for Journals by Title or ISSN
for Articles by Keywords
help
Followed Journals
Journal you Follow: 0
 
Sign Up to follow journals, search in your chosen journals and, optionally, receive Email Alerts when new issues of your Followed Jurnals are published.
Already have an account? Sign In to see the journals you follow.
Journal Cover   African Journal of Reproductive Health
  [SJR: 0.325]   [H-I: 25]   [5 followers]  Follow
    
  This is an Open Access Journal Open Access journal
   ISSN (Print) 1118-4841 - ISSN (Online) 2141-3606
   Published by African Journals Online Homepage  [265 journals]
  • Decision-Making for Induced Abortion in the Accra Metropolis, Ghana

    • Authors: FY Gbagbo, J Amo-Adjei, A Laar
      Abstract: Decision-making for induced abortion can be influenced by various circumstances including those surrounding onset of a pregnancy. There are various dimensions to induced abortion decision-making among women who had an elective induced abortion in a cosmopolitan urban setting in Ghana, which this paper examined. A cross-sectional mixed method study was conducted between January and December 2011 with 401 women who had undergone an abortion procedure in the preceding 12 months. Whereas the quantitative data were analysed with descriptive statistics, thematic analysis was applied to the qualitative data. The study found that women of various profiles have different reasons for undergoing abortion. Women considered the circumstances surrounding onset of pregnancy, person responsible for the pregnancy, gestational age at decision to terminate, and social, economic and medical considerations. Pressures from partners, career progression and reproductive intentions of women reinforced these reasons. First time pregnancies were mostly aborted regardless of gestational ages and partners’ consent. Policies and programmes targeted at safe abortion care are needed to guide informed decisions on induced abortions. 
      Keywords: Induced abortion; decision-making; Ghana
      RésuméLa prise de décision pour l'avortement provoqué peut être influencée par diverses circonstances, y compris ceux qui entourent le début d'une grossesse. Cette étude a examine les différentes dimensions concernant la prise de décision sur l'avortement provoqué chez les femmes qui ont eu un avortement provoqué élective dans un milieu urbain cosmopolite au Ghana, ce qui fait l’objet d’étude dans cet article. Nous avons mené une étude transversale de méthode mixte entre janvier et décembre 2011 auprès de 401 femmes qui avaient subi un avortement au cours des 12 mois précédents. Considérant que les données quantitatives ont été analysées avec des statistiques chi-carré descriptives, l’analyse thématique a été appliquée aux données qualitatives. L'étude a révélé que les femmes de divers profils ont différentes raisons de subir un avortement. Les femmes ont considéré les circonstances qui entourent le debut de la grossesse, la personne responsable de la grossesse, l'âge gestationnel au moment de la prise de l’avorter, et les considérations sociales, économiques et médicales. Les pressions exercées par les partenaires, la progression de carrière et les intentions de procréation des femmes ont renforcé ces raisons. Les toutes premières grossesses étaient pour la plupart abandonnées sans tenir compte de l'âge gestationnel et le consentement des partenaires. Il faut des politiques et des programmes qui ont comme cibles les services d'avortement médicalisé pour guider des décisions éclairées sur les avortements provoqués.
      Mots-clés: avortement provoqué, prise de décision, Ghana
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Editorial/Editoriaux

    • Authors: F Okonofua
      Abstract: Assessing the Impact of Sexuality and HIV/AIDS Education in AfricaEvaluer l’impact de l’éducation sexuelle et du VIH/SIDA en Afrique
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Managing Endometriosis in sub-Saharan Africa: Emerging Concepts and New
           Techniques

    • Authors: UA Menakaya
      Abstract: No
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Explaining the Rapid Increase in Nigeria’s Sex Ratio at Birth:
           Factors and Implications

    • Authors: AJ Kaba
      Abstract: This paper examines the rapid increase in Nigeria’s sex ratio at birth from 1.03 boys born for every 1 girl born in each year from 1996-2008 to 1.06 in each year from 2009-2014, second only to Tunisia in Africa at 1.07. The average sex ratio at birth in the world in 2014 was 1.07. In most Black African nations or Black majority nations, it is 1.03 or less. Among the factors presented for this development are: historical fluctuations of sex ratio at birth; geography and ethnicity; male preference/chasing a son; Age of parents; high death rates of male infants and males in general; and wealth/socioeconomic status. Among the potential implications are: young and poor men in Nigeria may not be able to find brides and form families due to a potential shortage of females; emigration of young and poor Nigerian men to West (Africa) and elsewhere to seek brides and form families; immigration of marriage age women from West (Africa) and around the world to Nigeria to seek husbands; and low contraceptive use and high fertility rates in Nigeria.
      Keywords: age: ethnicity: historical fluctuations; infant mortality; male preference; region; socioeconomic status.
      RésuméCet article examine l'augmentation rapide de les proportions des sexes à la naissance au Nigeria à partir de 1,03 garçons nés pour chaque fille née e chaque année de 1996 à 2008 à 1,06 chaque année de la période 2009-2014, en second lieu seulement à la Tunisie en Afrique à 1,07. La proportion des sexes à la naissance dans le monde en 2014 était de 1,07. Dans la plupart des pays d'Afrique noire ou des nations dont la majorité de la population est noire, il est de 1,03 ou moins. Parmi les facteurs présentés pour ce développement sont les suivants: les fluctuations historiques des proportions des sexes à la naissance; la géographie et l'origine ethnique; la préférence pour les garçons / la recherche d’un fils; l’âge des parents; le taux de mortalité élevé de bébés de sexe masculin et les hommes en général; et de la richesse / la condition socio-économique. Parmi les implications potentielles sont: les hommes jeunes et pauvres au Nigeria peuvent ne pas être en mesure de trouver des épouses et de former des familles en raison d'un risque de pénurie de femelles; l'émigration des jeunes et des pauvres hommes nigérians en Afrique de l'Ouest et d'ailleurs à rechercher les épouses et de commencer les familles ; l'immigration des femmes en âge de mariage de l’Afrique de l'Ouest et dans le monde au Nigeria pour chercher des maris; et une faible utilisation de la contraception et des taux de fécondité élevés au Nigeria.
      Mots clé : âge, ethnicité, fluctuations historiques, mortalité infantile, préférence pour les garçons région, état socio-économique.
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Who Cares' Pre and Post Abortion Experiences among Young Females in
           Cape Coast Metropolis, Ghana

    • Authors: K Esia-Donkoh, EKM Darteh, H Blemano, H Asare
      Abstract: Issues of abortion are critical in Ghana largely due to its consequences on sexual and reproductive health. The negative perception society attaches to it makes it difficult for young females to access services and share their experiences. This paper examines the pre and post abortion experiences of young females; a subject scarcely researched in the country. Twenty-one clients of Planned Parenthood Association of Ghana (PPAG) clinic at Cape Coast were interviewed. Guided by the bio-psychosocial model, the study revealed that fear of societal stigma, shame, and rejection by partners, as well as self-imposed stigma constituted some of the pre and post abortion experiences the respondents. Other experiences reported were bleeding, severe abdominal pain and psychological pain. The Ghana Health Services (GHS) and other service providers should partner the PPAG clinic to integrate psychosocial treatment in its abortion services while intensifying behaviour change communication and community-based stigma-reduction education in the Metropolis. 
      Keywords: Ghana abortion; young people; experiences.
      RésuméLes questions de l'avortement sont essentielles au Ghana en grande partie due à ses conséquences sur la santé sexuelle et de reproduction. La perception négative que la société attache à elle, le rend difficile pour les jeunes d'accéder au service et de partager leurs expériences. Cet article examine les expériences d’avant et d’après avortement des jeunes gens, un sujet à peine étudié dans le pays. Vingt-et-un des clients de la clinique de Planned Parenthood Association de Ghana (PPAG) à Cape Coast ont été interrogées. A l’aide du modèle bio-psycho social, l'étude a révélé que la peur de la stigmatisation sociale, la honte et la perte de partenaires, ainsi que la stigmatisation auto-imposé constituaient. L’expérience d’avant et d’après avortement des interrogées rencontrées. L’hémorragie, les douleurs abdominales intenses et de la douleur psychologique ont également été signalées. Les services de santé du Ghana (GHS) et d'autres fournisseurs de services devraient collaborer avec la Clinique du PPAG d'intégrer le traitement psychosocial dans leurs services d'avortement tout en intensifiant la communication sur le changement de comportement et l'éducation à base communautaire destinée à la réduction de la stigmatisation dans la métropole.
      Mots-clés:avortement, jeunes, expériences
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Maternal Near-Miss Due to Unsafe Abortion and Associated Short-Term Health
           and Socio-Economic Consequences in Nigeria

    • Authors: E Prada, A Bankole, OT Oladapo, OA Awolude, IF Adewole, T Onda
      Abstract: Little is known about maternal near-miss (MNM) due to unsafe abortion in Nigeria. We used the WHO criteria to identify near-miss events and the proportion due to unsafe abortion among women of childbearing age in eight large secondary and tertiary hospitals across the six geo-political zones. We also explored the characteristics of women with these events, delays in seeking care and the short-term socioeconomic and health impacts on women and their families. Between July 2011 and January 2012, 137 MNM cases were identified of which 13 or 9.5% were due to unsafe abortions. Severe bleeding, pain and fever were the most common immediate abortion complications. On average, treatment of MNM due to abortion costs six times more than induced abortion procedures. Unsafe abortion and delays in care seeking are important contributors to MNM. Programs to prevent unsafe abortion and delays in seeking postabortion care are urgently needed to reduce abortion related MNM in Nigeria.
      Keywords: Unsafe abortion, Maternal morbidity, Maternal mortality, Severe obstetric morbidity, Delays seeking PAC
      RésuméOn est peu renseigné sur la mort manquée maternel (MMM) en raison de l'avortement à risque au Nigeria. Nous nous sommes servis des critères de l'OMS pour identifier les événements de presque manqué maternels et la proportion dus aux avortements chez les femmes en âge de procréer dans huit grands hôpitaux secondaires et tertiaires à travers les six zones géopolitiques. Nous avons également exploré les caractéristiques des femmes avec ces événements, des retards dans la recherche de soins et les impacts socio-économiques et la santé à court terme sur les femmes et leurs familles. Entre juillet 2011 et janvier 2012, 137 cas PMM ont été identifiés, dont 13 ou 9,5% étaient dus aux avortements dangereux. L'hémorragie sévère, la douleur et la fièvre étaient les complications d'avortement immédiats les plus communs. En moyenne, le traitement de PMM en raison de l'avortement coûte six fois plus que les procédures d'avortement provoqué. L'avortement dangereux et des retards dans la recherche de soins sont des contributeurs importants à PMM. Il faut d’urgence des programmes de prévention dangereux et en cherchant des soins après l’avortement pour réduire l'avortement PMM liés à l’avortement au Nigeria. 
      Mots-clés: avortement à risque, morbidité maternelle, mortalité maternelle, morbidité obstétricale sévère, retards en recherchant
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Implementation of Family Life and HIV/AIDS Education in Nigerian Schools:
           A Qualitative Study on Scope, Delivery and Challenges

    • Authors: E Nwokocha, I Isiugo-Abanihe, F Omololu, U Isiugo-Abanihe, B Udegbe
      Abstract: This study utilized data from Focus Group Discussions and In-depth Interviews among secondary school students and teachers to examine the scope, delivery and challenges of FLHE implementation within states and across geopolitical zones in Nigeria. Structural Functionalism, Rational Choice and Differential Association theories were adopted as theoretical framework. Results show that several patterns in classroom teaching of FLHE are identifiable across the country. The study found that FLHE is taught at the Junior Secondary and Senior Secondary levels with variations among States on the beginning levels. The main mode of FLHE delivery is classroom instruction; other modes include assembly talk and sensitization by organizations. Despite paucity of Information, Education and Communication materials and inadequate personnel requirement, different stakeholders noted that FLHE has been beneficial to students. Therefore, effective implementation of FLHE will go a long way to ensuring that young people in Nigeria are equipped with necessary information to enable them exhibit the right attitude and behaviour towards sexuality issues. 
      Keywords: FLHE implementation, reproductive health, young people, youth corpers, sexual attitude.
      RésuméCette étude a utilisé des données provenant des groupes de discussion à cible et des entrevues en profondeur entre élèves et enseignants des écoles secondaires afin d'examiner la portée, l’actualisation et la mise en oeuvre de défis de la VFES au sein des Etats et entre les zones géopolitiques au Nigeria. Le fonctionnalisme structural, le choix rationnel et les théories l’association différentielle ont été adoptés comme cadre théorique. Les résultats montrent que plusieurs tendances dans l'enseignement en classe de la VFES sont identifiables à travers le pays. L'étude a révélé que la VFES est enseigné dans les deux cycles de l’école avec des variations entre les États à l’égard du niveau de commencement. Le principal mode de la réalisation de la VFES est l'enseignement en classe; d'autres modes comprennent des discours pendant la réunion matinale et la sensibilisation par les organisations. Malgré la rareté de l'information, l’éducation et les matériels de communication et les besoins insuffisants en personnel, les différents intervenants ont noté que la VFES a été bénéfique pour les élèves. Par conséquent, la mise en oeuvre effective de la VFES aidera beaucoup à assurer que les jeunes gens au Nigeria sont équipées d’informations nécessaires pour leur permettre de démontrer une bonne attitude et un bon comportement à l'égard des questions de sexualité. 
      Mots-clés: la mise en oeuvre FLHE, santé de la reproduction, les jeunes, jeunesse, attitude sexuelle
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Evaluation of the Implementation of Family Life and HIV Education
           Programme in Nigeria

    • Authors: BI Udegbe, F Fayehun, UC Isiugo-Abanihe, W Nwagwu, I Isiugo-Abanihe, E Nwokocha
      Abstract: Family Life and HIV Education (FLHE) programme was introduced nationwide in Nigeria in 2003. Since then little is known about the patterns of its implementation across the states in the six geo-political zones in Nigeria. This study represents an attempt to fill this lacuna in the FLHE literature in Nigeria. Quantitative data was collected from the Federal Ministry of Education and the State Ministries of Education on all salient aspects of FLHE implementation. The findings from data collected in 35 states and the Abuja Federal Capital Territory show large variations in the year of adoption of the programme, level of implementation of the programme, the proportion of implementing schools that are reporting to the coordinating government ministries/agencies, the level to which schools have been supplied with relevant curriculum, and promptness of distribution of materials across the zones. All these indices did not show significant level of interdependence. In general, there were higher levels of FLHE activities in the South than the North. Several problems affect implementation of FLHE in Nigeria, most of which will require increased financial and technical support from government and other organizations. The FLHE programme has had positive effects in the states and among schools where the implementation has been effective, underscoring the need for a more effective implementation of the programmes throughout the country. 
      Keywords: FLHE, sexuality education, curriculum, advocacy, budgetary allocation, Nigeria
      RésuméLe programme de l’éducation sur la vie familiale et sur le VIH (EVFH) a été introduit à l'échelle nationale au Nigeria en 2003. Depuis lors connait peu sur les motifs de sa mise en oeuvre à travers les États dans les six zones géopolitiques du Nigeria. Cette étude représente une tentative de combler cette lacune dans la documentation de l’EVFH au Nigeria. Les données quantitatives ont été recueillies auprès du ministère fédéral de l'éducation et les Ministères de l'Education des États sur tous les aspects saillants de la mise en oeuvre de l’EVFH. Les conclusions à partir de données recueillies dans 35 états et d’ Abuja Federal Capital Territory montrent de grandes variations dans l'année de l'adoption du programme, le niveau de la mise en oeuvre du programme, la proportion des écoles où le programme a été mis en oeuvre et qui sont sous la coordination des ministères/organismes du gouvernement, le niveau auquel les écoles ont été fournis avec des programmes pertinents, et la rapidité de la distribution des matériels à travers les zones. Tous ces indices n’ont pas montre le niveau significatif d'interdépendance. En général, il y avait des niveaux plus élevés d'activités de l’EVFH dans le Sud que dans le Nord. Plusieurs problèmes affectent la mise en oeuvre de l’EVFH au Nigeria, dont la plupart auront besoin davantage appui financier et technique du gouvernement et d'autres organisations. Le programme de l’EVFH a eu des effets positifs dans les Etats et parmi les écoles où la mise en oeuvre a été efficace, en soulignant ainsi la nécessité d'une mise en oeuvre plus efficace des programmes dans tout le paysMots-clés: enfants, la perception, le VIH et le SIDA, Cape Coast, Ghana
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Proportion and Factors Associated with late Antenatal Care Booking among
           Pregnant Mothers in Gondar Town, North West Ethiopia

    • Authors: TW Gudayu
      Abstract: The proportion of pregnant women initiating prenatal care during first trimester pregnancy is one of the standard clinical performance measures to assess the quality of maternal health care. Aiming to assess the proportion and factors associated with late booking at antenatal care, this health-institution based cross-sectional study was conducted from April to June 2012 among 390 pregnant mothers in Gondar town. The proportion of late entry to antenatal care was 64.9% with the mean time being 4.5 ± 1.8 months of pregnancy. Multiple logistic regression analysis showed that respondents who didn’t get information on correct time of booking, perceived the right time of booking beyond 12 weeks of pregnancy, were not autonomous to use antenatal care and recognized their pregnancy by missing periods were more likely to book late. Late booking was high in the study area. Empowering women and providing information, education and communication with emphasis on timely booking is important. 
      Key words: Late booking, Antenatal care, Gondar Town.
      RésuméLa proportion de femmes enceintes qui commencent à fréquenter les centre des soins prénatals au cours du premier trimestre de grossesse est l'une des mesures de la performance clinique standard pour évaluer la qualité des soins de santé maternelle. Visant à évaluer la proportion et les facteurs associés à la réservation tardive pendant les soins prénatals, cette étude transversale basée sur la santé des institutions a été menée d'avril à juin 2012 Parmi 390 femmes enceintes de la ville de Gondar. La proportion de l'entrée tardive de soins prénatals était de 64,9% avec le temps moyen étant de 4,5 ± 1,8 mois de la grossesse. L’analyse de régression logistique multiple a montré que les interrogées qui ne reçoivent pas d'informations sur le bon moment pour faire la réservation, ont perçus le bon moment de la réservation au-delà de 12 semaines de grossesse, n’étaient pas autonomes à utiliser les soins prénatals et ont reconnu leur grossesse par des périodes manquantes, étaient plus susceptibles de faire une réservation tardive. Les cas de réservation tardive était élevé dans la zone de l’étude. Il est important d'autonomiser les femmes et de leurs fournir des informations, de l'éducation et de la communication en mettant l'accent sur la réservation en temps opportun. 
      Mots-clés: réservation tardive, soins prénatals, Gondar Ville.
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Strengthening Health Systems to Accelerate Achievement of Millennium
           Development Goals 4 and 5: A Case Study of Ketu South and Keta
           Municipalities in Ghana.

    • Authors: FA Iddrisu, S Dhakai, EW Nam
      Abstract: This study aims to determine means of strengthening the health system to accelerate achievement of MDGs 4 and 5 in the Volta Region of Ghana, with a particular emphasis in the Ketu South and Keta municipalities. Secondary data have been used in this study. High maternal and infant mortality is a crucial issue in Ghana. Maternal and infant mortality is high in rural area compared to urban area due to unavailability of the service facilities. A community based health planning and services programs have been established to improve access and quality of health care in Ghana. Our study suggests that health system strengthening with community health care programs improved access to quality health care and resulted in a decrease of maternal and child mortality in Ketu South and Keta Municipalities in Ghana. 
      Keywords: Maternal and infant mortality, MDGs 4 and 5, Ghana
      RésuméCette étude vise à déterminer les moyens de renforcer le système de santé pour accélérer la réalisation des OMD 4 et 5 dans la région de la Volta au Ghana, avec un accent particulier sur les municipalités Ketu Sud et Keta. Les données secondaires ont été utilisées dans cette étude. La mortalité maternelle et infantile élevée est un problème crucial au Ghana. La mortalité maternelle et infantile est élevée dans les milieux ruraux par rapport aux milieux urbains en raison de l'indisponibilité des installations de service. Des programmes de planification et de services de santé à base communautaire ont été mis en place pour améliorer l'accès et la qualité des soins de santé au Ghana. Notre étude suggère que le renforcement du système de santé avec les programmes de soins de santé communautaires ont amélioré l'accès aux soins de santé de qualité et a entraîné une diminution de la mortalité maternelle et infantile dans Ketu Sud et dans les municipalités de Keta au Ghana.
      Mots-clés: la mortalité maternelle et infantile, OMD 4 et 5, Ghana
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • HIV Status Discordance: Associated Factors Among HIV Positive Pregnant
           Women in Lagos, Southwest Nigeria

    • Authors: IAO Ujah, OC Ezechi, AG Ohihoin
      Abstract: The HIV negative partner in a HIV serodiscordant relationship is at high risk of becoming HIV infected. The annual risk of HIV infection for a partner of a person with HIV is about 10%, with higher annual transmission rates of 20–25% per year reported in Rwanda and Zambia. Although there is considerable variation across countries, recent studies in southern and east Africa countries with mature epidemics reported that up to two-thirds of infected persons in stable relationship are discordant. HIV serodiscordance is thus a recognized priority for HIV prevention intervention. In Nigeria only few studies have studied the burden of serodiscordance, making planning difficult. In this study HIV serodiscordance rate and associated factors among pregnant women were assessed in a large PMTCT clinic in Lagos Nigeria over a 9 years period. Information on HIV status disclosure, partners HIV status (confirmed by HIV test results), sociodemographic characteristics and reproductive information were obtained from the women after enrollment and entered into the case file. In the study, relevant information was managed with SPSS for windows version 19.0. The variables independently associated with HIV status discordance were determined in both univariate and multivariate analysis. P values and Odd ratio with their confidence intervals were calculated. Out of the 4435 women enrolled during the study period, 3712 (83.7%) had disclosed their status to their partner. Partner’s HIV status among the women with confirmed HIV status was negative in 2065 (66.8%) women, thus a discordant rate of 66.8%. HIV status disclosure rate was 83.7%; with significantly higher disclosure rate in concordant couple (83.3%) compared to 76.8% among women in serodiscordant relationship (p=0.00; OR: 1.5; 95% CI: 1.25-1.82). Discordant HIV status in a female positive relationship was found to be associated with history of at least two termination of pregnancy (OR: 3.05; 95% CI: 2.91-3.89) and five or more total life time sexual partnership (OR: 2.3; 95% CI: 1.27-3.21). The perception that men are the index cases is not supported by evidence from this study. We recommend the tracking of both men and women as index cases in other to reduce HIV transmission within stable relationship. Social marketing aimed at reducing concurrency should focus on both male and females, if we must reduce new HIV infection within stable relationships.
      Keywords: HIV/AIDS, HIV status, Discordance, Pregnant, Nigeria
      RésuméLe partenaire séronégatif dans une relation sérodiscordantes du VIH est à haut risque de devenir infecté par le VIH. Le risque annuel d'infection par le VIH d'un partenaire d'une personne avec le VIH est d'environ 10%, avec des taux plus élevés de transmission annuels de 20-25% par an comme rapporté au Rwanda et en Zambie. Bien qu'il existe des variations considérables entre les pays, des études récentes dans les pays en Afrique australe et orientale avec des épidémies matures rapporté que jusqu'à deux tiers des personnes infectées en relation stable sont discordantes. La sérodifférence est donc une priorité reconnue pour l'intervention de prévention du VIH. Au Nigeria, peu d'études ont étudié la charge de sérodifférence, ce qui rend la planification difficile. Dans cette étude, le taux de sérodifférence du VIH et les facteurs associés chez les femmes enceintes ont été évalués dans une grande clinique de PTME à Lagos au Nigeria au cours d’une période de 9 ans. Les informations sur la divulgation du statut du VIH, le du statut du VIH des partenaires (confirmé par les résultats des analyse pour détecter le VIH), les caractéristiques sociodémographiques et d'information en matière de reproduction ont été obtenues auprès des femmes après l'inscription et est entré dans les dossiers des femmes. Dans l'étude, l'information pertinente a été gérée avec SPSS pour Windows version 19.0. Les variables indépendamment associés à la discordance séropositivité du statut du VIH ont été déterminées à la fois dans l'analyse univariée et multivariée. Les valeurs de P et le ratio Odd avec leurs intervalles de confiance ont été calculés. Sur les 4435 femmes inscrites au cours de la période de l'étude, 3712 (83,7%) avaient révélé leur statut à leur partenaire, le statut du VIH des partenaires parmi les femmes dont le statut VIH est confirmée était négatif chez 2065 (66,8%) des femmes, donc un taux discordant de 66,8%. Le taux de la divulgation du statut du VIH était de 83,7%; avec un taux significativement plus élevé de divulgation chez les couples concordants (83,3%), par rapport à 76,8% chez les femmes en relation sérodiscordantes (p = 0,00; OR: 1,5; IC 95%: 1,25 à 1,82). Nous avons découvert que le statut du VIH dans une relation positive d’une femme a était associé à l'histoire d'au moins deux interruption de grossesse (OR: 3,05; IC 95%: 2,91 à 3,89) et cinq ou plus des partenaires sexuels de toute la vie (OR: 2,3; 95 % CI: 1.27 à 3.21). La perception que les hommes sont les cas index ne sont pas étayées par des preuves de cette étude. Nous recommandons le suivi des hommes et des femmes comme des cas index pour réduire la transmission du VIH au sein de relation stable. Le marketing social visant à réduire la concurrence devrait se concentrer sur les deux m&...
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Is Male Involvement in ANC and PMTCT Associated with Increased
           Facility-Based Obstetric Delivery in Pregnant Women'

    • Authors: J Kashitala, N Nyambe, S Mwalo, J Musamba, N Chishinga, P Kasonde, AM Lilja, A Mwiche, M Welsh
      Abstract: Ensuring that pregnant women are delivering in a health facility and are attended to by skilled birth attendants is critical to reducing maternal and infant morbidity and mortality. This study sought to determine the associations between male involvement in antenatal care (ANC) services and pregnant women delivering at health facilities and being attended to by skilled birth attendants as well as attending postnatal care. This was a retrospective cohort study using secondary analysis of program data. We reviewed health records of all pregnant women who attended antenatal services irrespective of HIV status between March and December 2012 in 10 health facilities in three provinces of Zambia. An extraction questionnaire was used to collect socio-demographic and clinical information from registers used in services for maternal neonatal child health as well as delivery. Using logistic regression, we calculated the odds ratios (OR) and 95% confidence intervals (CI) of the association between (1) male involvement and delivery at a health facility by a skilled birth attendant and (2) male involvement and women’s attendance at postnatal services. We found that more women who had been accompanied by their male partner during ANC delivered at a health facility than those who had not been accompanied (88/220=40% vs. 543/1787=30.4%, respectively; OR 1.53, 95% CI: 1.15-2.04). Also, we noted that a greater proportion of the women who returned for postnatal visits had been accompanied by their partner at ANC visits, compared to those women who came to ANC without their partner (106/220=48.2% vs. 661/1787=37.0%, respectively; OR 1.58, 95% CI: 1.20-2.10). Male involvement seems to be a key factor in women's health-seeking behaviours and could have a positive impact on maternal and infant morbidity and mortality. 
      Keywords: antenatal care, HIV, males, facility delivery, postnatal care, Zambia.
      RésuméS’assurer que les femmes enceintes accouchent dans un établissement de santé et qu’elles sont prises en charge par des accoucheuses qualifiées est essentiel pour réduire la morbidité et la mortalité maternelle et infantile. Cette étude visait à déterminer les associations entre la participation des hommes aux services de soins prénatals (SPrN) et des femmes enceintes qui accouchent dans des établissements de santé et d'être assistées par des accoucheuses qualifiées ainsi que la participation dans des soins postnatals (SPN). Il s’agissait d’une étude de cohorte rétrospective effectué à l’aide d’une analyse secondaire des données du programme. Nous avons examiné les dossiers de santé de toutes les femmes enceintes qui ont assisté à des services de soins prénatals indépendamment de leur statut du VIH entre mars et décembre 2012 dans 10 établissements de santé dans trois provinces de la Zambie. Un questionnaire d'extraction a été utilisé pour recueillir des informations socio-démographiques et cliniques à partir des registres utilisés dans les services de santé maternelle de l'enfant nouveau-né ainsi que l’accouchement. A l’aide de la régression logistique, nous avons calculé les odds ratios (OR) et 95% d’intervalles de confiance (IC) de l'association entre (1) la participation des hommes et de l’accouchement dans un établissement de santé par une accoucheuse qualifiée et (2) la participation des hommes et la présence des femmes aux services postnatals. Nous avons constaté que plus de femmes qui avaient été accompagnées de leurs partenaires masculins pendant SPrN ont accouché dans un établissement de santé que celles qui n’avaient pas été accompagnées (88/220 = 40% contre 543/1787 = 30,4%, respectivement; OR 1,53, 95% CI: 01/15 à 02/04). En outre, nous avons constaté qu'une plus grande proportion des femmes qui sont revenues pour des visites postnatales avaient été accompagnées par leurs partenaires lors des visites prénatales, par rapport à ces femmes-là qui venaient pour les SPrN sans leurs partenaires (106/220 = 48,2% contre 661/1787 = 37,0%, respectivement; OR 1,58, IC à 95%: 1.20 à 2.10). La participation des hommes semble être un facteur clé dans la recherche de comportement de santé des femmes et pourrait avoir un impact positif sur la morbidité et la mortalité maternelle et infantile. 
      Mots-clés: soins prénatals, le VIH, les hommes, la prestation de service, les soins postnatals, Zambie.
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Fertility Preferences of Women Living with HIV in the Kumasi Metropolis,
           Ghana

    • Authors: AA Gyimah, EK Nakua, E Owusu-Dabo, E Otupiri
      Abstract: This study sought to determine fertility preferences and their predictors among women living with HIV. A survey of 295 women aged 18 to 49 years living with HIV, and attending two HIV/AIDS clinics in the Kumasi metropolis, was conducted between July and August 2012. We administered questionnaires, and retrieved records of clinical status for review. We conducted multiple logistic regressions with fertility preference as the dependent variable. Fifty-eight percent of the respondents desired to have a child. The desire to have children was associated with age > 40years (AOR 0.25; 95% CI: 0.06-1.00), parity >3 (AOR 0.07; 95% CI: 0.01-0.78), those that responded that their HIV status did not affect fertility preference were more likely to desire a child (AOR 4.37; 95% CI: 1.28-14.95) and those whose partner’s did not desire to have children were less likely to desire to have children (AOR 0.06; 95% CI: 0.02-0.18). Most of the respondents do not discuss their fertility preferences with healthcare providers. Policy makers should protect the health of women living with HIV by putting in place counselling and support services with regular antiretroviral medications. If implemented, this has the potential to reduce mother-to-child transmission of HIV. 
      Keywords: Desire to have a child, HIV- positive women, Kumasi
      RésuméCette étude visait à déterminer les préférences de fécondité et leurs indices chez les femmes vivant avec le VIH. Une enquête de 295 femmes âgées de 18 à 49 ans vivant avec le VIH, et qui fréquentent deux cliniques du VIH / SIDA dans la métropole de Kumasi, a été menée entre juillet et août 2012. Nous avons administré des questionnaires, et avons récupéré les dossiers de l'état clinique pour les étudier. Nous avons effectué une régression logistique multiple avec la préférence de fécondité comme un variable dépendant. Cinquante-huit pour cent des interrogées ont souhaité avoir un enfant. Le désir d'avoir des enfants a été associée à l'âge> 40 années (AOR 0,25; IC à 95%: 0,06 à 1,00), la parité> 3 (AOR 0,07; IC à 95%: 0,01 à 0,78), celles qui ont répondu que leur état du VIH n'a pas affecté la préférence de la fécondité étaient plus susceptibles de désirer un enfant (AOR 4,37; IC à 95%: 1,28 à 14,95) et celles dont la partenaire n'a pas le désir d'avoir des enfants étaient moins susceptibles de vouloir avoir des enfants (AOR 0,06; IC à 95%: 0,02 à 0,18 ). La plupart des interrogées ne discutent pas leurs préférences de fécondité avec les fournisseurs de soins de santé. Les décideurs politiques devraient protéger la santé des femmes vivant avec le VIH en mettant en oeuvres des services d’orientation et de soutien avec les médicaments antirétroviraux réguliers. Si ceci est réalisées, il a le potentiel de réduire la transmission du VIH de la mère à l'enfantMots-clés: désir d'avoir un enfant, femmes séropositives, Kumasi
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Urinary Tract Infection In Young Healthy Women Following Heterosexual Anal
           Intercourse: Case Reports

    • Authors: VM Lema
      Abstract: Urinary tract infections (UTIs) are among the most common bacterial infections in outpatient clinical settings globally. Young healthy women are at highest risk of community-acquired UTI. While uncomplicated UTI is not life-threatening, it is associated with high morbidity and treatment costs. The pathogenesis of urinary tract infection in young healthy women is complex. It is influenced by a number of host biological and behavioural factors and virulence of the uropathogen. The infecting uropathogens in community-acquired UTI originate from the fecal flora, E. coli being the most predominant, accounting for 80-90% of these UTIs. Vaginal colonization with uropathogens, a pre-requisite for bladder infection may be facilitated by sexual intercourse, which has been shown to be a strong risk factor and predictor of UTI. While majority of studies have explored the association between heterosexual vaginal intercourse and UTI in healthy young women, the possible association with heterosexual receptive anal intercourse has not received adequate attention despite evidence of high prevalence globally. This paper presents two young healthy married women who had severe UTI following heterosexual anal intercourse and discusses possible association thereof. Understanding the risk factors for UTI and identification of possible predisposing conditions in a particular individual are important in guiding therapeutic approaches and preventive strategies. Cognisant of reportedly high prevalence of various sexual practices including receptive heterosexual anal intercourse and their impact on individuals’ health, details on sexual history should always be enquired into in young women presenting with genito-urinary complaints. 
      Keywords: Uncomplicated UTI, young healthy women, heterosexual anal intercourse
      RésuméLes nfections des voies urinaires (IVU) sont parmi les infections bactériennes les plus courantes dans les milieux cliniques ambulatoires à l'échelle mondiale. Les jeunes femmes en bonne santé sont plus à risque de l’IVU acquis au sein de la communauté. Alors que les IVU non-compliquée ne posent pas de danger à la vie, elles sont associées à des coûts élevés de morbidité et de traitement. La pathogenèse de l'infection des voies urinaires chez les jeunes femmes en bonne santé est complexe. Elle est influencée par un certain nombre de facteurs d'hôte biologique et comportementaux et la virulence de l’uropathogène. L’uropathogène responsable des infections dans les IVU acquises dans la communauté proviennent de la flore fécale, E. coli qui est le plus prédominant, qui représente 80-90% de ces infections urinaires. La colonisation vaginale avec uropathogène, un pré-requis pour une infection de la vessie peut être facilitée par les rapports sexuels, ce qui a été démontré pour comme étant un facteur de risque important et un indice de l'IVU. Alors que la majorité des études ont exploré l'association entre les rapports sexuels vaginaux hétérosexuels et infections urinaires chez les jeunes femmes en bonne santé, on n’a pas accord´assez d’attention à l'association possible avec les rapports hétérosexuels anaux réceptif, malgré les preuves d'une forte prévalence à l'échelle mondiale. Cet article présente deux jeunes femmes mariées en bonne sante qui souffraient des IVU graves suite des rapports hétérosexuels anaux et discute l’association possible de cela. Comprendre les facteurs de risque d'infection urinaire et l'identification des conditions prédisposants possibles chez un individu particulier sont importants dans l'orientation des approches thérapeutiques et les stratégies de prévention. Vue la haute prévalence de diverses pratiques sexuelles, y compris les rapports hétérosexuels anaux réceptifs leurs impacts sur la santé des individus, il faut toujours obtenir des détails sur l'histoire sexuelle des jeunes femmes qui présentent des plaintes génito-urinaires.
      Mots-clés: IVU sans complication, jeunes femmes en bonne santé, rapports hétérosexuels anaux
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
  • Erratum

    • Authors: FA Funmilayo, MR Balogun, OS Adekemi, AA Adebukola
      Abstract: Cervical Cancer and Human Papilloma Virus Knowledge and Acceptance of Vaccination among Medical Students in Southwest Nigeria

      Article first published in March 2015 (http://www.ajrh.info/home/issues.php'issue=current) and cited as : Cervical Cancer and Human Papilloma Virus Knowledge and Acceptance of Vaccination among Medical Students in Southwest Nigeria. Funmilayo F. Adejuyigbe , Balogun R. Balogun , Adekemi O. Sekoni and Adebukola A. Adegbola.The name of the corresponding author in the earlier publication was wrongly spelt. The complete name of the corresponding author is now correctly spelt in this publication. 
      Issue No: Vol. 19, No. 2
       
 
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
Fax: +00 44 (0)131 4513327
 
About JournalTOCs
API
Help
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-2015