for Journals by Title or ISSN
for Articles by Keywords
help
Followed Journals
Journal you Follow: 0
 
Sign Up to follow journals, search in your chosen journals and, optionally, receive Email Alerts when new issues of your Followed Journals are published.
Already have an account? Sign In to see the journals you follow.
Journal Cover Le Naturaliste canadien
  [0 followers]  Follow
    
   Full-text available via subscription Subscription journal
   ISSN (Print) 0028-0798
   Published by Érudit Homepage  [105 journals]
  • Les livres
    •  
  • Vie de la Société
    •  
  • Saviez-vous que…
    •  
  • Évaluation de l’importance écologique de 9 étangs vernaux dans
           Gatineau, Québec
    • Abstract: Caroline Piché ,Nathalie Bussières ,Josée Soucie : Nous avons évalué l’importance écologique de 9 étangs vernaux de Gatineau (Québec) en utilisant la méthode proposée par Calhoun et collab. (2005). L’un d’eux, situé au nord de la forêt Boucher, s’est démarqué par la richesse et l’abondance de sa faune amphibienne ainsi que par la présence de 4 espèces en situation précaire ou préoccupante. Cet étang atteint la valeur biologique maximale selon la grille d’évaluation utilisée. Nous formulons des recommandations de gestion dans un contexte d’urbanisation. : During the present study, 9 vernal pools situated in Gatineau (Québec, Canada) were assessed for their ecological value using the method proposed by Calhoun et al. (2005). One of the pools, which was located to the north of Boucher Forest, stood out in terms of the richness and abundance of the amphibians present, and included 4 species at risk or of special concern. This pool obtained the highest biological value based on the assessment criteria used. Management recommendations in the context of urban development are provided.
       
  • La méduse d’eau douce Craspedacusta sowerbii : espèce exotique
           répandue dans les lacs du Québec
    • Abstract: Nadia El Moussaoui ,Beatrix Beisner : Au cours des dernières décennies, les signalements de Craspedacusta sowerbii, une espèce de méduse d’eau douce, ont augmenté dans les lacs tempérés d’Amérique du Nord. Cette espèce exotique envahissante, originaire de Chine, est une de celles qui envahissent les lacs du Québec. Dans cet article, nous examinerons et résumerons des informations tirées d’une variété de sources portant sur cette espèce de méduse et présenterons des informations sur sa taxonomie, son cycle de vie, sa physiologie et son mode de reproduction. Nous discuterons également des facteurs environnementaux pouvant influencer la répartition de l’espèce, de la taille des populations et du rôle de ses différents stades de vie dans la chaîne alimentaire lacustre. L’objectif de cet article est de mieux comprendre cette espèce dont la présence est de plus en plus remarquée au Québec. : In recent decades, reports of population blooms of the freshwater jellyfish Craspedacusta sowerbii have become more frequent in lakes across the North Temperate Zone of North America. This exotic invasive species, originally from China, is just one of many to invade lakes in Québec. This article reviews and summarizes information about the species obtained from a wide variety of sources, providing information on its taxonomy, life history, physiology and reproduction. The environmental factors thought to influence its distribution and population size are also discussed, as are the potential effects of its various life stages on lake food webs. This information should provide a clearer understanding of this species, which is being increasingly reported across the province of Québec.
       
  • Facteurs environnementaux associés à la prolifération de la méduse
           d’eau douce Craspedacusta sowerbii dans les lacs du Québec
    • Abstract: Nadia El Moussaoui ,Beatrix Beisner : Les proliférations (aussi appelées pullulations ou « blooms ») de la méduse d’eau douce Craspedacusta sowerbii semblent de plus en plus fréquentes dans les lacs d’Amérique du Nord. Cependant, puisqu’elles apparaissent sporadiquement, de façon discontinue dans le temps et l’espace, on connaît mal leur répartition, leur écologie et les facteurs environnementaux qui les influencent. Les objectifs du présent projet étaient de déterminer la répartition spatiale et les facteurs environnementaux responsables de la prolifération de C. sowerbii au Québec en vue de prévoir de nouvelles proliférations. À l’aide des données recueillies, nous avons cartographié la répartition des lacs québécois envahis par C. sowerbii jusqu’en 2014 et colligé des données sur les variables environnementales de ceux-ci : leur profondeur maximale, leur superficie, leur périmètre et leur altitude, ainsi que la transparence de l’eau et sa concentration en chlorophylle a, en carbone organique dissous (COD) et en phosphore total. En tout, l’espèce a été répertoriée dans 88 lacs au Québec, principalement dans les régions des Laurentides, de l’Outaouais et de l’Estrie, où les lacs sont particulièrement abondants. Selon nos analyses statistiques, les proliférations de cette méduse exotique au Québec ont été observées plus fréquemment dans les lacs dont la superficie est supérieure à 2,8 km² et dont l’eau a une concentration en phosphore total inférieure à 14,77 µg/l. : Reports of population blooms of the freshwater jellyfish (Craspedacusta sowerbii) in lakes across North American are becoming increasingly frequent. However, because they appear sporadically in space and time, their distribution ecology, and the environmental factors that trigger their proliferations are poorly understood. The objectives of the present study were to determine the spatial distribution of, and the environmental factors associated with, C. sowerbii blooms in Québec (Canada), with the goal of better predicting future blooms of this exotic species. The lakes in the province that had been invaded by C. sowerbii up until 2014 were mapped, and data concerning their maximum depth, area, perimeter, altitude, water transparency, and the concentrations of chlorophyll a, dissolved organic carbon (DOC) and total phosphorus in the water, were compiled and analyzed. Over the study period, C. sowerbii was detected in 88 lakes across Québec; these were mainly located in the Laurentides, Outaouais and Estrie regions, where lakes are particularly abundant. The statistical analyses used showed that blooms of the freshwater jellyfish in Québec were most frequently observed in lakes with a surface area greater than 2.8 km² and a concentration of total phosphorus in the water of less than 14.77 µg/l.
       
  • Pierre Masson (1919-2016), botaniste et bryologue
    • Abstract: Norman Dignard ,Denise Tousignant
       
  • Première mention de l’hélice des bois (Arianta arbustorum) au Québec
           et mention anecdotique du petit-gris (Cornu aspersum)
    • Abstract: Isabelle Picard ,Jean-François Desroches ,Gilles Ethier : De nombreux individus de l’hélice des bois (Arianta arbustorum) ont été observés à Boucherville en juin 2015 et en 2016 ainsi qu’à l’Île-des-Soeurs en juin 2016. Cela représente les premières mentions de cette espèce au Québec et surtout, celles de populations viables. En 2015, un petit-gris (Cornu aspersum) juvénile a également été trouvé dans une grappe de raisins de Californie qui provenait d’une épicerie de Sherbrooke. Ces deux espèces d’escargots exotiques sont originaires d’Europe. Elles ont été introduites ailleurs au Canada et ne semblent pas envahissantes. Cependant, un suivi serait nécessaire pour vérifier la survie à plus long terme des populations d’hélice des bois à Boucherville et à l’Île-des-Soeurs et valider la présence de cette espèce ailleurs au Québec. : The present article provides information from Québec (Canada) concerning the record of two species of exotic snails native to Europe. In June 2015, numerous copse snails (Arianta arbustorum) were observed at Boucherville, and in June 2016, further specimens were found on Ile-des-Soeurs. These are the first records of this species for the province and are of viable populations. In 2015, a juvenile brown garden snail (Cornu aspersum) was found in a bunch of Californian grapes bought at a grocery store in Sherbrooke. Both these species have been introduced elsewhere in Canada, but do not seem to be invasive. Further surveys will, however, be needed to evaluate the persistence of the copse snail populations, and to evaluate the presence of the species elsewhere in the province.
       
  • Extension de l’aire de répartition connue du campagnol sylvestre
           (Microtus pinetorum) : mention la plus nordique au Québec
    • Abstract: Patricia Brouillette ,Monique Boulet : Le campagnol sylvestre (Microtus pinetorum) occupe la partie est de l’Amérique du Nord. Au Canada, on le trouve dans le sud-ouest de l’Ontario et dans le sud-est du Québec. Compte tenu de sa répartition restreinte et fragmentée ainsi que de sa rareté relative, il a obtenu un statut d’espèce préoccupante au Canada en 1998. Il se caractérise notamment par le fait qu’il soit le seul campagnol fouisseur au pays. Le 28 août 2013, un spécimen a été capturé au lac Mondor à Saint-Jean-de-Matha, dans la région de Lanaudière, au Québec. Cette observation est la plus septentrionale à ce jour, et constitue la première et unique mention de l’espèce au nord du fleuve Saint-Laurent. Cet article propose un état de la situation de cette espèce au Québec et décrit le spécimen capturé ainsi que l’environnement où il a été trouvé afin de bonifier les connaissances scientifiques sur ce micromammifère peu commun. : The woodland vole (Microtus pinetorum) is the only species of fossorial vole found in Canada. It has a wide distribution range across eastern North America, with the northernmost limit occurring in southern Ontario and southeastern Québec. Because of its limited and fragmented distribution within Canada, and the lack of data on its population status, the woodland vole was designated as being of “Special Concern” in 1998. A specimen caught on August 28, 2013 in Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière region, Québec), provides the northernmost record for the species and the first report of an individual north of the St. Lawrence River. To improve knowledge about this rather uncommon small mammal, the present article offers a status report for the province of Québec, and information about the observation and the habitat in which the specimen was found.
       
  • La richesse floristique des friches du Parc national de Frontenac
    • Abstract: Stéphanie Pellerin ,Théo Duquesne ,Clarissa Omelczuk Walter ,Salomé Pasquet : La plupart des parcs nationaux situés dans le sud du Québec comportent des vestiges des anciennes activités agricoles, et notamment de nombreuses friches. Afin de connaître la richesse floristique des friches du Parc national de Frontenac (situé à la jonction des Cantons-de-l’Est et de Chaudière-Appalaches) et d’identifier les facteurs régissant leur composition, leur flore a été inventoriée à la fin de l’été 2012 au sein de 165 placettes d’échantillonnage réparties dans 40 parcelles de friches. Des analyses d’espèces indicatrices de l’âge des friches ont été réalisées ainsi que des analyses de redondance. Au total, 209 espèces ont été identifiées, dont seulement 37 étaient d’origine exotique. Cette richesse correspond à plus de la moitié de toutes les espèces recensées pour l’ensemble du parc. Les espèces indicatrices des jeunes friches (< 25  ans) étaient toutes des herbacées exotiques, tandis que celles indicatrices des vieilles friches (≥ 25 ans) étaient surtout des herbacées indigènes. La composition floristique des friches était surtout expliquée par le temps depuis l’arrêt des activités agricoles et le pH du sol. Nous recommandons de favoriser le retour des friches vers la forêt, mais d’en conserver quelques-unes à un stade herbacé pour maintenir la richesse floristique du secteur. : Remains of ancient agricultural activity, including many plots of abandoned farmland, can be found in most national parks in the southern portion of the province of Québec (Canada). Abandoned farmland sites in the Frontenac National Park (situated at the junction of the Cantons-de-l’Est and Chaudière-Appalaches regions) were studied to identify the factors driving their floristic composition. At the end of the summer of 2012, vegetation was sampled in 165 plots on 40 sites. Indicator species and redundancy analyses were performed. A total of 209 species were identified, of which 141 were exotic. This corresponds to more than half of all the plant species present in the entire park. Indicator species of recently abandoned sites (<25 years) were all herbaceous exotics, while those of long abandoned sites (≥25 years) were mostly native grasses. Floristic composition was mainly explained by the time since cessation of agricultural activities and soil pH. It is recommended that much of the abandoned farmland be encouraged to return to forest, but that some be kept in an herbaceous stage to maintain the rich flora of the area.
       
  • Les naturalistes sont-ils démodés ?
    • Abstract: Denise Tousignant
       
  • Le statut de la naïade grêle (Najas gracillima, Najadaceae) au
           Québec
    • Abstract: Étienne Léveillé-Bourret ,Marie-Ève Garon-Labrecque ,Eleanor Thomson : La présence de la naïade grêle, Najas gracillima (Najadaceae), dans la flore aquatique indigène du Québec est confirmée. Cette espèce sensible à la pollution est en déclin dans toute son aire naturelle nord-américaine en raison de l’eutrophisation des lacs et des cours d’eau. Pour faciliter l’identification de cette rareté, une clé des Najas de la province et une discussion des caractères permettant l’identification du Najas gracillima sont incluses. Le danger de nuire au Najas gracillima en le confondant avec l’exotique et envahissant Najas minor est souligné. De plus, nous présentons les données les plus à jour sur la répartition et l’écologie du Najas gracillima dans le monde et en Amérique du Nord, ainsi qu’une carte de répartition de l’espèce dans l’est du Canada et les territoires adjacents, basée sur un inventaire exhaustif de la littérature et des spécimens de l’Herbier national du Canada (CAN), de l’Herbier des plantes vasculaires d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (DAO) et de l’Herbier Marie-Victorin (MT). Nous ajoutons des notes détaillées sur le site de la seule population connue du Québec. : The presence of the thread-like naiad, Najas gracillima (Najadaceae), in the indigenous aquatic flora of Québec (Canada) is confirmed. This species is highly sensitive to pollution and, due to the eutrophication of lakes and streams, is in decline throughout its natural range in North America. To facilitate the identification of this rare species, the present article provides a key to the species of Najas occurring in Québec, along with a discussion of the distinguishing characteristics of N. gracillima. The danger of confusing this species with the exotic and invasive N. minor is also highlighted. In addition, the present article provides up-to-date global distribution data for N. gracillima, and a distribution map for the species in eastern Canada and the adjacent United States, based on an exhaustive survey of the literature and of specimens in the National Herbarium of Canada (CAN), the Agriculture and Agri-Food Canada Collection of Vascular Plants (DAO), and the Marie-Victorin Herbarium (MT). Detailed notes on the habitat of the only known location for this species in Québec are also included.
       
  • Du nouveau pour 2017
    • Abstract: Robert Patenaude
       
 
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
Fax: +00 44 (0)131 4513327
 
Home (Search)
Subjects A-Z
Publishers A-Z
Customise
APIs
Your IP address: 54.205.176.107
 
About JournalTOCs
API
Help
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-2016