A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

  Subjects -> PSYCHOLOGY (Total: 983 journals)
The end of the list has been reached or no journals were found for your choice.
Similar Journals
Journal Cover
Filigrane : écoutes psychothérapiques
Number of Followers: 1  
 
  Full-text available via subscription Subscription journal
ISSN (Print) 1192-1412 - ISSN (Online) 1911-4656
Published by Érudit Homepage  [139 journals]
  • Présentation du numéro

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Sophie Gilbert
       
  • La position psychanalytique : une position transdisciplinaire et
           politique

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Albert Ciccone
      Les « cadres » du travail psychanalytique ont évolué, du fait de contraintes externes (sociales, politiques) et internes (représentations des effets et des processus de changement dans le travail de soin psychique). On peut néanmoins rester psychanalyste dans ces dispositifs pluriels : la psychanalyse ne se résume pas à sa praxis. On peut soutenir ainsi l’équivalence entre les termes « psychanalyse » et « psychothérapie psychanalytique » : la « psychothérapie psychanalytique » est le nom de la psychanalyse ajustée à la réalité – clinique et sociale – des patients. Quel que soit le dispositif (cure-type ou autre), les fondements de la position clinique psychanalytique sont identiques. La position psychanalytique est par ailleurs toujours ouverte et correspond à une position fondamentalement « transdisciplinaire ». Une telle position est centrée sur l’essentiel de la relation soignante, qui ne doit pas être confondu avec ses artifices et qui transcende les conditions spécifiques des dispositifs singuliers. L’approche transdisciplinaire, dans le soin psychique, suppose un « partage » de la fonction soignante. La parentalité est un paradigme de la transdisciplinarité, et la parentalité est toujours une « parentalité soignante », car elle consiste à prendre soin de l’enfant ou des aspects infantiles des sujets dont on s’occupe. Elle est ainsi un « invariant transdisciplinaire ». La position psychanalytique est, enfin, une position politique. La psychanalyse a une fonction politique ; elle est garante de la prise en compte de la subjectivité. Le psychanalyste doit tenir compte des réalités du corps comme des réalités sociales, notamment politiques. Les ajustements de la pratique psychanalytique sont souvent une réponse aux contraintes politiques et représentent eux-mêmes un acte politique.
       
  • Psychothérapie à médiation artistique et
           psychanalyse : quel avenir '

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Josée Leclerc
      La réponse au nombre croissant de patients qui consultent pour des problématiques psychothérapeutiques sévères et pour qui la cure-type n’est pas indiquée aura pris la forme d’aménagements du dispositif-cadre de soin. Prendre en considération le cadre inscrit dans la transitionnalité proposé à ces patients permettra de réfléchir tant aux impacts que ces remaniements ne sont pas sans entrainer qu’au potentiel thérapeutique que ceux-ci présentent. On verra comment des approches psychanalytiques qui ne sont pas entièrement vectorisées par le langage, notamment la psychothérapie à médiation artistique, sont susceptibles, grâce à leur pouvoir d’objectivation et leur capacité à rendre figurable, de « faire apparaître [le] conflit au dehors, de manière à en permettre une introjection secondaire » (Baldacci, 2010). Il sera également question de reconnaître ce que le cadre thérapeutique réinventé doit aux patients eux-mêmes (Birot, 2018) et la disposition du psychothérapeute à l’instaurer, ce qui, dans le contexte de la médiation artistique, ne saurait advenir que par la prise en considération de la figurabilité de l’image dans sa double valence, à la fois matérielle et psychique.
       
  • Une psychothérapie de groupe avec des enfants

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Réal Laperrière et Eveline Gagnon
      Les auteurs présentent une expérience de psychothérapie de groupe avec des enfants développée depuis une quinzaine d’années dans le réseau public de santé (hôpital et CLSC) et dans le réseau communautaire. Après en avoir précisé les indications, notamment au niveau de l’hétérogénéité des diagnostics, le modèle du dispositif groupal est défini. Les angoisses liées à la mise en groupe, le groupe comme objet, l’illusion groupale, l’élaboration des différences, la non-saturation de sens, l’excitation et le groupe de soutien à la parentalité sont discutés et illustrés par des vignettes cliniques.
       
  • La psychanalyse nomade : la COVID-19 et le cadre analytique à
           distance

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Martin Gauthier
      La pandémie de COVID-19 a été un ébranlement narcissique qui a révélé la face cachée du moi, de même que celle du cadre analytique. Le passage à un cadre de travail à distance a ouvert un laboratoire qui permet d’interroger non seulement les conséquences, mais aussi les fondements de tout cadre analytique. Avec Bleger et Donnet, l’enjeu des processus ouvre une perspective permettant d’appréhender le cadre quant à son action sur le travail de symbolisation. Les effets du cadre à distance sur les phénomènes cliniques gagnent ainsi à être articulés avec le cadre symbolique interne de chaque patient.
       
  • Une psychanalyse au-delà du divan : l’écoute psychanalytique
           en espace urbain

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Katia Tarouquella Brasil, Nicole Emyle Alcântara, Raissa Almeida de Magalhães et Raíssa Geovanna Matos
      Cet article traite du cadre conçu et proposé par une clinique psychanalytique socialement impliquée, offerte dans l’espace urbain de la ville de Brasília, capitale du Brésil. Cette expérience a posé le défi de repenser le cadre en fonction des spécificités de la rue et de la souffrance sociopolitique des sujets qui la fréquentent ou qui y vivent. La proposition consistait à offrir une écoute dans un espace où l’imprévisibilité fait partie intégrante du scénario lui-même : face aux incertitudes de l’espace urbain, le collectif Psychanalyse dans la rue a élaboré un cadre possible pour une clinique urbaine ayant des garanties de support et de fiabilité. Afin d’analyser les enjeux et les dispositifs de ce cadre, la méthodologie adoptée par cet article repose sur l’analyse de thèmes relevés dans des entretiens semi-directifs réalisés avec cinq analystes du collectif. Dans ce contexte, la notion de « cadre intérieur » de l’analyste s’est avérée cruciale, puisque la psychanalyse en dehors de son cadre classique exige de l’analyste qu’il conjugue avec des frontières spatiales, corporelles et sensorielles qui ne sont pas toujours clairement définies, tout en tenant compte de la particularité de la dynamique transférentielle et de sa dimension multifocale, en raison notamment de la rotation possible des analystes auprès des patients écoutés.
       
  • La Maison buissonnière hors des sentiers battus

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Irène Krymko-Bleton
      La pratique préventive de la Maison buissonnière, qui reçoit à Montréal depuis une trentaine d’années des bébés et des enfants d’âge pré-oedipien accompagnés de leurs proches, se situe toujours hors des sentiers battus, autant des pratiques psychanalytiques courantes que des pratiques socio-éducatives prévalentes au Québec. Adossé sur les enseignements de Françoise Dolto et sur les théories du développement précoce, l’accueil de familles vise que le bébé ou le petit enfant puisse « dérouler sa question » et que le parent puisse l’entendre, afin que les malentendus entre lui et sa famille ne se nouent pas ultérieurement en symptômes. L’article décrit les principes qui soutiennent le travail des « accueillants », les illustre par des exemples tirés de la pratique au quotidien et présente quelques-unes de ses bases théoriques.
       
  • Au-delà des événements traumatiques : les expériences relationnelles
           précoces associées à l’avènement du trouble de la personnalité
           limite

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Olivier Didier
      Dans la documentation scientifique, aucun regroupement d’événements de vie n’est associé de façon absolue à l’avènement du trouble de la personnalité limite (TPL) à l’âge adulte. Une multitude de trajectoires peuvent de fait mener à l’émergence du trouble. Face à cette hétérogénéité des événements manifestes pouvant mener à un TPL, cet article vise à décrire des expériences relationnelles qui, durant l’enfance, ont pu contribuer au développement de la pathologie limite. Il est proposé que ces expériences forment, au-delà des différents événements spécifiques de la vie des individus concernés, le fondement latent du trouble. À cette fin, le TPL sera d’abord décrit du point de vue des symptômes et de la structure de personnalité, notamment en ce qui a trait à l’utilisation de mécanismes défensifs primitifs, à savoir la diffusion identitaire, l’altération du rapport à la réalité et la pathologie des relations d’objet. Ensuite, trois types d’expériences relationnelles précoces seront présentés et mis en relation avec les manifestations symptomatiques et structurales. Ces expériences réfèrent aux échecs de la régulation des états d’excitation chez l’enfant, aux expériences relationnelles excessives d’inclusion et d’exclusion, ainsi qu’aux défaillances dans la capacité parentale à considérer les états mentaux de l’enfant.
       
  • Du plaisir des sens au plaisir du sens : évolution de la psychothérapie
           de l’enfant traumatisé

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Antoine Asselin et Miguel M. Terradas
      L’association entre le jeu et le plaisir peut sembler naturelle, voire intuitive. Bien que l’hédonisme associé aux activités ludiques soit généralement évident chez les enfants qui se développent normalement, le jeu peut aussi être associé au déplaisir, à la souffrance et à une grande détresse psychique (Romano, 2010) pour les enfants qui ont vécu des traumas relationnels précoces (Bonneville-Baruchel, 2015). Le jeu ne semble donc pas obéir au principe de plaisir, ni d’ailleurs au principe de réalité, de la même manière qu’il ne se situe ni tout à fait dans le réel, ni tout à fait dans l’imaginaire (Winnicott, 1975). Cet article théorique et clinique s’intéresse à l’évolution de la nature et du lieu du plaisir dans la psychothérapie d’enfants ayant vécu des traumas relationnels précoces (mais encore capables d’éprouver du plaisir). L’article tente de démontrer que le plaisir de ces enfants se situe initialement dans la sensorialité, mais que la psychothérapie et l’accès au jeu et au faire semblant permettent néanmoins un passage du plaisir des sens au plaisir du sens. Les particularités du jeu des enfants traumatisés sont exposées et des vignettes cliniques sont également présentées pour illustrer différentes manifestations du plaisir chez les enfants victimes de traumas relationnels précoces.
       
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
 


Your IP address: 3.235.188.113
 
Home (Search)
API
About JournalTOCs
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-