A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

  Subjects -> SOCIAL SERVICES AND WELFARE (Total: 224 journals)
The end of the list has been reached or no journals were found for your choice.
Similar Journals
Journal Cover
Canadian Social Work Review
Number of Followers: 13  
 
  Full-text available via subscription Subscription journal
ISSN (Online) 2369-5757
Published by Érudit Homepage  [139 journals]
  • GENÈSE DU TRAVAIL SOCIAL EN HAITI. L’IMPOSITION DU DÉVELOPPEMENT
           COMME PRINCIPE NORMATIF PAR UN ÉTAT À UN AUTRE

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Handy Leroy
      À travers cet article, nous explorons les processus qui ont conduit à l’émergence du travail social en Haïti ainsi qu’à la forme sous laquelle primitivement il s’y est incarné. En effet, l’analyse des discours des pionnières tirés de leur publication Femmes haïtiennes (Ligue féminine d’action sociale,1953) ainsi que l’examen d’un ensemble de données documentaires et de données issues d’une entrevue menée auprès d’une ancienne étudiante de l’École nationale de service social suggèrent que l’adoption par l’État et par le mouvement féministe des principes normatifs du développement imposé par les États-Unis à partir des années 1915 a joué un rôle clé dans la genèse du travail social en Haïti ainsi que dans sa configuration. Le développement est ici compris comme un dispositif portant en son sein un ensemble de principes normatifs libéraux selon lesquels les sociétés dites traditionnelles devraient évoluer vers la modernité, laquelle est caractérisée, entre autres, par le passage vers l’économie de marché ainsi que par l’adoption de la démocratie et des institutions sociales occidentales.
       
  • CERCLE KINISTÒTÀDIMIN : DÉCOLONISATION DE L’ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL
           DE L’UNIVERSITÉ D’OTTAWA

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Karine Croteau et Marc Molgat
      L’article s’appuie sur des réflexions entourant le Cercle Kinistòtàdimin amorcé en 2018 à l’École de service social (ÉSS) de l’Université d’Ottawa (UO), située sur le territoire traditionnel et non cédé de la Nation Omàmiwinini Algonquine. Il présente les démarches de décolonisation engagée. À cette fin, l’article examine d’abord le contexte de l’initiative au moyen de définitions des concepts centraux et d’un état des lieux relatif aux apprenant.es autochtones; d’un examen des significations concrètes du néologisme d’autochtonisation dans les milieux universitaires (Gaudry et Lorenz, 2018); et de la mise en évidence des perspectives décolonisatrices associées à la profession et aux études en travail social. Prenant appui sur cette mise en contexte, ainsi que sur deux cas de figure d’universités ontariennes offrant des formations « décolonisées » en travail social, les auteur.es analysent les étapes opératoires de l’initiative de décolonisation Kinistòtàdimin et en relèvent les principaux enjeux. L’article conclut sur une discussion critique de la démarche en cours.
       
  • INTRODUCTION : LA SUPRÉMATIE DE LA BLANCHEUR EN TRAVAIL SOCIAL.
           S’AFFIRMER SANS S’EFFACER

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Gus Hill
       
  • INTRODUCTION: THE SUPREMACY OF WHITENESS IN SOCIAL WORK. RACED; NOT ERASED

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Gus Hill
       
  • RACIAL DISCRIMINATION IN THE CANADIAN CRIMINAL JUSTICE SYSTEM: HOW
           ANTI-BLACK RACISM BY THE TORONTO POLICE HARMS US ALL

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Joseph Mensah, David Firang, Christopher J. Williams et Michelle Afrifah
      En raison des pratiques persistantes et tenaces du racisme contre les Noirs, ancrées dans les pratiques policières influencées par la suprématie blanche, les Noirs et les Autochtones sont surreprésentés dans le système de justice pénale canadien. Il n’est donc pas surprenant qu’un nombre disproportionné de Noirs soient tués par la police à Toronto. Le système de justice pénale canadien est complice de la perpétuation du racisme contre les Noirs par des pratiques de surveillance, de fichage et de profilage racial. Cet article contribue à l’analyse du racisme contre les Noirs dans le système de justice pénale canadien, en mettant l’accent sur la situation des personnes noires à Toronto. L’objectif est de lier l’étude de la criminalisation des Noirs à l’analyse du racisme contre les Noirs et l’analyse de la stratification sociale au Canada, afin de montrer comment les modèles existants de racisme et de marginalisation socioéconomique sont renforcés par un système de justice pénale fondé sur la suprématie blanche. L’article propose des recommandations pour combattre le racisme contre les Noirs, notamment l’embauche d’un plus grand nombre de personnes noires dans les forces de police. Sur le plan conceptuel, l’article contribue à notre compréhension de la façon dont le racisme contre les Noirs affecte négativement toute la société.
       
  • DES SAVOIRS EN TENSION : LA CONSTRUCTION DES SAVOIRS EN SANTÉ MENTALE ET
           LA PLACE DES SAVOIRS AUTOCHTONES DANS L’ORGANISATION DES SERVICES

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Dominique Gaulin
      Ce que nous considérons comme allant de soi, nos compréhensions communes, est en fait conceptualisé par des idéologies que nous avons internalisées tout au long de notre vie. Les personnes en marge de la société ne sont pas protégées contre l’internalisation des idéologies dominantes, même lorsque celles-ci sont contraires à leurs propres intérêts. Ce phénomène, largement décrit dans la littérature et ressenti entre autres par les peuples autochtones, démontre une tendance générale à sous-spécialiser les connaissances expérientielles, locales et culturelles, pour favoriser les connaissances techno-professionnelles. Le domaine de la santé mentale n’est pas étranger à ce type de pratique où les savoirs autochtones - notamment ceux des Inuit - sont largement absents. À partir des écrits et des expériences de l’auteure comme travailleuse sociale et chercheure doctorante en santé mentale au Nunavik, cet article explore les mécanismes qui occultent certaines formes de savoir en santé mentale, et pose un regard sur le contexte spécifique du Nunavik, au Québec.
       
  • CONFRONTING WHITENESS IN SOCIAL WORK EDUCATION THROUGH RACIALIZED STUDENT
           ACTIVISM

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Ifeyinwa Mbakogu, Patrina Duhaney, Ilyan Ferrer et Edward Ou Jin Lee
      En 2010, un groupe d’étudiants racisés, aux études doctorales dans une université canadienne, s’est mobilisé collectivement contre le racisme institutionnel au sein de leur école de travail social. Ces étudiants ont insisté pour que leur école confronte les façons dont la suprématie blanche s’ancrait dans diverses politiques et pratiques. Ces premières initiatives ont conduit à la création du Racialized Students’ Network (RSN). Bien que le RSN n’existe plus, il a donné naissance à une nouvelle génération de chercheurs qui continuent de s’interroger sur la blancheur et la suprématie blanche. Il a également offert des feuilles de route grâce auxquelles les nouvelles générations de chercheurs en travail social racisés peuvent faire progresser les perspectives féministes, antiracistes et décoloniales au sein des programmes de travail social dans les établissements postsecondaires au Canada. Dans cet article, les auteurs, qui sont maintenant professeurs titulaires ou permanents dans des universités canadiennes, démontrent comment les activismes antiracistes des étudiantes et étudiants sont une avenue centrale pour confronter la suprématie blanche et le racisme institutionnel. Grâce à une méthodologie autoethnographique collaborative, cet article s’inspire des expériences personnelles des auteurs au sein du RSN, des documents sources du groupe et de leur analyse collective sur la façon dont le RSN a influencé leur activisme actuel. Ils discutent de la manière dont leurs expériences quotidiennes s’alignent sur les luttes et les mouvements antiracistes actuels pour façonner leurs actions et leurs réponses dans le milieu universitaire. Afin de démontrer les processus collectifs entrepris par les activistes étudiants pour refléter et utiliser leurs identités entrecroisées afin de soutenir les étudiantes et étudiants racisés et confronter le racisme systémique, le modèle d’activisme des étudiantes et étudiantes racisés du RSN est présenté.
       
  • ANTI-RACIST EDUCATION IN SOCIAL WORK: AN EXPLORATION OF REQUIRED
           UNDERGRADUATE SOCIAL WORK COURSES IN QUEBEC

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Kiran Shah, Alicia Boatswain-Kyte et Edward Ou Jin Lee
      Les travailleurs.euses sociaux.ales jouent un rôle essentiel en aidant les personnes utilisatrices de services à surmonter les barrières et oppressions structurelles. L’enseignement antiraciste en travail social permet de développer chez les futurs travailleurs.euses sociaux.ales une réflexion critique sur les façons dont les pratiques d’exclusion sociale et de domination menacent l’intégrité des personnes et des communautés racisées. Cependant, l’inclusion de cursus antiracistes dans les écoles de travail social dépend largement de chaque institution et de leur offre de cours. Cette étude a permis d’explorer la mesure à laquelle la pratique antiraciste est incluse dans les différents programmes de travail social au Québec en effectuant un recensement des cours obligatoires de premier cycle. Nos résultats révèlent que, parmi les neuf universités québécoises offrant un programme de baccalauréat en travail social, un seul programme offre un cours traitant explicitement la notion de race. Cinq des neuf programmes incluent un cours obligatoire avec une mention implicite de la notion de race, sous des appellations plus larges telles que « anti-oppression », « inégalité » ou « pratique interculturelle ». Ces résultats soulèvent des enjeux importants pour la formation en travail social au Québec et le développement des compétences professionnelles en matière de lutte contre le racisme.
       
  • MEETING ON A BRIDGE: OPPOSING WHITENESS IN SOCIAL WORK EDUCATION AND
           PRACTICE

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Maryam Khan et Kathy Absolon
      Remettre en question la blancheur et sa domination dans la formation et la pratique du travail social est un acte de résistance, ayant souvent des répercussions violentes sur les éducateurs en travail social autochtones et racialisés qui font ce travail. Dans cet article, deux auteures—une Autochtone et une colonisatrice racisée—discutent de la construction de ponts entre le travail social traditionnel et le travail social autochtone, en partageant leurs réflexions sur leurs expériences vécues (personnelles et professionnelles) visant à : décentrer la blancheur, s’engager dans la décolonisation et déployer des méthodes wholistiques d’enseignement et d’existence dans une faculté de travail social située sur l’île de la Tortue. Les auteures terminent en partageant quelques stratégies et points de réflexion possibles pouvant contribuer à combler le fossé et à remettre en question la blancheur dans le travail social.
       
  • ACADEMIC VOYEURISM: THE WHITE GAZE IN SOCIAL WORK

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Andrea Murray-Lichtman et Siham Elkassem
      Cet article explore le caractère insidieux du racisme et de la suprématie blanche au sein du travail social. Selon notre conceptualisation, cela comprend les pratiques institutionnalisées dans l’éducation, la recherche, la politique et la pratique du travail social. L’académie du travail social est le socle qui continue à perpétuer le racisme et le colonialisme au sein de la profession. Ancrée dans une analyse intégrative du travail social qui s’inspire à la fois de la théorie postcoloniale et de la théorie critique de la race, notre théorie est que, enracinée dans ce fondement de l’oppression, la suprématie blanche en travail social se manifeste souvent par le voyeurisme académique—le regard blanc non performatif. Nous suggérons que le voyeurisme académique au sein de l’académie du travail social fait des personnes noires, autochtones et de couleur (BIPOC) des corps à étudier, à exotiser et à théoriser, sans qu’aucun changement ou action antiraciste substantiel ne soit fait. Le voyeurisme académique soutient la position dissonante du travail social—son soutien à la justice sociale et son ambivalence simultanée envers le racisme et la suprématie blanche. La discussion s’appuie sur des fondements historiques, des recherches et des données expérientielles pour tourner le regard vers l’académie, éclairant les implications du voyeurisme académique sur les corps racisés et les objectifs plus larges de la profession du travail social. La discussion se termine par un appel à l’action collective pour les travailleuses sociales et travailleurs sociaux racisés et ceux qui souhaitent être des complices de cette quête de justice.
       
  • Spirituality and Social Justice: Spirit in the Political Quest for a
           Just World, Norma Jean Profitt & Cindy Baskin (Editors). Canadian
           Scholars Press, 2019, 486 pages

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Susan Cadell, PhD, RSW
       
  • Accessibilité et participation sociale. Vers une mise en oeuvre de la
           Convention relative aux droits des personnes handicapées, Manon Masse,
           Geneviève Piérart, Francine Julien-Gauthier et Danièle Wolf (dir.),
           Éditions ies, 2020, 288 pages

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Stéphane Trudel, PhD.
       
  • LA REVUE CANADIENNE DE SERVICE SOCIAL : UN REFLET DU TRAVAIL SOCIAL
           CANADIEN CONTEMPORAIN

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Jeanette Schmid et Marie-Christine Bois
       
  • THE CANADIAN SOCIAL WORK REVIEW: A REFLECTION OF CONTEMPORARY CANADIAN
           SOCIAL WORK

    • Free pre-print version: Loading...

      Abstract: Jeanette Schmid et Marie-Christine Bois
       
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
 


Your IP address: 3.235.140.84
 
Home (Search)
API
About JournalTOCs
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-