for Journals by Title or ISSN
for Articles by Keywords
help
Followed Journals
Journal you Follow: 0
 
Sign Up to follow journals, search in your chosen journals and, optionally, receive Email Alerts when new issues of your Followed Jurnals are published.
Already have an account? Sign In to see the journals you follow.
Interférences littéraires    Follow    
  This is an Open Access Journal Open Access journal
     ISSN (Online) 2031-2790
     Published by Université Catholique de Louvain Homepage  [1 journal]
  • Kirikou et la socière, de l'écran à l'encre
    • Authors: David Martens
      Abstract: Auteur:  Isabelle Le Corff & Véronique Bourhis :  Nous interrogeons dans cet article les novellisations pour jeunes enfants et plus particulièrement les novellisations sous forme d’albums. L’étude comparée de Kirikou et la Sorcière, film d’animation du cinéaste français Michel Ocelot, suivi d’un album au titre éponyme nous permet d’explorer ces oeuvres intermédiales dans leurs différences et dans leur complémentarité. L’album Kirikou et la Sorcière établit-il une relation dynamique et dynamisante avec le film ? Qu’apporte chaque oeuvre distinctement de l’autre ? Le film et le livre s’adressent-ils aux mêmes tranches d’âge ou y a-t-il diversification, voire divergence sémantique à l’intention de publics distincts ? Nous proposons par conséquent de considérer pleinement le film. Nous nous appuierons sur la typologie des quatre degrés de signification des films établie par David Bordwell dans Making Meaning (1991) pour étudier le film d’animation Kirikou et la sorcière et déterminer conséquemment dans une approche comparée les différents degrés de signification de l’album.
      PubDate: Fri, 08 Nov 2013 20:35:00 +000
       
  • Le phénomène d'athorybie dans le cinéma muet et la
           bande dessinée
    • Authors: David Martens
      Abstract: Auteur:  Alexandre Widendaële :  Bandes dessinées et cinématographe, médiums narratifs et pratiques discursives en construction durant les premières décennies du XXe siècle, ont à répondre aux limites que leur imposent leurs supports respectifs. Ainsi la représentation d’un événement sonore au sein d’un support muet oblige des artistes venus de disciplines différentes à pratiquer un certain nombre de solutions aux caractères similaires. La bande dessinée partage ainsi avec le cinéma la formule de l’« athorybie », représentation graphique d’onomatopées, qui entrera dans sa grammaire des signes. Or les qualités empiriques, notamment graphiques, d’un signe de bande dessinée comme l’onomatopée, restent souvent absentes des définitions des théoriciens. Cette situation invite à une redéfinition de l’athorybie et de ses enjeux à la lumière d’une comparaison entre les deux médiums.
      PubDate: Mon, 04 Nov 2013 19:36:59 +000
       
  • « Desinit in piscem mulier formosa superne ». Pseudonymie,
           pseudandrie et pseudogynie dans la première moitié du XIXe
           siècle
    • Authors: David Martens
      Abstract: Auteur:  Sophie Vanden Abeele-Marchal :  Tout au long de la première moitié du XIXe siècle, la pratique du pseudonymat est massive et variée (pseudandrie, pseudogynie, allonymie). La communauté intellectuelle enregistre de profondes mutations et la question du nom révèle plus que jamais les enjeux du système de valorisation de l’auteur par des hiérarchies symboliques restrictives et genrées. Dans ce contexte où s’aiguise la question du statut de la femme auteur, le pseudonyme apparaît comme une convention régulatrice fondée sur la fiction essentialiste d’un immuable féminin garant symbolique des valeurs qui président à l’enfermement de la femme dans l’espace domestique. Pourtant le pseudonyme met également en abyme et en question le fonctionnement des modes de légitimation par restrictions différentielles. C’est ce que montre la pratique du pseudogyne. En lançant empiriquement des sondes dans l’immense production littéraire des années 1825-1835, le présent article analyse les enjeux du recours de la part d’écrivains masculins à une identité féminine dans cet espace fondamentalement genré où le féminin est maintenu à la marge.
      PubDate: Mon, 04 Nov 2013 19:29:23 +000
       
  • Learning From Comics (and Bart Beaty) On the Institutionalization of
           Comics
    • Authors: David Martens
      Abstract: Auteur:  Bart Beaty & Jan Baetens :  Bart Beaty’s recent book, Comics versus Art (Toronto UP, 2012) is a highly original contribution to comics studies in the broad sense of the word. One of the major voices in comics scholarship, and author of various key publications in the field (among which Fredric Wertham and Critique of Mass Culture, 2005, and Unpopular Culture: Transforming the European Comic Book in the 1990s, 2007), he discusses here the emerging encounters between two worlds that have longtime be seen as utterly antagonistic: comics and art. In this interview with Jan Baetens, specialist of theory and history of comics, Bart Beaty comes back on what may be at the heart of his book, namely institutionalization, a complex process that involves also an intermedial and intertextual approach of the field.
      PubDate: Fri, 01 Nov 2013 16:56:44 +000
       
  • Derrida: Textually Onscreen
    • Authors: David Martens
      Abstract: Auteur:  Brendon Wocke :  Neither fiction, nor documentary or biography, the film D’ailleurs, Derrida by Safaa Fathy is a cinematographic exploration of the philosopher Jacques Derrida and of his environment. It is at once a philosophic seminar, an interview and an experiment in cinematographic deconstruction. Accompanied by the book Tourner les mots, the film is deeply undercut in its cinematographic nature by the textual content of the essays by Fathy and Derrida contained therein. The book problematises and, to a degree, calls the film into question, seeking to reframe it in purely textual terms. It is a question of what lies between the “actor” and the “author”, between the performativity of the text and the film and in the dialogue between Fathy and Derrida as it traverses both the film and the text. In this inter-artwork, everything plays on the words which animate the transfer between the paper and the screen. In the light of this exchange, let us consider the effect of the cinematographic and the textual play.
      PubDate: Fri, 01 Nov 2013 16:52:29 +000
       
  • Deux romans, des performances, une vidéo : Paradis de Philippe
           Sollers, des déclinaisons du réel
    • Authors: David Martens
      Abstract: Auteur:  Catherine Chartrand-Laporte :  Nous proposons d’analyser la visée du travail intermédial de Philippe Sollers dont le roman Paradis 2 (qui participe du cycle romanesque des romans Paradis) a fait l’objet d’une vidéo, Sollers au Paradis, et d’une série de performances intitulées Paradis Vidéo. Que ce soit la vidéo ou les performances, elles sont réalisées par Jean-Paul Fargier et mettent en scène Philippe Sollers. Elles ont également été analysées dans l’essai Sollers vidéo Fargier, coécrit par Fargier et Sollers. Nous nous interrogerons quant aux multiples déclinaisons du roman Paradis 2 et aux significations de ce projet multifacettes en prenant toujours en considération que le projet de Sollers s’inscrit initialement dans la perspective d’un renouvellement du réalisme romanesque. Il s’agira de voir comment la vidéo, les performances ou l’essai visent, eux aussi, à repenser la question du réel et de quelles manières ils le font.
      PubDate: Fri, 01 Nov 2013 16:44:09 +000
       
  • 'Théorème' de Pasolini. Pour une poïétique
           de l’écrivain-réalisateur
    • Authors: David Martens
      Abstract: Auteur:  Julien Lingelser :  Le traitement intermédial de Théorème de Pasolini est particulièrement problématique parce qu’il est mené par un artiste possédant plusieurs statuts (écrivain, réalisateur, etc.). Contrairement aux adaptations traditionnelles, le film n’est pas un passage direct du roman au cinéma, mais un travail parallèle, selon les dires de l’auteur. Or ce parallélisme est avant tout vérifiable entre la rédaction du scénario et du roman, lequel est proche de l’écriture scénaristique et pourvu de caractéristiques propres au medium cinématographique, tout comme le film ne s’affranchit pas de littérarité et d’intellectualisation. Si l’adaptation en soi n’est pas le propos de Pasolini, quelles sont les raisons qui le poussent à penser les deux oeuvres et à les réaliser ? Dans quelles relations au monde et à la création artistique ce projet expressif s’inscrit-il ?
      PubDate: Fri, 01 Nov 2013 16:42:20 +000
       
  • Les multiples voix et images de la trilogie marseillaise de Marcel Pagnol
    • Authors: David Martens
      Abstract: Auteur:  Karine Abadie :  Dans une série d’articles publiés entre 1933 et 1934 dans Les Cahiers du film, Marcel Pagnol développera une cinématurgie qui lui permettra, à l’aune du parlant, d’envisager l’art dramatique comme un art total, immortalisant le jeu des acteurs, fournissant une forme idéale à l’oeuvre dramatique et assurant une vaste diffusion du spectacle. Revendiquant une imbrication du théâtral et du cinématographique, Pagnol souhaitait placer au centre de ses préoccupations la voix et le son. Au regard des exigences théoriques formulées dans les articles « Cinématurgie de Paris », j’examinerai les relations entre les pièces et les films de trilogie marseillaise – Marius (1931), Fanny (1932) et César (1936) – afin de montrer qu’en plus d’accorder une place importante à la parole, le cinéma permet non seulement d’envisager une continuité visuelle entre les textes et les images, mais aussi de donner la parole à la ville de Marseille, personnage central de cette trilogie.
      PubDate: Fri, 01 Nov 2013 16:39:56 +000
       
  • Writing or Rewriting a Silent Movie. Carl Th. Dreyer’s 'La
           Passion de Jeanne d’Arc' and its Novelization by Pierre Bost
    • Authors: David Martens
      Abstract: Auteur:  Jan Baetens :  This article deals with the material, stylistic and narrative singularities of La Passion et la Mort de Jeanne d’Arc (1928), Pierre Bost’s novelization of Carl Th. Dreyer’s movie Joan of Arc (released earlier that year). It insists on the notion of “series logic” and compares the Gallimard series “Le cinéma Romanesque” with the more popular series published by Tallandier and Fayard. It focuses on the instiutional reasons that turned this novelization into a book that was both exceptional and uneventful.
      PubDate: Fri, 01 Nov 2013 16:35:54 +000
       
  • Paper and Screen: The Inter-Art Work. Interactions and exchanges between
           literature and cinema
    • Authors: David Martens
      Abstract: Auteur:  Karine Abadie & Catherine Chartrand-Laporte :  This special issue explores the individual processes of artists, authors or filmmakers, which got involved, as instigators or cooperators, in the double treatment of their artwork. It is by the examination of specific axes of their artworks that we propose to reflect on various stakes defined by the transition from a medium to another by the study of two versions, literary and cinematographic, of the same artwork. Thereby, the study of an heterogeneous corpus, from Marcel Pagnol to Jacques Derrida, broaching even children’s literature (Kirikou et la sorcière), will bring to light various methods of making use of, thinking of and conceiving of the exchanges and interactions between literature and film.
      PubDate: Fri, 01 Nov 2013 16:31:53 +000
       
 
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
Fax: +00 44 (0)131 4513327
 
About JournalTOCs
API
Help
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-2014