for Journals by Title or ISSN
for Articles by Keywords
help
Followed Journals
Journal you Follow: 0
 
Sign Up to follow journals, search in your chosen journals and, optionally, receive Email Alerts when new issues of your Followed Jurnals are published.
Already have an account? Sign In to see the journals you follow.
Phronesis    Follow    
  Full-text available via subscription Subscription journal
     ISSN (Online) 1925-4873
     Published by √Črudit Homepage  [99 journals]
  • Intervention et pratique éducative : Reflet et/ou
           révélateur des tensions entre instruction, socialisation et
           qualification ?
    • Abstract: Philippe Maubant
       
  • L’éducation à l’épreuve des activités
           juvéniles : de nouveaux défis professionnels
    • Abstract: Anne Barrère : L’article s’interroge sur la manière dont l’institution scolaire est aujourd’hui mise en question dans son projet de formation par les activités juvéniles, dans une sphère extrascolaire où ils jouissent d’une grande autonomie. Ces activités électives (numériques, musicales, sportives…) réalisent une éducation informelle où les adolescents forgent leur caractère, alors même que l’école n’a plus de modèle lisible de projet éducatif. À partir d’une enquête qualitative réalisée auprès d’une centaine d’adolescents français, on dégagera différentes épreuves qui forment les adolescents dans cette sphère, avant de montrer comment elles mettent en question les finalités, mais aussi les modalités de fonctionnement de l’école. : This article examines how school is questioned today by youth culture and its activities, especially outside school where teenagers are notably autonomous. These chosen activities (digital music, sports, dance, musical activities ...) could be described as an informal education which tends to build the identity and the self of the youth. From a qualitative survey conducted among a hundred French teenagers, we will first identify different trials teenagers face in this specific sphere, before showing how they are questioning the goals, but also the operating procedures of school.
       
  • Le cas français ou les tensions sur l’instruction et la
           socialisation quand on passe d’un modèle éducatif,
           républicain, à un autre,
           d’inspiration néolibérale
    • Abstract: Yves Careil : L’école républicaine « à la française » se donnait officiellement pour objectif de former le citoyen. Elle a connu de multiples réformes durant ces dernières décennies, et on perçoit mieux aujourd’hui sa transformation (d’ores et déjà bien avancée) en une école d’inspiration néolibérale visant la fabrication d’individus aptes à s’incorporer dans la machine économique. La façon dont l’école publique et laïque s’acquittait de ses missions principales se voit ainsi malmenée, ce qui se traduit par des zones de tension, tant au niveau idéologique que sur le terrain. : Republican schooling «à la française» was officially meant to educate the citizen. It has known a number of reforms in recent decades. The neo-liberalization transformation of the French education system is now well advanced and one can see more clearly that schooling is being designed to produce individuals formatted for the economic machine. The former process by which the state schools (which are non-denominational schools) used to achieve their main missions is being shaken, and this causes tensions both on an ideological level and in schools.
       
  • La compétence à lire et acter les finalités effectives de
           l’école dans un dispositif partenarial
           École-Communauté comme condition de réalisation de
           l’intervention socio-éducative
    • Abstract: Yves Couturier ,Chantal Lefebvre ,Angèle Bilodeau ,Robert Bastien : Cet article porte sur une initiative de collaboration École-Communauté dans le contexte montréalais. L’initiative Un milieu ouvert sur ses écoles (MOÉ) présente toutes les caractéristiques d’une action à base communautaire reprenant, selon une composition cependant fort particulière, l’ensemble des ingrédients connus d’une collaboration École-Communauté efficiente. Nous montrerons dans cet article en quoi cette composition produit par petites touches une innovation, dont l’essence s’exprime tout entière par le renversement symbolique énoncé dans le nom même de l’initiative, soit le fait que ce soit la communauté qui s’ouvre à l’école, et non le contraire, comme c’est très souvent le cas. Les résultats que nous présentons découlent d’une analyse qualitative réalisée sur un corpus de données documentaires, d’entrevues et de notes d’observation visant à modéliser la pratique professionnelle qui incarne le plus concrètement l’intervention de MOÉ, soit celle des intervenants communautaires scolaires (ICS). : This article focuses on a collaborative school-community in the city of Montreal. The initiative An open its middle schools (EOM) has all the characteristics of a community-based work resuming, according to a very particular composition, however, all known efficient collaboration School-Community ingredients. We show in this paper how this product innovation by small touches composition, which is expressed by the whole gas contained in the very name of the initiative symbolic reversal, is the fact that it is the community that s opener at school, and not the contrary, as is often the case. The results we present the result of a qualitative analysis carried out on a corpus of documentary, interviews and observation notes to model professional practice which embodies the practical intervention EOM, that of community stakeholders school (ICS).
       
  • Réflexions méthodologiques sur l’étude des
           représentations sociales : rétrospectives de recherches
           antérieures
    • Abstract: Vincent Grenon ,François Larose ,Isabelle Carignan : Les représentations sociales font l’objet d’études en sciences humaines et sociales depuis plus de cinquante ans. En fonction de la théorie du noyau central, la représentation sociale peut être définie en tant qu’organisation structurée et hiérarchisée selon deux systèmes : un central et un périphérique. Au fil du temps et à partir du discours des répondants, des travaux réalisés par des chercheurs de l’Université de Sherbrooke ont permis, par l’entremise du recours à l’analyse lexicométrique et à la statistique textuelle, d’identifier des éléments du noyau central ainsi que des éléments périphériques dans les différentes recherches. Cette contribution vise à mettre en perspective nos orientations méthodologiques, à revenir sur la nécessité de recourir à des approches pluriméthodologiques et à proposer des modèles alternatifs pour les échantillons plus faibles. : Social representations have been the subject of study and analysis in social sciences and humanities for over fifty years. According to the central nucleus theory, social representation can be defined as a structured and a hierarchical organization according to two systems: one central, and one peripheral. By analyzing participants answers, several different studies have been previously published by researchers from the University of Sherbrooke. These studies have identified central core elements as well as peripheral elements by using lexicometrical analysis and textual statistics. This contribution aims to put into perspective our methodological orientations as well as to reconsider the need to use pluri-methodological approaches and to propose alternative models for small samples.
       
  • Regard de finissants en enseignement sur les finalités de
           l’école québécoise
    • Abstract: France Lacourse : L’éducation étant un bien collectif, il enrésulte de nombreux débats autour de l’orientationà donner au système éducatif, par voie deconséquence à la formation initiale des enseignants.Comme la mise en oeuvre de ces finalités passe par les futursenseignants, force est de réfléchir à leursperceptions sur les finalités de l’école et de sesdéfis. Nous abordons dans les lignes qui suivent deséléments de la problématique de la réformeéducative et ses enjeux avec nos objectifs de recherche, laméthodologie d’enquête utilisée parl’équipe APECS et quelques référencesconceptuelles. Des résultats partiels d’une enquêtemenée auprès de finissants du baccalauréat enenseignement au préscolaire et primaire (BEPP) puis enenseignement au secondaire (BES) seront présentés. Leursperceptions des défis de l’écolequébécoise et les défis des enseignants serontanalysées. La conclusion ouvrira sur des questions à nepas laisser au hasard. : Education being a collective good, many debates emerges around theorientation that should undertake the educative system, consequentlyteacher training. We pose in the following text the problematic andsome issues of the educative reform with our research objectives, thesurvey method used by APECS team and few conceptual references. Partialresults from the survey administered to graduate students studying inthe baccalauréat en enseignement au préscolaire et primaire (BEPP) and in the baccalauréat en enseignement au secondaire(BES) will be presented. Their point of view on the challenges of theQuébec educative system and teachers’ challenges will beanalysed. The conclusion will offer some questioning not to neglect.
       
  • L’enseignement de l’histoire au secondaire : de la
           certitude du récit sur la nation au vertige de la modernité
    • Abstract: Louis LeVasseur ,Jean-François Cardin : Cet article s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche portant sur les liens entre les missions d’instruction et de socialisation de l’école québécoise à travers l’enseignement de diverses matières scolaires. Les premiers résultats de la recherche ont montré que pour les enseignants, la construction de l’identité de l’élève a beaucoup plus d’importance que la construction de l’identité collective. Cependant, le processus de subjectivation identifié ne signifie pas pour autant qu’il n’y ait plus aucune transmission ou production de « valeurs » ou de « références » communes dans l’enseignement des différentes matières. Par exemple, dans l’enseignement de l’histoire et éducation à la citoyenneté, la construction de l’identité individuelle et celle de l’identité collective sont en continuelle tension. Cependant, l’identité collective ne passe plus tant par le canal d’une mémoire identitaire ou d’un récit national que par la promotion d’une modernité articulée au pluralisme, à la critique, à la rationalité intersubjective et, paradoxalement, à la subjectivation précédemment évoquée. L’article portera donc particulièrement sur cette tendance observée au sein de l’enseignement du cours d’histoire et éducation à la citoyenneté. : This paper is part of a research program about the links between the missions of instruction and socialization of the Quebec school by the teaching of different school subjects. The first results of this research showed that for teachers, the construction of the identity of the student is much more important than the construction of collective identity. However, the process of subjectivation identified not mean that there is no more transmission or production of «values» or «references» common in teaching different school subjects. For example, in the teaching of history and citizenship education, construction of individual identity and the collective identity are in constant tension. However, the collective identity does not pass anymore by the way of a memory or a national story, but by the promotion of modernity articulated with pluralism, criticism, intersubjective rationality and, paradoxically, the subjectivation previously mentioned. This paper will therefore especially on this trend in the teaching of the course of history and citizenship education.
       
  • Les enseignants d’histoire et le programme d’Histoire et
           éducation à la citoyenneté : de la transmission de la
           mémoire à une citoyenneté
           « subjective » et ouverte
    • Abstract: Louis LeVasseur ,Sabrina Moisan ,Jean-François Cardin : L’actuel programme d’« Histoire et éducation à la citoyenneté » pour le 2e cycle du secondaire, portant sur l’histoire du Québec, a suscité depuis 2006 de nombreux commentaires dans les milieux intellectuels en raison de son contenu. Certains affirment que la transmission des grands événements historiques qui structurent la mémoire collective ou nationale y est inexistante, d’autres soutiennent qu’il doit favoriser le développement des compétences critiques et citoyennes, donc, l’autonomie de l’élève face à la mémoire collective ou nationale. Quelle position les enseignants du secondaire occupent-ils dans ce débat ? Il est possible de le découvrir par l’entremise de la perception qu’ils se font du programme et de ses trois compétences. : The current program «History and Citizenship Education» for the second cycle of secondary education, on the Quebec history, raised many comments in intellectual circles because of its content since 2006. Some argue that the transmission of major historical events that shape the collective or national memory is non-existent, others argue that it should promote the development of critical thinking and citizenship skills, thus the autonomy of the student facing the memory collective or national. What position secondary teachers do they have in this debate? It’s findable out through the teachers perceptions about program and its three skills.
       
  • L’inclusion scolaire des enfants handicapés comme
           révélateur des tensions éducatives
    • Abstract: Éric Plaisance ,Cornelia Schneider : La notion d’inclusion scolaire appliquée aux enfants handicapés connait une diffusion internationale et se trouve plus ou moins utilisée dans des contextes nationaux, mais avec de grandes variations dans les interprétations. Parallèlement, la notion de handicap a tendance à être supplantée par d’autres expressions telles que « situation de handicap » ou « besoins éducatifs particuliers ». Ces transformations notionnelles sont au coeur des tensions qui sont internes aux systèmes éducatifs et qui s’exercent aussi dans leurs relations avec divers partenaires extérieurs, dont les spécialistes du « handicap » et les parents. Les questions majeures soulevées sont celles des finalités éducatives des institutions et des pratiques pour ces enfants : socialisation séparée ou en commun, développement des personnes ou acquisition de connaissances, perspectives de travail qualifié ou non etc. Parmi les approches possibles de cette problématique actuelle, une première étape serait l’analyse des dispositifs législatifs, réglementaires et institutionnels mis en place en France pour en enfants dits « handicapés ». La deuxième étape qui est privilégiée ici celle de l’approche de terrain de type ethnographique qui présente l’avantage de montrer les représentations et les pratiques des acteurs dans la vie quotidienne. L’exemple qui est développé est celui d’une école élémentaire de la ville de Paris qui cherche à relever le défi de l’accueil de la différence tout en maintenant l’objectif de « l’excellence scolaire ». Dans cette tension, comment se situent les enseignants, les spécialistes, les parents, les enfants handicapés parmi leurs pairs ? Quelles sont enfin les perspectives d’évolution ? : The concept of school inclusion applied to disabled children knows an international distribution and is more or less used in national contexts, but with wide variations in interpretation. The concept of disability tends to be supplanted by other terms such as «special needs». These notional transformations are at the heart of the tensions that exist within the education system and also perform in their relations with various external partners, including experts of disability and parents . The major issues are those of the educational finalities of the institutions and practices for these children: separate or common socialization, people development or acquisition of knowledge, perspectives of skilled labor or not etc. Among the possible approaches to the current problem, the first step is the analysis of the regulatory and institutional legislative, established in France for so-called «disabled» children. The second step is favored by the approach of ethnographic field which has the advantage of showing the representations and practices of actors in everyday life. The example developed is that of an elementary school in the city of Paris, which seeks to meet the challenge of hosting the difference while maintaining the goal of «academic excellence.» In this tension, how are teachers, specialists, parents, children with disabilities among their peers? What finally are the evolutions outlook?
       
  • Autorité et modernité
    • Abstract: Eirick Prairat : Il y a moins une crise qu’une érosion de l’autorité éducative. Les deux premières sections de ce texte s’attachent à préciser l’idée d’autorité éducative et à réfuter les thèses critiques, d’inspiration psychologique ou pédagogique, qui entendent purifier l’acte éducatif de toute forme d’autorité. Ces approches, qui assimilent souvent l’autorité à une forme de coercition, minorent l’enjeu anthropologique qui est au coeur du procès éducatif. Si l’autorité est nécessaire, c’est tout simplement parce que l’on ne s’autorise jamais seul à être contemporain du monde. Dans la troisième et dernière section, nous présentons trois lectures pour comprendre ce phénomène d’érosion. : The erosion of educational authority is less than a crisis. The first two sections of this text involve the clarification of the concept of educational authority. It’s also an opportunity to refute critical theses derived from psychological or pedagogical writings that aim to purify educational acts all forms of authority. These approaches, which often characterise authority as a form of coercion, weaken the anthropological perspective, which is at the heart of the educational process. If authority is necessary, this is quite simply because this never authorises present day behaviour. In the third and final section, we present three lectures in order to understand this phenomenon of erosion.
       
  • Certitudes et hésitations des institutions scolaires françaises
           entre instruction, socialisation et qualification. Un point de vue
           historique sur la longue durée
    • Abstract: André Robert : Revendiquant l’héritage des révolutionnaires de 1789, les républicains qui organisent à la fin du XIXe siècle l’école française dans sa forme moderne développent une philosophie qui se veut « fondationnaire», plaçant l’institution scolaire au fondement de la nation. L’idée d’une émancipation du peuple par l’instruction rationnelle sans négliger l’éducation morale et civique est ainsi située au coeur du projet scolaire français et vise des sujets rationnels abstraits, nonobstant leurs caractéristiques et appartenances singulières. La formule « la République sera éducatrice ou elle ne sera pas ! » affirme cette intention fondamentalement politique qui ‘tient’ grosso modo jusqu’à la seconde guerre mondiale. A l’issue de celle-ci, l’institution scolaire commence à être saisie en profondeur par l’économie ; pendant la période de l’Etat-Providence, une synthèse originale paraît s’opérer entre « la méritocratie républicaine, […] l’égalité sociale de masse … [le] souci individualiste » (Gauchet, 2002), les préoccupations montantes de l’économie et de l’emploi, faisant de la question des qualifications une préoccupation de plus en plus centrale. Cet équilibre fragile semble ensuite se défaire pendant les Vingt Piteuses, l’école se caractérisant alors par une démultiplication de ses missions et une perte de repères, une difficulté à faire sens. C’est la signification présente de l’institution scolaire qui sera interrogée, au regard de l’influence économico-anthropologique du néo-libéralisme, de l’exigence d’une formation ‘tout au long de la vie’ et ses conséquences, ainsi que – par le fait - de la dialectique instruction-socialisation-qualification. : Claiming the legacy of revolutionary of 1789, the Republicans organise at the end of nineteenth century the French school in its modern form and developpe a philosophy that is “fondationnaire” placing educational institution as foundation of the nation. The idea of the emancipation of the people by rational instruction without neglecting the moral and civic education is well located in the heart of the French school project and aims abstract rational subjects, despite their unique characteristics and affiliations. The phrase “the Republic will be educator or she will not! “claim this fundamentally political intent stay up until the Second World War. After this period, the school system begin to be invested by the economy; during the period of the welfare state, an original synthesis seems to occur between “republican meritocracy, [...] social equality mass ... [the] concern individualistic “(Gauchet, 2002), the rising concerns of the economy and employment, making the question of the qualifications of a concern more central. This delicate balance then seems to break during the Twenty pitiful’s years, then the school is characterized by a multiplicating of its missions, the lost of landmarks and the difficulty to make sense. The actual siginification of the scholar system will be questioned regarding to economic and anthropological influence of neo-liberalism, the requirement for long life education and its consequences, and also the education-socialization-qualification relations.
       
  • Éduquer au développement durable ou enseigner le
           développement durable en histoire-géographie : enjeux
           sociopolitiques et discipline scolaire
    • Abstract: Nicole Tutiaux-Guillon : Le « développement durable » (DD) est depuis 2004 en France l’objet d’une « éducation à » transdisciplinaire et obligatoire ; il est aussi thème structurant le programme de 5e depuis 2008, et figure dans d’autres programmes. Ces prescriptions sont inégalement convergentes et se heurtent aux structures des disciplines constituées, en même temps qu’à l’absence de savoirs de référence stabilisés. Comment la dimension éducative (comportements, valeurs) est-elle articulée sur les contenus disciplinaires ? Qu’en est-il de la place faite aux enjeux politiques du DD ? L’éducation au DD est-elle « disciplinarisée », aux dépens des dimensions éducatives explicites, ou au contraire modifie-t-elle le modèle disciplinaire de l’histoire-géographie ? Une recherche empirique apporte des réponses provisoires. Les formes de travail choisies par les enseignants oscillent entre pratique disciplinaire classique et essais de trans/pluridisciplinarité, entre incitation au questionnement et à la réflexion et transmission de savoirs factuels et impartiaux, entrecomplexité et simplification. Le changement de comportement est toujours supposé résulter des savoirs – parfois des actions pédagogiques. Les manuels reflètent les mêmes hésitations et se situent entre neutralisation/disciplinarisation des questions de DD et explicitation des débats et des conflits/posture implicante. La dimension éducative et surtout la question du politique divisent fortement les enseignants. : «Sustainable development» (SD) is in France since 2004 is a transdisciplinary and binding «education to» and is also the theme structuring the fifth degree program since 2008, and is included in other programs. These requirements are unevenly convergent and are encounter to structure of already built diciplines at the same time as the lack of stabilised reference-knowledge. How is the educational dimension (attitudes, values) articulated to disciplinary content ? What about the place given to political issues of SD? Education in SD as constitutive of a discipline isn’t at the expense of educational dimensions explicit or is it modify disciplinary model of history and geography? An empirical search provides tentative answers. The forms of work chosen by the teachers ranged from classical disciplinary practice and testing of trans / multidisciplinary between incitement to questioning and reflection and transmission of factual and impartial knowledge entrecomplexité and simplification. Behavior change is always assumed result of knowledge - sometimes educational activities. The textbooks reflect the same hesitation and are situated between neutralization / disciplinarisation of SD issues and explicitation of discussion and conflicts / implicante posture. The educational dimension and especially the question of political strongly divided the teachers.
       
 
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
Fax: +00 44 (0)131 4513327
 
About JournalTOCs
API
Help
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-2014