A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

  Subjects -> VETERINARY SCIENCE (Total: 225 journals)
The end of the list has been reached or no journals were found for your choice.
Similar Journals
Journal Cover
Revue Marocaine des Sciences Agronomiques et Vétérinaires
Number of Followers: 0  

  This is an Open Access Journal Open Access journal
ISSN (Print) 2028-991X
Published by Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II Homepage  [1 journal]
  • Investissements publics, développement agricole et croissance économique
           en Côte d’Ivoire : Une analyse des liens de causalité selon
           l’approche économétrique

    • Authors: Paul-Alfred Kouakou KOUAKOU
      Abstract: Cette étude a pour objectif d’évaluer la contribution de l’investissement public au développement agricole et à la croissance économique en Côte d’Ivoire. Pour y parvenir, l’outil économétrique des séries temporelles basé sur le modèle ARDL a été utilisé. Les résultats de l’estimation montrent une relation positive entre les investissements nationaux (FBCF), la production agricole et le PIB à court et long terme. Par contre, l’Aide publique au Développement (APD) influence négativement la production agricole et la croissance économique ivoirienne à court et long terme. Enfin, l’Investissement Direct Étranger (IDE) n’a aucun effet sur le développement agricole et la croissance économique dudit pays. Alors, pour booster le développement économique en Côte d’Ivoire, l’État doit investir davantage dans le secteur agricole. Mots clés: investissements publics, développement agricole, croissance économique, Côte d’Ivoire
      PubDate: 2022-12-20
      Issue No: Vol. 10, No. 4 (2022)
       
  • Évaluation des approches et techniques de gestion durable des terres
           dans le rif oriental

    • Authors: Ayoub ATTOU
      Abstract: Le Rif Oriental souffre d’une dégradation accrue qui menace la pérennité de toutes ses ressources naturelles. Cependant aucune donnée d’évaluation scientifique et précise de la dégradation n’est disponible à cette échelle. Pour ce fait, il a fallu développer un modèle d’évaluation de cette dégradation, basé sur l’application de la méthode LADA/WOCAT afin de mieux quantifier la dégradation au niveau du Rif Oriental et produire les éléments nécessaires d’aide à la décision. La dégradation des terres couvre tout le territoire Rifain avec des proportions différentes selon le type de dégradation dont l’érosion hydrique est au premier rang avec 81%. L’analyse spatial a pu démontrer que seulement 4% du territoire est occupé par des pratiques de gestion durable des terres, cependant les pratiques agricoles traditionnelles et les pratiques de conservation des terres à effet localisé présentent le plus faible niveau d’efficacité, couvrent 80% du territoire. L’impact le plus marquant au niveau du Rif Oriental est l’impact sur la production des terres sur 76% de l’ensemble du territoire. Cet impact a pour force motrice plusieurs causes directes et indirectes, à savoir ; une pression démographique où le problème de pauvreté présente un taux élevé avoisinant les 70%, un problème de gouvernance qui touche 22% du territoire rifain et une déforestation avec 19%, qui présente un sérieux problème surtout dans les régions où la cannabiculture prennent place. Cependant et afin de préserver les terres au niveau du Rif Oriental, il sera judicieux de renforcer, voir créer des capacités humaines en matière de lutte contre la dégradation des terres tout en impliquant la population allochtone au développement des pratiques de gestion durable des terres plus efficaces et durables dans le temps et dans l’espace.  Mots clés: Dégradation des sols, pratiques de gestion durable des terres, LADA/WOCAT, Rif Oriental
      PubDate: 2022-12-16
      Issue No: Vol. 10, No. 4 (2022)
       
  • Risque de transmission potentielle des infections bactériennes par les
           mouches synantropes en zone urbaine de Côte d’Ivoire

    • Authors: David KOMONO, Biégo Guillaume GRAGNON, Lydie Aya KOFFI
      Abstract: Du 11 janvier au 25 février 2022, des mouches ont été capturées dans la ville de Korhogo, en zone soudanaise de Côte d’Ivoire. Le but était d’évaluer le rôle potentiel de ces mouches dans la transmission des infections bactériennes aux hommes et aux animaux dans la zone urbaine. Les captures ont été opérées à l’aide d’un piège aseptisé à appât alimentaire, dans quatre types d'écosystèmes (restaurants, cantines scolaires, marchés, abattoirs, lieux d’élevage). Deux espèces de mouches synanthropes ont été capturées et identifiées : Musca domestica et Chrysomya albiceps. Elles ont permis de caractériser, au laboratoire, 7 espèces de bactéries : Escherichia coli, Salmonella sp., Proteus sp., Klebsiella sp., Staphylococcus sp., Bacillus sp. et Pseudomonas sp. Il en résulte que, dans la ville de Korhogo, le risque de contamination bactérienne est élevé, particulièrement en zones d’élevage et dans les restaurants. Le risque est tout aussi important, mais à un degré moindre et dans des proportions comparables, dans les marchés et les abattoirs. Au niveau des cantines scolaires, le risque apparait le plus faible. Cependant, les enfants courent toujours un danger parce que les proportions des mouches synanthropes et des bactéries pathogènes qui y circulent, restent notables. Mots clés : Mouches synanthropes, Bactéries, Zone urbaine, Côte d’Ivoire
      PubDate: 2022-12-16
      Issue No: Vol. 10, No. 4 (2022)
       
  • Diversité floristique des forêts communautaires de la
           préfecture de Dankpen au Togo

    • Authors: Wouyo ATAKPAMA, Hodabalo EGBELOU, Fousseni FOLEGA, Chakourou AFO, Komlan BATAWILA, Koffi AKPAGANA
      Abstract: Cette étude est une contribution à la gestion des forêts communautaire (FC) dans la préfecture de Dankpen: FC de Namab (FCNam), Nassibik (FCNas) et Yakandjido (FCY). Il s’agit de (i) cartographier les unités d’occupation du sol, (ii) évaluer la diversité floristique et (ii) caractériser la structure démographique des FCs. Les superficies estimées de ces FCs sont respectivement de 23,0 ha, 22,1 ha et 7,0 ha pour les FCNam, FCNas et FCY. À l’exception de la FCNam où l’on note une absence des formations forestières, un peu plus de la moitié des superficies des autres FCs sont couvertes par les formations forestières. Les inventaires floristiques ressortent une florule globale de 84 espèces végétales dont les familles les plus représentées sont les Rubiaceae, les Leguminosae-Caesalpiniodae, les Combretaceae et les Poaceae. Cette florule est inversement proportionnelle aux superficies des FC: 26, 41 et 52 espèces recensées respectivement dans les FCNam, FCNas et FCY. À l’exception des formations forestières de la FCY, la structure en diamètre est en "J" renversée dans les autres formations végétales montrant une forte représentativité des jeunes individus par conséquent une forte emprise humaine récente. Malgré la faible abondance des individus de grands diamètres, la forte densité de régénération augure une reconstitution rapide desdites forêts si les mesures de protection et de restauration entreprises sont maintenues dans le temps. Mots clés: Occupation du sol, diversité, forêt communautaire, Dankpen, Togo
      PubDate: 2022-12-15
      Issue No: Vol. 10, No. 4 (2022)
       
  • Efficacité d’une souche de Bacillus velezensis dans le biocontrôle de
           la pourriture racinaire de la betterave à sucre dû à Sclerotium rolfsii
           Sacc

    • Authors: Michelle Gaëlle Siméone BIDIMA, Noureddine CHTAINA, Brahim EZZAHIRI, Mohammed EL GUILLI, Aymen KHEZANE, Ilham BARAKAT
      Abstract: Dans une précédente étude, Bacillus velezensis NC318, une souche bactérienne antagoniste isolée de la rhizosphère du sol d’une culture de palmier dattier dans la région du Tafilalet, a montré un haut potentiel antagoniste in vitro contre la pourriture racinaire de betterave sucrière causée par Sclerotium rolfsii Sacc. Le présent travail consistait à évaluer in vivo l’incidence et la sévérité de la maladie sur plants de betteraves sucrières en pot sous serre. 147 jours après le semis dans un sol infesté par les sclérotes de ce pathogène (40 sclérotes /250 g de sol), les résultats ont montré que la bactérie appliquée par la bactérisation des semences ou dans le sol naturellement infesté a pu inhiber totalement la germination des sclérotes et par la suite aucune infection des plantes de betteraves sucrières n’a été observée. Aussi une amélioration des paramètres de croissance des plants (le poids frais de la partie aérienne des plants, le poids frais des racines, la longueur des pousses et le nombre de feuilles) des plantes issues de semences traitées avec la souche NC318 a été enregistrée. Le test de la viabilité de la souche antagoniste NC318 sur les semences bactérisées et stockées à 4 °C, a montré que cet antagoniste est resté viable après cinq mois de conservation et a préservé son potentiel antagoniste contre S. rolfsii testé in vitro. Ces résultats suggèrent que la souche NC318 pourrait potentiellement être un agent de biocontrôle pour lutter contre S. rolfsii avec un effet biostimulateur de la croissance des plantes.
      PubDate: 2022-12-15
      Issue No: Vol. 10, No. 4 (2022)
       
  • Incidence de la dépréciation du franc congolais sur les prix de produits
           carnés vendus sur le marché de Kisangani de 2010-2017: cas de la viande
           de boeuf, de porc, boucanée et poulet vif

    • Authors: Gaston ENAMBUMBI, Salumu Prosper Kimwanga, Léonard Muanasaka Kabuita, Alain Katayi Lukusa
      Abstract: Cette investigation a pour objectif global d’évaluer l’effet de la dépréciation du franc congolais par rapport au dollar américain sur les prix de denrées alimentaires spécialement les produis carnés disponibles dans le marché de Kisangani en République Démocratique du Congo. Au terme de cette recherche, nous avons évalué le comportement de la variation du taux de change sur les prix de produits carnés, les élasticités ainsi que la corrélation entre ces deux variables. Les méthodes analytique et statistique associées à la technique documentaire ont été utilisés pour la collecte de données dans les documents et publications officielles de l’Institut National de la Statistique ainsi que de la Banque Centrale du Congo. L’analyse de la série chronologique à l’aide de la régression simple et du calcul de ratio ont permis l’interprétation des résultats. Au bout de cette recherche, il s’est révélé que les indices des prix de produits carnés à l’occurrence la viande de bœuf, de porc, viande boucanée (de singe) et de poulet vif sont globalement à la hausse dans la série temporelle. L'indice du taux de change de son côté, a suivi une augmentation de façon exponentielle (± de 27,2) par rapport à la moyenne. Concernant les élasticités, une augmentation du taux de change de 1% a entraîné un accroissement du prix de plus de 1% dans quelques années au cours de la période d’étude. Il s’agit des années 2010 et 2011, de 2014 et 2016 excepté pour la viande de porc et de 2012, excepté la viande de bœuf ainsi que celle de porc. Tandis qu’une augmentation du taux de change de 1% a été traduite par une diminution de prix de moins d’1% pour les produits sous-examen durant les années 2013, 2015 et 2017. L’analyse des résultats des coefficients de la droite de régression simple a révélé l’existence d’une corrélation positive entre les cours de change et le prix moyen de produits étudiés de l’ordre de 74,5%. Mots clés : Effet, dépréciation, franc congolais, prix, produits carnés, marché de Kisangani
      PubDate: 2022-12-15
      Issue No: Vol. 10, No. 4 (2022)
       
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
 


Your IP address: 18.204.56.97
 
Home (Search)
API
About JournalTOCs
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-