A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

  Subjects -> ANTHROPOLOGY (Total: 398 journals)
The end of the list has been reached or no journals were found for your choice.
Similar Journals
Journal Cover
Gradhiva
Number of Followers: 5  

  This is an Open Access Journal Open Access journal
ISSN (Online) 1760-849X
Published by OpenEdition Journals Homepage  [455 journals]
  • 34 2022 – Tous les musées du monde

    • Abstract: Tous les musées du monde ISBN 978-2-35744-135-4 200 pages — 50 illustrations — 20 € « Non, jamais dans la balance de la connaissance, le poids de tous les musées du monde ne pèsera autant qu'une étincelle de sympathie humaine »
      Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme, 1950 À l’heure où se multiplient les débats au sujet de deux phénomènes en partie liés que sont l’appropriation des biens culturels africains par les sociétés occidentales (et leurs restitutions) et la décolonialisation des musées européens, ce numéro de Gradhiva nous invite au recul historique en nous focalisant sur ce qui se passe dans les musées au moment des décolonisations. En effet les musées créés dans les colonies, sinon l’idée même de musée, connaissent alors des destinées variées, allant de l’abandon ou de la mise en sommeil à des réemplois novateurs voire utopiques, en passant par des formes, plus fréquentes, de continuité muséale. Les décolonisations ouvrent une période de recyclage critique de la muséologie coloniale. Cette perspective historique et comparative sur l’appropriation, le détournement ou le rejet des formes muséales en Asie, en Afrique et au Proche-Orient est en grande partie inédite, car elle oblige à dépasser l’histoire institutionnelle des musées pour mettre en avant des acteurs, des réseaux, des formes de transversalités, de transnationalismes. Plus largement il s’agit de comprendre comment des pays nouvellement indépendants ont essayé, via leurs institutions muséales, de définir ou redéfinir leur culture et de s’inscrire dans les champs de l’histoire de l’art, de l’histoire, de l’anthropologie et des sciences de leur temps.
      Jean Jamin, anthropologue, libre penseur, cofondateur avec Michel Leiris de Gradhiva, nous a quittés le 21 janvier dernier à l’âge de 76 ans
      Introduction
      Utopies, continuités et discontinuités muséales à l’ère des décolonisations [Texte intégral] Julien Bondaz et Sarah Frioux-Salgas
      Dossier
      L’ex-République démocratique allemande et les musées en Afrique : entre expansion idéologique et décolonisation culturelle ? [Texte intégral] Romuald Tchibozo The former German Democratic Republic and museums in Africa: from ideological expansion to cultural decolonization?
      Jean Gabus, Kaboul et la « croisade des musées » [Texte intégral] Bernard Knodel et Serge Reubi Jean Gabus, Kabul and the museum crusade
      De l’ethnologie coloniale à la diplomatie muséale. La nationalisation du musée d’Abidjan (Côte d’Ivoire, 1942-1978) [Texte intégral] Julien Bondaz et Francis Gnoleba Tagro From colonial ethnology to museum diplomacy. The nationalization of the Museum of Abidjan (Ivory Coast, 1942-1978)
      Ethnonationalisme et musées ethnographiques en contexte postcolonial : représenter la culture du Sindh au Pakistan [Texte intégral] Julien Levesque Ethnonationalism and ethnographic museums in the postcolonial context: representing the culture of Sindh in Pakistan
      Émanciper les récits, ériger un musée d’art moderne en postcolonie ? Ancrages du musée d’art moderne d’Alger [Texte intégral] ...
      PubDate: 2022-09-21
       
  • 33 2022 – Wampum : les perles de la diplomatie

    • Abstract: Wampum : les perles de la diplomatie ISBN 978-2-35744-133-0 168 pages — 62 illustrations — 20 € Exposition au musée du quai Branly-Jacques Chirac, du 8 février au 15 mai 2022. Vers le tout début du XVIIe siècle en Amérique du Nord-Est, alors que la France étend son emprise coloniale dans la région, de petites perles cylindriques en coquillage, les wampums – ou « porcelaines » pour les Français - commencent à être utilisées comme objets d’échange entre Amérindiens et Européens. Chez les nations autochtones, le wampum a un usage social et politique bien établi, ornant souvent les objets de prestige. Certaines nations iroquoiennes en font des colliers tissés et des ficelles de perles qui servent à matérialiser la parole donnée. Dans un monde de l’oralité où l’écrit n’a pas encore sa place, les nations européennes se plient aux protocoles autochtones, et adoptent ces « perles qui parlent » pour négocier alliances et traités. Ainsi débute une histoire vieille de plus de quatre siècles au cours de laquelle les sens et valeurs du wampum évoluent au gré des bouleversements politiques et culturels qui affectent la région et mettent à mal l’autonomie amérindienne. Cette exposition part sur les traces des exemplaires de wampums conservés en France, parmi les plus anciens au monde, et revient sur leurs significations et leurs usages à travers le temps. Le dialogue engagé à cette occasion entre les collaborateurs abénaki, français, huron-wendat et haudenosaunee (iroquois) revisite les relations issues de la rencontre de deux mondes, les traditions autochtones, l’adaptation européenne à ces traditions, la mythologie iroquoienne et le monde amérindien aux XVIIe-XIXe siècles, ainsi que le rôle des wampums dans nos sociétés contemporaines, objets de musées mais aussi de créations artistiques, des cérémonies et des revendications autochtones d’aujourd’hui.
      Cartes [Texte intégral]
      Introduction
      Wampum. Perles de diplomatie en Nouvelle-France [Texte intégral] Paz Núñez-Regueiro et Nikolaus Stolle
      Dossier
      Le rôle médiateur du wampum dans la diplomatie franco-amérindienne (xviie-xviiie siècles) [Texte intégral] Gilles Havard The mediatory role of wampum in French-Native-American diplomacy (17th and 18th centuries)
      Perles et colliers en coquillage en France et en Amérique du Nord au xvie siècle et au début du xviie siècle [Texte intégral] Laurier Turgeon Shell beads and belts in France and North America in the 16th and early 17th centuries
      Un collier pour les lier, un collier pour les trouver, un collier pour les ramener tous chez eux [Texte intégral] Nikolaus Stolle A belt to bind them, a belt to find them, a belt to bring them all back home
      Une histoire des wampums nord-amérindiens arrivés en France entre 1678 et 1845 [Texte intégral] Paz Núñez-Regueiro et Nikolaus Stolle A history of Native North American wampum arrived in France between 1678 and 1845
      Les wampums au Québec du xixe siècle à aujourd’hui Appropriation, disparition, identification [Text...
      PubDate: 2022-02-02
       
  • 32 2021 – Livres sorciers

    • Abstract: Livres sorciers ISBN 978-2-35744-132-3 236 pages — 110 illustrations — 20 € Ce volume examine les usages magiques du livre et de l’écriture développés par plusieurs sociétés dans le monde, en Europe, en Amérique du Sud, en MésoAmérique, en Afrique. Posant un regard critique sur le « grand partage » opposant la raison graphique à la pensée sauvage, anthropologues et historiens mènent leur enquête en s’interrogeant sur la sémiotique hybride de ces textes et l’étrange pouvoir prêté au langage de transformer la matière, d’ouvrir les portes du Paradis ou de sceller un pacte avec les morts. Par-delà les variations dans l’espace et dans le temps, c’est à un parcours à travers l’univers secret des signes magiques qu’il invite le lecteur.
      Introduction
      Palimpseste. L’écriture rituelle au second degré [Texte intégral] Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca
      dossier Livres sorciers
      La parole perdue. Sur les sciences occultes dans la seconde moitié du xixe siècle [Texte intégral] Giordana Charuty The Lost Word
      Le premier livre [Texte intégral] Pierre Déléage The First Book
      Double enquête. Une leçon d’écriture chamanique en Amazonie [Texte intégral] Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca Double Inquiry. A Lesson in Shamanic Writing in the Amazon
      Écritures nocturnes. Régénération et circulation des écrits chez les Mayas cruzo’ob [Texte intégral] Valentina Vapnarsky et Hilario Chi Canul Nightly Texts. The Regeneration and Circulation of Writing among the Cruzo’ob Maya
      Écrire aux morts – écrire les paroles divines. À propos d’écrits votifs et talismaniques dans l’Égypte pharaonique [Texte intégral] Sylvie Donnat Writing to the Dead — Writing the Words of the Divine. On Votive and Talismanic Texts in the Egypt of the Pharaohs
      Passeport pour le Ciel. Prophétisme et bureaucratie au Congo (1921-1960) [Texte intégral] Julien Bonhomme A Passport to Heaven. Prophecy and Bureaucracy in Congo (1921-1960)
      Le dernier livre [Texte intégral] Pierre Déléage The Last Book
      Entretien
      Avec Alain Epelboin et Jean-Charles Coulon. D’hier à aujourd’hui : enquêtes sur les talismans et les manuscrits de sciences occultes en Islam [Texte intégral] Alain Epelboin, Jean-Charles Coulon et Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca
      Varia
      La part chinoise de Wifredo Lam. Perspectives historiques et esthétiques [Texte intégral] Pierre-Mong Lim Wifredo La...
      PubDate: 2021-04-02
       
  • 31 2020 – L’idéal du musicien et l’âpreté
           du monde

    • Abstract: L’idéal du musicien et l’âpreté du monde ISBN 978-2-35744-131-6 184 pages — 70 illustrations — 20 € À l’origine de ce numéro, il y a le programme artistique transculturel de la fondation Royaumont : dans cette abbaye cistercienne des confins du Val d’Oise, se fabrique depuis deux décennies une musique inclassable, qu’on dit « transculturelle ». Des artistes porteurs de traditions distinctes y travaillent ensemble sur un temps long rythmé par plusieurs résidences pour aboutir à une création musicale commune. Mais suffit-il à un opérateur culturel de convoquer quelques anciens combattants américains et irakiens pour sceller la réconciliation des deux pays ennemis ? Les acteurs culturels feraient-ils semblant de croire à leurs discours comme les Grecs de Paul Veyne croyaient en leurs mythes ou mon fils au Père Noël : juste pour nous faire plaisir ? N’empêche. Évoquer cet idéal du musicien, c’est activer, une fois encore, « cette vieille idée humaniste, toujours démentie par l’expérience, jamais récusée pourtant, qui consiste à croire qu’un assaut de beautés et de grandeurs saura braver la méchanceté du monde » (Patrick Boucheron). Comment, en effet, expliquer que la musique soit si souvent invoquée quand il s’agit de réfléchir à l’avènement d’une société plus ouverte et apaisée ? Quand il s’agit de panser les plaies de la guerre ? D’aider à toutes les formes de reconstruction ? Ce numéro de Gradhiva prend au sérieux le fait de considérer la musique comme un art de faire ensemble et, singulièrement ici, comme un art qui introduit à la diversité du monde.
      Introduction
      L’idéal du musicien et l’âpreté du monde [Texte intégral] Denis Laborde
      Dossier L’idéal du musicien et l’âpreté du monde
      Musique et pacification sociale, missions fondatrices de l’éducation musicale (1795-1860) [Texte intégral] Michael Werner Music and Social Pacification. The Missions of Musical Education (1795-1860)
      « It’s not an easy country », parcours de musiciens palestiniens du Liban vers l’Europe [Texte intégral] Nicolas Puig “It’s Not an Easy Country”: Palestinian musician’s journeys from Lebanon to Europe
      E pluribus unum. Querelles d’hymnes dans l’Empire ottoman, 1908-1918 [Texte intégral] John M. O’Connell E Pluribus Unum. A Fight of Hymns in the Ottoman Empire, 1908-1918
      Yehudi Menuhin à l’Unesco, la musique pour ambassade [Texte intégral] Anaïs Fléchet Yehudi Menuhin at UNESCO, Music as Embassy
      Vivre ensemble en Colombie ? Le Plan Nacional de Música para la Convivencia (2002) [Texte intégral] Jaime A. Salazar Living Together in Colombia? The Plan Nacional de Música para la Convivencia (2002)
      Entretien
      Avec Frédéric Ramel. Un musicien peut-il adoucir les relations internationales ? [Texte intégral] Denis Laborde et Frédéric Ramel
      Traductions inédites
      Combien coûte une chanson ...
      PubDate: 2021-03-31
       
  • 30 2019 – Précieux

    • Abstract: Précieux ISBN 978-2-35744-113-2 168 pages — 57 illustrations — 20 € L’horizon du bien précieux relève d’un au-delà de la valeur. En cela, doudou, fétiche, bien coutumier, article de luxe, objet de collection, exotico ou La Joconde de Léonard de Vinci se voient, au moins pour un temps, promus insubstituables. Événements, expériences, filiations, idéaux, chimères, rites ou liturgies en font des objets singuliers, dont la destinée se confond avec celle des personnes. Entre attachement et idôlatrie, la raison d’être des choses irremplaçables témoigne du désir de continuité et nous mène aux confins de l’échange et de la transmission. Miroir de la tension fluctuante entre valeur relative et valeur absolue, le luxe sert d’indice révélateur des avatars du précieux. Ce numéro de Gradhiva propose un voyage au pays des choses « sans prix », que racontent historiens, sociologues et anthropologues.
      Introduction
      La fabrique du précieux [Texte intégral] Marc Abélès et Franck Beuvier
      dossier Précieux Sous la direction de Marc Abélès et Franck Beuvier
      Quelle sacralité pour l’objet de luxe ? Regard sur la société romaine au temps de Pline l’Ancien (ier siècle apr. J.-C.) [Texte intégral] Pierre Schneider The Sacrality of Luxury Objects. A Look at Roman society in the time of the Elder Pliny (1st century AD)
      L’imaginaire de la singularité. Articles de luxe, pièces de collection et biens précieux en coquillage [Texte intégral] Brigitte Derlon et Monique Jeudy-Ballini Images of Singularity. Luxury goods, collectibles and luxury items made of shells
      Le caractère marchand du fétiche et son secret. L’art de profiler les objets chez les antiquaires ouest-africains [Texte intégral] Julien Bondaz The Commercial Aspect of the Fetish and Its Secret. The art of profiling objects among West African antique dealers
      Axiologie du précieux. Essai de modélisation [Texte intégral] Nathalie Heinich The Axiology of Preciousness. Some models
      Entretien
      Entretien avec Honoré Tchatchouang Ngoupeyou. Préciosité des biens coutumiers au Cameroun [Texte intégral] Franck Beuvier et Honoré Tchatchouang Ngoupeyou
      Traduction
      L’héritage ambivalent de Mircea Eliade [Texte intégral] Carlo Ginzburg
      Chroniques scientifiques
      Note de lecture
      Chroniques d’un musée. Une folle décennie à la loupe [Texte intégral] Éléonore Devevey
      Comptes rendus
      Arnaud Esquerre, Interdire de voir  : sexe, violence et liberté d’expression au cinéma [Texte intégral] Jeanne Favret-Saada

      PubDate: 2021-03-31
       
  • 29 2019 – Estrangemental

    • Abstract: Estrangemental ISBN 978-2-35744-112-5 256 pages — 76 illustrations — 20 € Ce monde en cache-t-il un autre ? Et si notre réalité déréglée n’était qu’une réalité parmi d’autres, encore plus défaillantes ? Et que faire quand il ne restera plus aucun monde ou que nous les aurons tous traversés ? Le soupçon sur la nature de la réalité et sur ce qu’elle pourrait camoufler est au coeur de l’oeuvre de l’écrivain de science-fiction Philip K. Dick, mais aussi au point de départ de nombreuses enquêtes d’anthropologues sur la sorcellerie, la magie ou la divination. Dès lors qu’est-ce que les anthropologues ont à apprendre de la lecture de Philip K. Dick et comment penser la relation entre anthropologie et science-fiction ?
      dossier Estrangemental Sous la direction de Pierre Déléage et Emmanuel Grimaud
      Introduction. Anomalie. Champ faible, niveau légumes [Texte intégral] Pierre Déléage et Emmanuel Grimaud
      Cosmogonie et cosmologie [Texte intégral] Philip K. Dick
      La singularité fantôme. Hypnose, chasse aux spectres et cybernétique de la transmigration à Calcutta [Texte intégral] Emmanuel Grimaud Spectral Singularity Hypnosis. Ghost Hunting and Cybernetics of Transmigration in Calcutta
      Convergence en astrobiologie. Expérimentation contrefactuelle dans les sciences et les arts [Texte intégral] Istvan Praet Convergence in Astrobiology and Artistic Research
      L’amour d’air au Japon. Rituels de rencontre avec des voix venues d’ailleurs [Texte intégral] Agnès Giard Air Love in Japan: Encounter Rituals with Voices from Outer Space
      L’incognoscible maître de la réalité [Texte intégral] Arnaud Esquerre The Unknowable Master of Reality
      Divergence technologique. Chamanisme et numérisation en Amazonie [Texte intégral] Pedro de Niemeyer Cesarino Technological Divergence. Shamanism and Digitalization in the Amazon
      « La Faillite de l’imagination ». De l’existence scientifique de la sphère de Dyson [Texte intégral] Julien Wacquez «The Failure of Imagination». About the Scientific Existence of the Dyson Sphere
      Manhattan Transfer. Benjamin Lee Whorf diffracté par Philip K. Dick [Texte intégral] Pierre Déléage Manhattan Transfer. Benjamin Lee Whorf diffracted by Philip K. Dick
      L’Histoire qui met fin à toutes les histoires pour l’anthologie d’Harlan Ellison [Texte intégral]
      PubDate: 2021-03-31
       
  • 28 2018 – Capsules temporelles

    • Abstract: Capsules temporelles ISBN 978-2-35744-111-8 252 pages — 92 illustrations — 20 € Une capsule temporelle est une œuvre de sauvegarde collective de biens et d'informations, comme témoignage destiné aux générations futures. Elle peut être intentionnellement créée et enterrée, souvent lors d’une cérémonie programmant la date de son ouverture, ou résulter d’une catastrophe, comme le site archéologique de Pompéi. Si les capsules temporelles remontent aux premières formes de civilisation écrite, comme en Mésopotamie, elles sont aussi au cœur des pratiques des artistes contemporains qui souhaitent constituer une archive de leur vie quotidienne, comme le faisait Andy Warhol. La description des capsules temporelles soulève des questions symboliques sur ce qu’une société ou un individu souhaite transmettre aux générations futures. Mais elle pose aussi des problèmes d’infrastructure matérielle. Comment stocker les objets dans une capsule temporelle de façon à constituer une totalité signifiante ? Comment conserver ces données de façon à ce qu’elles se préservent dans des conditions climatiques encore inimaginables ? Comment communiquer avec les générations futures pour leur indiquer la signification de ces témoignages ? Les capsules temporelles croisent tout un ensemble de questions qui se posent dans des lieux très différents où des matériaux et des informations sont stockées et conservées pour se transmettre aux générations futures. Ce numéro pourra donc aborder ces questions dans les pratiques d’art contemporain, dans les fouilles archéologiques, dans les musées, dans les centrales nucléaires, dans les banques de données biologiques ou numériques. Sur des terrains et des objets précis, on interrogera comment un patrimoine se constitue non plus seulement par la conservation du passé mais par la projection dans un avenir.
      dossier Capsules temporelles Sous la direction de Frédéric Keck
      Introduction [Texte intégral] Frédéric Keck
      Capsules temporelles, modes d’emploi. Un antidote pour la fin d’un monde [Texte intégral] Michèle Coquet User guides to time capsules. Antidotes to the end of the world
      Temporalités encapsulées dans les peintures aborigènes du musée du quai Branly [Texte intégral] Arnaud Morvan Encapsulated temporalities in the aboriginal paintings of the musée du quai Branly
      Des pièces d’époque aux capsules temporelles. Temps historique et temps vécu dans l’expérience esthétique [Texte intégral] Rémi Labrusse From period rooms to time capsules. Historical time and lived time in aesthetic experience
      Une illusion du vraisemblable. Mise en scène taphonomique et prospective néolithique à Çatalhöyük [Texte intégral] Rémi Hadad An illusion of likelihood. Taphonomic staging and Neolithic prospective at Çatalhöyük
      Le stockage géologique des déchets nucléaires : une anti-capsule temporelle [Texte intégral] Sophie Poirot-Delpech et Laurence Raineau The geological storage of nuclear waste: an anti-time capsule
      Décapsuler. Une histoire vraie [Texte int&...
      PubDate: 2021-01-02
       
  • 27 2018 – Sur le vif. Photographie et anthropologie

    • Abstract: Sur le vif. Photographie et anthropologie ISBN 978-2-35744-110-1 272 pages — 102 illustrations — 20 € L’histoire de l’anthropologie et celle de la photographie sont étroitement liées depuis leur apparition quasi simultanée au XIXe siècle. Mais force est de constater la relative absence de travaux portant sur les pratiques, les usages et plus généralement l’histoire des « images » de l’anthropologie dans l’entre-deux-guerres, période pendant laquelle l’institutionnalisation de la discipline va de pair avec l’essor d’une modernité photographique. Or, les archives d’ethnologues montrent aujourd’hui l’importance de la pratique photographique sur le terrain, l’apparition d’appareils légers comme le Leica et celle du genre du photoreportage, les ayant influencés et séduits. Leurs carnets de l’époque contiennent souvent de nombreuses photos, des collections muséales se constituent et des réseaux de diffusion visuels variés débordent le cadre strictement scientifique. Par ailleurs, la réutilisation de la photographie de « types » physiques, encore très courante, illustre la tension entre la permanence de schèmes visuels hérités de l’anthropologie physique du XIXe siècle et la volonté d’une science moderne de remettre en question l’existence des races. Ce numéro interroge aussi les enjeux techniques et financiers de conservation, de classement et d’archivage ainsi que le traitement éditorial des images parfois révélateur de tensions entre les logiques scientifique, économique et esthétique. Il fait le point sur les enjeux que présente la photographie en anthropologie dans l’entre-deux-guerres, en abordant différentes traditions nationales et aires géographiques et propose de questionner le geste photographique en tant que geste scientifique, car les images font partie intégrante de l’histoire de la discipline, à l’instar des grands textes classiques.
      Dossier Sur le vif. Photographie et anthropologie Sous la direction de Camille Joseph et Anaïs Mauuarin
      Introduction. L’anthropologie face à ses images [Texte intégral] Camille Joseph et Anaïs Mauuarin
      Un savoir incertain. La photographie et le document anthropologique au tournant du xxe siècle [Texte intégral] Elizabeth Edwards Uncertain Knowledge: Photography and the Turn-of-the-Century Anthropological Document
      La description graphique. Dessins et photographies dans les carnets de terrain et le travail de conservateur de Henry Balfour [Texte intégral] Christopher Morton The Graphicalization of Description: Drawing and Photography in the Fieldwork Journals and Museum Work of Henry Balfour
      Cadrage cannibale. Les photographies de Tristes Tropiques [Texte intégral] Vincent Debaene Cannibalistic Framing. Photographs in Tristes Tropiques
      Des images typiques. L’anthropologie physique et la photographie aux États-Unis dans les années 1920-1930 [Texte intégral] Camille Joseph Typical Images. Physical Anthropology and Photography in the United States in the 1920-30s
      Races (1930). À propos d’un ouvrage oublié de Jean Brunhes [Texte intégral] Teresa Castro Races (1930). About a Forgotten Book by Jean Brunhes
      Entretien avec Christine Barthe
      PubDate: 2021-01-01
       
  • 26 2017 – En croire ses sens

    • Abstract: En croire ses sens ISBN 978-2-35744-096-8 260 pages — 90 illustrations — 20 € L’intérêt croissant des anthropologues pour les cultures matérielles a fourni ces dernières années un nouveau cadre méthodologique et théorique à l’étude des religions, montrant que celles-ci ne relèvent pas uniquement du domaine de la pensée ou de la foi. Elles sont le produit de gestes ordinaires et répétitifs, de contraintes relationnelles, économiques et spatiales, de déterminismes techniques et de potentialités médiatiques. Les récents travaux sur la fabrication d’objets cultuels, l’action des humains et non-humains sur les espaces liturgiques, l’exécution de gestes rituels ou encore l’éducation corporelle des pratiquants plaident pour une approche pragmatique du fait religieux. Dans la continuité de cette démarche, ce numéro porte l’attention sur le faire plus que sur le croire et développe une réflexion sur les dimensions matérielles et sensorielles de l’expérience religieuse. À partir d’ethnographies détaillées qui font dialoguer les mondes afro-cubains, chrétiens et musulmans, il explore la manière dont la religiosité s’expérimente en marchant, touchant, récitant, lisant, entendant ou voyant. Quels types de connaissances émergent-ils des divers modes de contact avec la matière ? Comment la sensorialité structure-t-elle l’expérience, l’imagination et la praxis ? Enfin, en quoi les qualités esthétiques conduisent-elles à la formation, la transmission et l’incorporation de savoirs spécifiques ?
      dossier En croire ses sens Sous la direction de Anouk Cohen, Katerina Kerestetzi et Damien Mottier
      Introduction. Sensorialités religieuses : sens, matérialités et expériences [Texte intégral] Anouk Cohen, Katerina Kerestetzi et Damien Mottier
      La main sur l’écran. Pentecôtisme et expérience du « toucher » télévisuel [Texte intégral] Damien Mottier A Hand on the Screen. Pentecostalism and the Experience of Television “Touch”
      D’argile, de fleurs et de laine. Catéchismes multisensoriels dans les hauts plateaux boliviens [Texte intégral] Bérénice Gaillemin Of clay, Flowers and Wool. Multisensory Catechisms in the Bolivian Highlands
      Voir et entendre le Livre. Une édition marocaine du Coran [Texte intégral] Anouk Cohen Seeing and Hearing the Book. A Moroccan Edition of the Quran
      Architectures divines. Espace et kinesthésie dans le palo monte afro-cubain [Texte intégral] Katerina Kerestetzi Divine Architectures. Space and Kinaesthetics in Afro-Cuban Palo Monte
      Des voix en abyme. Communication paradoxale et rencontres d’esprits en Amazonie [Texte intégral] Andrea-Luz Gutierrez Choquevilca Voices en Abyme. Paradoxical Communication and Spirit Encounters in Amazonia
      Entretien avec Jean-Claude Schmitt [Texte intégral] Jean-Claude Schmitt, Giordana Charuty et Emma Aubin-Boltanski
      Études et essais
      Odes à l’ar...
      PubDate: 2019-12-06
       
  • 25 2017 – Gottfried Semper, habiter la couleur

    • Abstract: Gottfried Semper, habiter la couleur ISBN 978-2-35744-095-1 270 pages — 90 illustrations — 20 € L’architecte allemand Gottfried Semper (1803-1879), qui construisit l’opéra de Dresde, le Polytechnikum de Zurich et le Burgtheater de Vienne découvrit à partir de 1826 à Paris les collections naturalistes du Jardin des Plantes. Il s’intéressa alors au rapport entre formes végétales et minérales et ornements architecturaux, devenant un fervent défenseur de la « thèse de la polychromie ». Il se rendit en Italie puis en Grèce, où il exa­mina trois ans durant (1830-1833) les temples et édifices an­tiques à la recherche de vestiges de couleur. Dès ses premiers écrits, il bouscula les hiérarchies admises entre architecture et décor, support et revêtement, forme et ornement, et promut une pensée du matériau qui n’était pas l’antithèse mais le cor­rélat paradoxal d’une pensée de l’immatérialité de la couleur. Pour Semper, l’existence d’une polychromie de l’architecture et la sculpture antiques fondait une réinterprétation profondé­ment neuve des fonctions de l’architecture, qui engageait une anthropologie des constructions humaines, de leurs formes et de leurs techniques. En 1834, Semper retourna en Allemagne où il devint directeur de l’Ecole d’architecture et mena une carrière brillante, brutalement interrompue par la révolution de 1849, à laquelle il prit une part active aux côtés de son ami Richard Wagner ; il conçut à cette occasion un modèle de barricades demeuré fameux. Ses convictions républicaines l’entraînèrent sur la voie de l’exil. Il se réfugia à Paris puis s’installa à Londres. Ce séjour en Angleterre marqua un tournant dans sa théorie : en approfondissant sa connaissance des « arts industriels », il en vint à déceler en eux la matrice des arts monumentaux et des « beaux-arts ». Sa réflexion sur la polychromie entra alors dans une nouvelle phase : le primat historique des textiles suspen­dus, notamment des tapis utilisés comme cloisons temporaires dans les habitats mobiles des nomades devint la clé de la poly­chromie architecturale ; les peintures murales et autres décors de revêtement en couleur portaient dans leurs formes et leur agencement la mémoire de cette origine textile. Cette décou­verte décisive est exposée dans les deux volumes du Style (Der Stil), le texte majeur de Semper (1860 et 1863). Le premier, L’Art textile, étudie les rapports entre décor ornemental et structure du bâti dans différentes cultures et plusieurs époques : « Nou­velle Zélande et Polynésie ; Chine ; Inde ; Mésopotamie ; Phéni­cie et Judée ; Egypte. Ancien et Nouvel Empire ; Asie Mineure ; Grèce ; Grèce ; Rome ; Epoque chrétienne en Occident, en Orient ; Renaissance ». Cette expansion de l’espace de référence de l’histoire de l’architecture a fait dire de Semper qu’il fut un des premiers hérauts des « arts primitifs ». Ce numéro de Gradhiva entend cerner les apports de Semper à une anthropologie de l’architecture et de l’habitat, et amorcer une lecture nouvelle de Der Stil, dont nous livrons des extraits inédits de la première tra­duction française, actuellement en préparation.
      dossier Gottfried Semper, habiter la couleur Sous la direction de Isabelle Kalinowski, Caroline van Eck, Patricia Falguières et Odile Nouvel
      Introduction [Texte intégral] Isabelle Kalinowski
      Cannibalisme, tatouage et revêtement : de l’histoire de l’architecture à l’anthropologie de l’art [Texte intégral] Caroline van Eck Cannibalism, Tattooing, Dressing: From the History of Architecture to the Anthropology of Art
      L’ornement à la conquête de soi. Tectonique, métaphysique et anthropologie chez Karl Bötticher et Gottfried Semper [Texte intégral] Rémi Labrusse Ornament conquering itself. Tectonic, metaphysics, and anthropology in the works of Karl Bötticher and Gottfried Semper

      PubDate: 2019-05-31
       
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
 


Your IP address: 44.197.108.169
 
Home (Search)
API
About JournalTOCs
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-