for Journals by Title or ISSN
for Articles by Keywords
help
  Subjects -> ALTERNATIVE MEDICINE (Total: 67 journals)
Acupuncture in Medicine     Full-text available via subscription   (14 followers)
African Journal of Traditional, Complementary and Alternative Medicines     Full-text available via subscription  
Allgemeine Homöopathische Zeitung     Hybrid Journal   (1 follower)
Alternative and Complementary Therapies     Hybrid Journal   (7 followers)
Alternative Medicine Studies     Open Access   (10 followers)
Anales de Hidrología Médica     Open Access  
Ancient Science of Life     Open Access   (6 followers)
Annals of Ayurvedic Medicine     Open Access   (3 followers)
Arteterapia. Papeles de arteterapia y educación artística para la inclusión social     Open Access   (1 follower)
Asian Journal of Plant Pathology     Open Access   (4 followers)
ASL- Musculoskeletal Diseases     Open Access  
Australian Journal of Acupuncture and Chinese Medicine     Full-text available via subscription   (2 followers)
Australian Journal of Herbal Medicine     Full-text available via subscription   (4 followers)
Australian Journal of Music Therapy     Full-text available via subscription   (2 followers)
Avicenna Journal of Phytomedicine     Open Access   (1 follower)
AYU : An international quarterly journal of research in Ayurveda     Open Access   (6 followers)
BMC Complementary and Alternative Medicine     Open Access   (14 followers)
Boletín Latinoamericano y del Caribe de Plantas Medicinales y Aromáticas     Open Access  
Botanics : Targets and Therapy     Open Access   (3 followers)
Chinese Medicine     Open Access   (4 followers)
Cognitive Neuroscience     Hybrid Journal   (15 followers)
Complementary Therapies in Clinical Practice     Hybrid Journal   (15 followers)
Complementary Therapies in Medicine     Hybrid Journal   (12 followers)
Deutsche Heilpraktiker-Zeitschrift     Hybrid Journal  
Deutsche Zeitschrift für Akupunktur     Full-text available via subscription  
Erfahrungsheilkunde     Hybrid Journal  
Evidence-based Complementary and Alternative Medicine     Open Access   (17 followers)
Fitoterapia     Hybrid Journal   (4 followers)
Focus on Alternative and Complementary Therapies     Hybrid Journal   (7 followers)
Forschende Komplementärmedizin / Research in Complementary Medicine     Full-text available via subscription  
Indian Journal of Traditional Knowledge (IJTK)     Open Access   (1 follower)
Innovare Journal of Ayurvedic Science     Open Access  
Integrative Medicine Research     Full-text available via subscription   (2 followers)
International Journal of Applied Research in Natural Products     Open Access   (2 followers)
International Journal of Essential Oil Therapeutics     Full-text available via subscription   (16 followers)
International Journal of High Dilution Research     Open Access  
International Journal of Qualitative Studies on Health and Well-Being     Open Access   (14 followers)
International Journal of Yoga     Open Access   (9 followers)
Journal of Acupuncture and Meridian Studies     Full-text available via subscription   (2 followers)
Journal of Acupuncture and Tuina Science     Hybrid Journal   (4 followers)
Journal of Alternative and Complementary Medicine     Hybrid Journal   (11 followers)
Journal of Applied Arts and Health     Hybrid Journal   (1 follower)
Journal of Asian Natural Products Research     Hybrid Journal   (3 followers)
Journal of Ayurveda and Holistic Medicine     Open Access   (1 follower)
Journal of Bodywork and Movement Therapies     Hybrid Journal   (11 followers)
Journal of Complementary and Integrative Medicine     Full-text available via subscription   (7 followers)
Journal of Dance Medicine & Science     Full-text available via subscription   (1 follower)
Journal of Evidence-Based Complementary & Alternative Medicine     Hybrid Journal   (11 followers)
Journal of Herbal Drugs (An International Journal on Medicinal Herbs)     Open Access  
Journal of Manual & Manipulative Therapy     Hybrid Journal   (7 followers)
Journal of Medicinally Active Plants     Open Access   (2 followers)
Journal of Palliative Medicine     Hybrid Journal   (13 followers)
Journal of the Australian Traditional-Medicine Society     Full-text available via subscription  
Journal of Traditional and Complementary Medicine     Open Access  
Journal of Venomous Animals and Toxins     Open Access   (3 followers)
Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique     Full-text available via subscription   (2 followers)
Medical Acupuncture     Hybrid Journal   (8 followers)
OA Alternative Medicine     Open Access   (1 follower)
Open Access Journal of Medicinal and Aromatic Plants     Open Access   (1 follower)
Oriental Pharmacy and Experimental Medicine     Partially Free   (2 followers)
Research Journal of Medicinal Plant     Open Access   (1 follower)
Revista Brasileira de Plantas Medicinais     Open Access  
Revista Internacional de Acupuntura     Full-text available via subscription  
South African Journal of Plant and Soil     Hybrid Journal  
Spirituality and Health International     Hybrid Journal   (3 followers)
Synfacts     Hybrid Journal   (2 followers)
Zeitschrift für Orthomolekulare Medizin     Hybrid Journal   (1 follower)
Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique    [4 followers]  Follow    
  Full-text available via subscription Subscription journal
     ISSN (Print) 1636-6522
     Published by Elsevier Homepage  [2556 journals]   [SJR: 0.199]   [H-I: 6]
  • Editorial board
    • Abstract: Publication date: April 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 13, Issue 2




      PubDate: 2014-04-22T11:21:35Z
       
  • Issue Contents
    • Abstract: Publication date: April 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 13, Issue 2




      PubDate: 2014-04-22T11:21:35Z
       
  • Agenda
    • Abstract: Publication date: April 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 13, Issue 2




      PubDate: 2014-04-22T11:21:35Z
       
  • Pathologie avancée et défaillances d’organes : outil
           d’aide à la décision
    • Abstract: Publication date: Available online 22 April 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Anne-Claire Toffart , Linda Sakhri , Michaël Duruisseaux , Oxana Shestaeva , Mathilde Giroud , Valérie Mercier-Cubizolles , Stéphane Courby , Carole Schwebel , Noëlle Carlin , Daniel Grünwald , Denis Moro-Sibilot , Mireille Mousseau , Guillemette Laval
      En réponse aux questionnements concernant l’intensité des soins à mettre en place pour les patients atteints d’une maladie grave, en particulier pour les cancers bronchiques métastatiques, une « fiche d’aide à la décision en cas d’aggravation d’un patient atteint d’une maladie grave » a été mise en place au centre hospitalo-universitaire (CHU) de Grenoble. Ce document a été établi dans le respect de la loi de 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie. Il rappelle l’importance de prendre en considération la volonté du patient en cas d’aggravation aiguë de son état. En fonction de son avis et de l’expérience de l’équipe médicale et soignante qui le suit habituellement, un niveau d’intensité de soins à instaurer, le cas échéant, est proposé. Ces suggestions servent d’aide à la décision pour le médecin de garde responsable du patient. Cet outil renforce la relation « médecin–malade » du fait de la participation du patient aux décisions qui le concernent et permet une prise en charge optimale et raisonnable du patient lorsqu’il présente une défaillance d’organe. Une évaluation prospective sur l’intérêt de l’outil en oncologie thoracique est prévue. Assessing the required intensity of care in patients with severe disease, especially those with metastatic lung cancer, is a difficult task. To assist caregivers in this task, a ‘decision-making tool in case of worsening of a patient with a serious illness’ has been established at the centre hospitalo-universitaire de Grenoble. This document has been prepared in compliance with Leonetti's law on patients’ rights and end of life. It highlights the importance of taking into account the patient's wishes in the event of acute worsening of his condition. According to his opinion and the experience of the medical and paramedical team that usually take care of him, a level of intensity of care is proposed. These suggestions help medical decisions when required. This tool enhances ‘doctor–patient’ relationship given the patient's participation in medical decisions. It also allows for an optimal and reasonable care of the patient when there is organ failure. A prospective evaluation of the value of this tool in thoracic oncology is planned.


      PubDate: 2014-04-22T11:21:35Z
       
  • Repéré dans la presse spécialisée
    • Abstract: Publication date: Available online 8 April 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique




      PubDate: 2014-04-12T21:16:01Z
       
  • Repéré dans la presse spécialisée
    • Abstract: Publication date: Available online 4 April 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique




      PubDate: 2014-04-07T21:22:20Z
       
  • Le projet QR code 2013 : de l’affiche scientifique au poster
           2.0
    • Abstract: Publication date: Available online 15 March 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Bertrand Sardin , Gérard Terrier , Dominique Grouille
      Introduction Le poster est un des modes de communication scientifique. Il peut être vu comme la combinaison du visuel d’une affiche et de la rigueur scientifique en vue de diffuser une information. Mais il ne peut prétendre à l’exhaustivité d’une publication. Pour valoriser ce médium, certains congrès organisent des ateliers où des posters sélectionnés sont présentés et discutés. Un autre moyen est d’augmenter le contenu scientifique du poster sans altérer son impact visuel. La technologie du quick response code (QR code) permet cette gageure. Le projet QR code 2013 a pour but d’évaluer l’utilisation des QR codes lorsqu’un poster dédié à cet usage est proposé aux congressistes. Matériel et méthodes Six abstracts ont été proposés pour le 19e Congrès de soins palliatifs de Lille en 2013. Un abstract concernait l’intérêt et l’usage des QR codes dans les posters scientifiques. Des QR codes ont été intégrés dans chacun des posters acceptés. L’utilisation des QR codes est appréciée par les statistiques de connexion au blog hébergeant les contenus et comparés à ceux de 2012. Résultats Deux présentations orales et trois posters ont été acceptés. Les QR codes ont été à l’origine de 85 pages vues en 45 connexions, à comparer aux 30 pages vues en 2012. Une amélioration du module statistique des connexions du blog a permis de séparer les 45 vues pour 23 visiteurs pendant le congrès et les 41 vues pour 22 visiteurs après le congrès jusqu’au 9 juillet 2013. Discussion Les facteurs expliquant l’usage accru des QR codes en 2013 sont détaillés et discutés. Le QR code n’est pas dépassé par les nouvelles technologies. Gratuit, disponible, puissant et facile d’utilisation, le QR code mérite d’être utilisé dans le domaine de la communication scientifique. Il permet une mise en relation rapide et fiable, et ouvre l’imprimé au monde d’Internet et ses ressources documentaires. Les applications du QR codes sont actuellement testées dans le domaine pédagogique, universitaire et médical. Introduction A poster is a special communication medium in scientific meetings. It may be viewed as a combination of creativity and scientific activity with the aim to disseminate information. But a poster cannot provide the deep information level of a publication. Some scientific committees take an oral poster presentation or e-poster sessions initiative in order to underline the value of the most interesting posters of the meeting. Another way is to improve its scientific value by making available deeper information without damaging the visual impact. The quick response code (QR code) technology can lead such a challenge. The QR code 2013 project was initiated in order to test the QR code use when a dedicated poster is available to congress delegates. Material and methods Six abstracts have been submitted for the 19th Congress on palliative care in Lille, France, 2013. One abstract presented the QR code interest in communication field via poster and its friendly use. QR codes were integrated into accepted pos...
      PubDate: 2014-03-18T12:20:01Z
       
  • La sédation au stade terminal dans le débat français :
           analyse et mise au point
    • Abstract: Publication date: Available online 11 March 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Jean-Claude Fondras
      Le but de cet article est d’exposer et d’analyser les différentes propositions relatives à la sédation au stade terminal dans l’actuel débat français sur la fin de vie. Le contenu de ces propositions est examiné, avec une attention particulière aux difficultés, nuances et contradictions éventuelles. En recherchant les présupposés éthiques de la problématique, l’auteur est conduit à remettre en cause la place particulière de l’éthique déontologiste et à lui préférer une approche plus pragmatique mettant au centre les bénéfices pour le patient. The purpose of this article is to expose and analyze the different proposals for sedation in terminal stage in the current French debate on the end of life. The content of these proposals is discussed, with particular attention to the difficulties, nuances and possible contradictions. Seeking ethical presuppositions of the problem, the author discusses the specific role of the deontological ethics and presents arguments for preferring a more pragmatic patient-centered approach.


      PubDate: 2014-03-13T12:19:25Z
       
  • Bientraitance et qualité de vie. Prévenir les maltraitances pour
           des soins et une relation d’aide humanistes. Coordonné par
           Michel Schmitt. Elsevier Masson (2013). 352 pp., ISBN :
           9782294737183.
    • Abstract: Publication date: Available online 5 March 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Martyna Tomczyk



      PubDate: 2014-03-08T12:20:07Z
       
  • B.Feuillet-LigerLes proches et la fin de vie médicalisée.
           Panorama international2013Éditions
           BruylantBruxelles978-2802735649372 pp.
    • Abstract: Publication date: Available online 22 February 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Martyna Tomczyk



      PubDate: 2014-02-26T12:20:15Z
       
  • Le travail de collaboration des équipes mobiles de soins
           palliatifs : première phase de validation d’un modèle
           
    • Abstract: Publication date: February 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 13, Issue 1
      Author(s): Fabienne Teike Lüthi , Catherine Jobin , Thierry Currat , Boris Cantin
      But de l’étude La collaboration interprofessionnelle est l’un des défis les plus importants que rencontrent les équipes mobiles de soins palliatifs dans leurs activités cliniques. Pour offrir un soin de qualité au patient et à sa famille, il apparaît primordial que les équipes mobiles de soins palliatifs puissent s’adapter aux besoins des autres professionnels du terrain. Une conceptualisation en trois différents modes d’intervention des équipes mobiles de soins palliatifs (consultation pure, partenariat, suppléance) a été développée en Suisse romande et retenue à titre de modèle de l’activité. Une recherche visant à évaluer l’impact de l’intervention des équipes mobiles de soins palliatifs auprès des soignants de première ligne et des patients a été initiée. La première étape de cette étude est présentée dans cet article. Méthode La première étape de cette étude visait à valider ces trois modes d’intervention des équipes mobiles de soins palliatifs ainsi que leurs indicateurs. Elle a été réalisée par un focus groupe réunissant médecins et infirmières spécialistes. Résultats Les participants ont pu valider les différents modes de consultation et les trois phases d’une même consultation « la demande de consultation », « l’entretien clinique » et « le retour après l’entretien clinique ». Cependant, les indicateurs spécifiques permettant d’identifier ces différents modes doivent, quant à eux, être améliorés pour être utilisés dans la prochaine phase de l’étude. Conclusion Globalement, les participants ont reconnu leurs pratiques dans le modèle proposé et ont ainsi pu le valider. Toutefois, l’étape plus conceptuelle qui consistait à valider ou modifier les indicateurs s’est révélée difficile par crainte de simplifier une réalité plus complexe et mal reconnue. Purpose Interprofessional collaboration is one of the most important challenges faced by palliative care mobile teams. The goal of the palliative care mobile teams is to improve patient care and family support through the assistance of health care professionals. Three modes of intervention (a pure consultation mode; a substitution mode; a partnership mode) represent three major ways of answering a referral request made by another health care professional. Methods The model of practice is the first theoretical part of a larger study; results of the second part made in the French part of Switzerland (evaluating the validity of the modes of intervention and their indicators) will be presented in this article. It is realized by a focus group involving specialized nurses and physicians. Results Participants could validate the three different modes of intervention as well as the three clinical pathway phases of a consultation: phase 1: the referral, which is the r...
      PubDate: 2014-02-16T12:18:08Z
       
  • Agenda
    • Abstract: Publication date: February 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 13, Issue 1




      PubDate: 2014-02-16T12:18:08Z
       
  • Voie sous-cutanée en situation palliative : entre
           recommandations et pratiques. Enquête auprès des unités de
           soins palliatifs françaises en 2011
    • Abstract: Publication date: February 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 13, Issue 1
      Author(s): Perrine Pouchoulin , Élodie Dugaret , Benoît Burucoa
      Introduction La voie sous-cutanée est de pratique courante en situation palliative, car elle est simple, peu invasive et utile lorsque les voies orale et intraveineuse ne sont plus possibles. Cependant, afin de soulager les nombreux symptômes rencontrés chez les patients en fin de vie, l’administration de principes actifs par voie sous-cutanée se fait souvent hors autorisation de mise sur le marché. À partir des niveaux de preuve des molécules utilisées par voie sous-cutanée décrits dans la littérature, cette étude a pour objectif principal de décrire l’expérience des médecins et cadres de santé d’unités de soins palliatifs dans l’utilisation de molécules particulièrement utiles en situation palliative. Elle a pour objectif secondaire de déterminer les molécules qui pourraient faire l’objet d’études pharmacocinétiques pour élever le niveau de preuve de leur efficacité par cette voie. Matériel et méthode Il s’agit d’une étude descriptive multicentrique pluridisciplinaire. Douze molécules ont été sélectionnées grâce à une pré-enquête auprès de cinq médecins bordelais référents en soins palliatifs. Puis, un questionnaire a été envoyé aux médecins et infirmières dans toutes les unités de soins palliatifs de France. Les données concernant l’utilisation et les effets secondaires de 12 molécules sélectionnées dans une pré-enquête ont été recueillies. Résultats La prévalence des patients bénéficiant d’une perfusion sous-cutanée était de 18 % à jour donné. Cinq molécules, l’halopéridol, la méthylprednisolone, le furosémide, le clonazépam, le métoclopramide constituaient les molécules le plus souvent utilisées par voie sous-cutanée et considérées comme les plus efficaces. Toutes les molécules étaient majoritairement utilisées en discontinu sauf le valproate de sodium et le clonazépam. Les principaux effets indésirables locaux étaient à type d’induration, œdème, rougeur, pâleur, pour l’administration continue, et la douleur en administration discontinue Discussion et conclusion Cette étude met en perspective la nécessité d’études pharmacologiques ciblées sur ces cinq molécules pour élever leur niveau de preuve scientifique. Introduction Subcutaneous route is a standard practice in palliative situations, because it is simple, minimally invasive and realizable when oral and intravenous administrations are no longer an option. However, in order to relieve dying patients from their many symptoms, the subcutaneous use of drugs is often without “Marketing Authorization Application”. This case study focuses on various levels of scientific evidences of the molecules used subcutaneously and determines the real practice experience of those which turn out to be the most effective ones in palliative care. Material and methods This is a descriptive and multicenter study. First, 12 molecules were chosen through a pre-study that was carried out with the help of five medical consultants in the field of palliative care. Then a survey was carried out among practicians and nurses from all the palliative care units of France, to ...
      PubDate: 2014-02-16T12:18:08Z
       
  • Contents anglais e-only
    • Abstract: Publication date: February 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 13, Issue 1




      PubDate: 2014-02-16T12:18:08Z
       
  • Editorial board
    • Abstract: Publication date: February 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 13, Issue 1




      PubDate: 2014-02-16T12:18:08Z
       
  • Traitement palliatif de l’ascite maligne
    • Abstract: Publication date: Available online 28 January 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Mohamed Karim Abdessalem
      Indépendamment de la tumeur primitive, le développement d’une ascite maligne réduit considérablement la qualité de vie dans ses aspects physiques, psychologiques et socioprofessionnels. À ce stade de la maladie, le traitement a pour objectif de soulager l’inconfort généré par le volume de l’épanchement liquidien. Ce travail, basé sur une synthèse de la littérature, passe en revue les moyens mis en œuvre pour la prise en charge de ces malades. Il révèle que si l’ascite est le plus souvent réfractaire au traitement diurétique classique, de nouvelles techniques de drainage et surtout une immunothérapie ciblée se sont développées ces dernières années pour améliorer significativement la qualité de fin de vie. Regardless of the primary tumor, the development of malignant ascites significantly reduces the quality of life on its psychosomatic and socioprofessional aspects. At this stage of the disease, the treatment aims at relieving the discomfort generated by the volume of the effusion. This work, based on a literature overview, reviews the means used for the management of these patients. It shows that if the ascites are often refractory to conventional diuretic therapy, new drainage techniques and especially a targeted immunotherapy have been developed in recent years to significantly improve the quality of the end of life.


      PubDate: 2014-01-31T17:03:48Z
       
  • Affaire Vincent Lambert : l’émergence des droits des
           proches
    • Abstract: Publication date: Available online 28 January 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Nicolas Merot , Sylvain Pourchet
      Le 11 mai 2013, les parents d’une personne gravement malade se sont vu reconnaître par l’ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne leur droit à être consultés avant une décision de limitation d’un traitement jugé déraisonnable. « L’ordonnance Vincent Lambert » est une première décision de justice s’appliquant à la loi Leonetti. Afin d’en tirer toutes les conséquences pour nos pratiques médicales, un focus sur la place que réserve la loi aux proches de la personne malade est nécessaire. La loi leur accorde un rôle croissant lorsque la maladie est grave, lorsque la personne malade perd sa capacité à décider pour elle-même et lorsque la décision médicale est susceptible de mettre en jeu le pronostic du malade. De manière schématique, on retiendra deux points : en cas de maladie grave les proches doivent être informés ; si la personne malade n’est plus en mesure de donner son consentement, ils doivent être consultés. La définition des proches concernés est très peu restrictive. Ces droits leurs sont ouverts, sauf refus du patient, indépendamment de la désignation d’une personne de confiance. Bien sûr, celle-ci est investie d’une légitimité plus grande, mais sa simple existence ne diminue aucunement les droits des autres proches. Cette décision ne fait que confirmer une règle simple, inscrite dans la loi Leonetti qui veut que l’entourage de la personne malade soit pleinement pris en considération. Elle incite à tout faire pour construire, autour du patient, le consensus le plus large possible. May 11, 2013, the Court of Châlons-en-Champagne recognized to the parents of a seriously ill person the right to be consulted before stopping an unreasonable treatment. “The Vincent Lambert case” is the first court referring to the Leonetti law. In order to understand all the consequences for our medical practices, we have to study the role that the law reserves to the patient's kith and kin. The law gives them a greater role when the disease is severe, when the patient loses the ability to decide for himself, and when the medical decision is likely to modify the prognosis of the disease. Schematically, we note two points: in case of a serious illness parents/family should be informed; if the patient is unable to give consent, they should be consulted. The definition of “family” is not restrictive. Those rights are only restricted when the patient decides so, regardless of the designation of a “person of trust”. Of course, this designation confers on the person a greater legitimacy, but its mere existence does not diminish others relatives’ rights. This decision confirms a common sense rule, enshrined in the Leonetti law that we should take account of the patient's kith and kin. It encourages physicians to seek to construct around the patient, the largest consensus.


      PubDate: 2014-01-31T17:03:48Z
       
  • Soins palliatifs pédiatriques : ce que l’expérience
           de la maison de répit l’Oasis m’aura appris
    • Abstract: Publication date: Available online 29 January 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Agnès Suc
      L’Oasis, maison de répit pour enfants et adolescents, a ouvert ses portes dans la région toulousaine dans le cadre d’une expérimentation du Programme de développement des soins palliatifs 2008–2012. Durant deux ans, une équipe de la Croix-Rouge française en partenariat avec l’équipe ressource soins palliatifs pédiatriques du CHU de Toulouse et des bénévoles de l’Association pour le développement des soins palliatifs a fait vivre en Midi-Pyrénées le concept de répit pédiatrique et a organisé l’accueil d’enfants et de leurs familles pour des séjours de durée variable. Nous décrivons le fonctionnement, ainsi que la gestion globale et institutionnelle de ce projet. Puis nous avons tenté de comprendre les possibles dysfonctionnements qui ont contribué au faible taux d’occupation et à la décision ministérielle de fermeture. Cela nous a permis de réfléchir au concept même de soins palliatifs pédiatriques, aux besoins des enfants et des familles dans ces moments difficiles et aux moyens à mettre en œuvre pour les accompagner au mieux. Si cette tentative d’ouverture d’une maison de répit pédiatrique en France ne s’est pas révélée concluante, elle ne remet absolument pas en cause le besoin de répit en soins palliatifs pédiatriques. Il est nécessaire de réfléchir à d’autres modèles d’organisation et de les expérimenter. The Oasis, a French hospice for children and adolescents, had been opened near Toulouse for 24 months (between 2010 and 2012) on behalf of a national health program settled to improve palliative care. During two years, a team from the French Red Cross, the hospital's paediatric pain and palliative care team and volunteers from the local association have tried to establish the paediatric concept of palliative care in the Midi-Pyrénées region. Here we describe how it worked and was managed on a global and institutional point of view. Then, we will try to understand what did not work and what could possibly have contributed to the low occupation rate and to the hasty governmental decision to close the House. We will discuss the concept of paediatric palliative care, the children and family's needs at that time of life, and what should be done to provide efficient palliative care. If this attempt to open a paediatric hospice in France was not conclusive, it does not question the need for paediatric palliative respite solutions. Other kinds of organizations deserve to be experimented.


      PubDate: 2014-01-31T17:03:48Z
       
  • Sedation at home for terminally ill patients
    • Abstract: Publication date: Available online 17 January 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Eymeric Jacques , Dominique Grouille , Danielle Galinat , Christian Delpeyroux , Marcel-Louis Viallard , Bertrand Sardin , Gérard Terrier
      Context Palliative care provided by family physicians at home for end of life patients is becoming more frequent. During terminal stages, sedation can be a treatment necessitated by acute distress or refractory symptoms. Goals of study Our study aimed to show the elements facilitating or hindering setting up sedation by the treating physician for terminal stage patients at home. A practical goal was to help optimize setting up such care in Haute-Vienne (France), particularly through adapted training. Method We carried out a descriptive study in March 2013. A questionnaire was mailed to all general practitioners in Haute-Vienne. Results of quantitative variables were compared with a Student test and those of qualitative variables through a Chi2 test or a Fisher exact test. Results One hundred and seventy-one questionnaires (42% of contacted physicians) were usable. In our sampling, 54% of physicians had already done a home sedation; 74.69% of physicians who had never done it,were considering it. The three most important facilitating elements were: training for 96.40%, advanced directives for 93.49% and help in setting up a sedation by a mobile palliative care team for 88.27%. The three most important hindering elements were: the difficulty in doing a collegial procedure at home for 78.82%, a sense of lack of mastery for 77.38%,and the coordination difficulties between the various players involved for 49.41%. Only 35% of physicians had already had some palliative care training. Discussion Fundamental problems raised by home sedation have been investigated in particular as concerns the patient's entourage, the coordination of care team members and emergency situations. Conclusion Improvement of care through home sedation could be obtained with training and supervision of such care. The mobile palliative care and home hospitalization teams from the Limoges University Hospital are actors who can facilitate implementing such training.


      PubDate: 2014-01-18T17:11:15Z
       
  • Fentanyl transmuqueux : évaluation pratique de son utilisation
           auprès des patients et des soignants
    • Abstract: Publication date: Available online 6 January 2014
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Claire Combe , Cindy Bourne , Marie Chiganne , Marie Geneste , Hassan Hida , Catherine Lacroix
      Objectifs Les fentanyl transmuqueux, récemment commercialisés, permettent de s’adapter précisément aux accès douloureux paroxystiques, sous réserve que la douleur chronique soit contrôlée par un traitement de fond adapté. L’objectif de cette analyse était de réaliser un état des lieux des pratiques médicales et infirmières sur l’utilisation de deux fentanyl transmuqueux et de recueillir l’opinion des patients. Méthodes Deux questionnaires sur l’utilisation de deux fentanyl transmuqueux (un sublingual, A, et un nasal, B) ont été utilisés : un pour les infirmiers et un pour les patients. Parallèlement, le dossier patient a été exploité, ainsi que les pancartes de soins. Résultats Sur six mois, 24 prescriptions ont été rétrospectivement analysées (17 pour le produit A, sept pour le B). Quatre étaient hors autorisation de mise sur le marché. Seulement trois prescriptions respectaient le schéma d’administration (titration, pas d’intervalle fixe, délai de réadministration entre 15 et 30min). Neuf patients étaient interrogeables. Ils ont attribué une note globale moyenne de 2,63 sur 4 (efficacité, rapidité d’action, facilité de prise, ouverture du conditionnement). Au niveau des services, 15 infirmières ont été sollicitées, huit savaient qu’elles pouvaient réadministrer une seconde dose. Les infirmiers avaient un avis globalement positif sur le médicament, sauf sur l’ouverture du conditionnement (note moyenne de 2 sur 4). Conclusion Cette évaluation révèle un mésusage des fentanyl transmuqueux, aussi bien par les équipes médicales que soignantes et doit être considérée comme une étude de faisabilité. Une nouvelle étude serait à réaliser sur une plus grande cohorte de patients. Objectives Oral transmucosal fentanyl citrates, recently marketed, quickly ease breakthrough pain if the chronic baseline pain is correctly controlled. The aim of this analysis was to evaluate medical and nursing practices concerning the use of two oral transmucosal fentanyl citrates (one sublingual treatment, A, and one nasal, B) and to collect the patients’ opinions. Methods Two questionnaires were used: one patient and one caregiver. In addition, the patients’ records were reviewed. Results Over six months, 24 prescriptions were retrospectively analyzed (17 with A, seven with B). Four uses were not in the agreement conditions. Only three prescriptions were correct in terms of administration conditions (titration, no fixed interval, re-administration delay of 15 to 30minutes). Nine patients gave a global average score of 2.63 over 4 (efficiency, speed of action, ease of grip, opening of the packaging). In the care units, 15 nurses were surveyed, eight of them knew that they could give another dose of the medication. The nurses had a globally positive...
      PubDate: 2014-01-06T17:12:12Z
       
  • S.ChavelSe mettre à la place d’autrui. L’imagination
           
    • Abstract: Publication date: Available online 17 December 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Martyna Tomczyk



      PubDate: 2013-12-18T04:58:30Z
       
  • Remerciements aux lecteurs
    • Abstract: Publication date: December 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 12, Issue 6




      PubDate: 2013-12-13T18:21:42Z
       
  • L’art-thérapie en soins palliatifs : une étude
           qualitative
    • Abstract: Publication date: December 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 12, Issue 6
      Author(s): Wadih Rhondali , Anne Chirac , Marilène Filbet
      Contexte Les thérapies complémentaires comme la relaxation, la musicothérapie ont démontré leur efficacité dans la prise en charge des symptômes et l’amélioration de leur qualité de vie des patients atteints de cancer en phase avancée. L’art-thérapie permet aux patients d’utiliser le processus de création pour exprimer leurs préoccupations et leur émotions. Objectif Évaluer par une étude qualitative l’impact d’une séance d’art-thérapie sur la douleur et les symptômes présentés par les patients atteints de cancer avancé pris en charge en unité de soins palliatifs (USP). Méthodologie Douze patients consécutifs pris en charge en USP ont été inclus dans cette étude prospective. Nous avons conduit des entretiens semi-dirigés pour évaluer les perceptions des patients de l’impact et de la valeur de l’intervention sur leur symptomatologie physique et psychologique. Résultats Les patients ont rapporté que les séances étaient relaxantes et leur permettaient de mettre à distance leurs inquiétudes en lien avec leur maladie. L’art-thérapie leur a permis non seulement d’améliorer, voire parfois de restaurer la communication avec leur famille et les soignants, mais également de retrouver une envie de faire, de se projeter. Conclusion L’art-thérapie semble agir comme une thérapie multimodale sur les composantes physiques, cognitives, sociales et affectives des symptômes présentés par les patients en USP. Background Complementary therapies such as relaxation and music therapy have demonstrated efficacy in the management of symptoms and improved quality of life for patients with advanced cancer. Art therapy allows patients to use the creative process to express their concerns and feelings. Objective We used a qualitative study to assess the impact of art therapy sessions on pain and other symptoms presented by patients with advanced cancer patients in a palliative care unit (PCU). Materials and methods Twelve consecutive inpatients were included in this prospective study. We conducted semi-structured interviews to assess patients’ perceptions of the impact and value of the intervention on their physical and psychological symptoms. Results Patients reported that the sessions were relaxing and allowed them to distance their concerns related to their disease. Art therapy allowed them not only to improve and sometimes to restore communication with their families and caregivers, but also had helped to restore a desire to do as well as to be involved in new projects.
      PubDate: 2013-12-13T18:21:42Z
       
  • Agenda
    • Abstract: Publication date: December 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 12, Issue 6




      PubDate: 2013-12-13T18:21:42Z
       
  • Editorial board
    • Abstract: Publication date: December 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 12, Issue 6




      PubDate: 2013-12-13T18:21:42Z
       
  • Thrombosis prevention in adults in an oncology palliative care setting:
           Formal expert consensus
    • Abstract: Publication date: Available online 26 November 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Arnaud Montigny , Haleh Bagheri , Agnès Sommet , Thierry Marmet
      We noticed a frequent use of thromboprophylaxis in oncology adult patients in palliative care. Cancer is not only a high thromboembolism risk disease, it is also an hemorrhage-risk disease. Considering thromboprophylaxis problems, we developed a formal expert consensus in order to define indications and limitations. A pilot group analysed international literature. A quotation group validated the recommendations based on the literature and professional experience. This article presents our recommendations for thromboprophylaxis used in oncology palliative medicine.


      PubDate: 2013-11-27T17:55:24Z
       
  • L’hôpital de jour de soins palliatifs : quelle
           satisfaction pour les patients ' Résultats d’une
           enquête menée à l’institut de cancérologie
           Gustave-Roussy
    • Abstract: Publication date: Available online 18 November 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Adeline Ferry , Cécile Charles , Sarah Dauchy , Sabine Voisin-Saltiel
      Contexte Les demandes de consultations à l’hôpital de jour de soins palliatifs de l’institut Gustave-Roussy, ouvert depuis juin 2010, augmentent. Une enquête de satisfaction auprès des patients reçus a été associée à un premier bilan d’activité en fin d’année 2011. Objectifs Cette enquête visait à mieux connaître les attentes des patients au sujet de l’hôpital de jour de soins palliatifs, évaluer leur satisfaction concernant le cadre, l’organisation du dispositif, ainsi que la prise en charge des symptômes en utilisant pour critère l’amélioration perçue et définir des axes d’amélioration. Méthode Un questionnaire de 14 items a été proposé à l’ensemble des patients éligibles durant un mois. Les réponses ont été recueillies anonymement par téléphone. Résultats Trente-cinq patients ont pu être interrogés (taux de participation : 79,5 %). Près de 95 % avaient un cancer métastatique, avec une autonomie (OMS) évaluée de 2 à 3. Les patients méconnaissent l’hôpital de jour de soins palliatifs à leur arrivée. Ils expriment néanmoins un avis favorable concernant le cadre et l’organisation, et sont majoritairement satisfaits de la prise en charge qu’ils jugent de qualité, en soulignant 5 points forts : qualité du relationnel, prise en charge de la douleur, transmission d’informations, optimisation des soins à domicile et atténuation de l’anxiété. Leurs avis sont plus mitigés concernant les troubles digestifs, respiratoires et du sommeil. Conclusion L’enquête témoigne d’une satisfaction globale. Les principaux objectifs de l’hôpital de jour de soins palliatifs semblent atteints. Des efforts porteront sur l’amélioration de la prise en charge symptomatique et de la transmission d’informations sur l’hôpital de jour de soins palliatifs. Background At Gustave-Roussy cancer centre, requests for consultations at the palliative day care unit, which opened since June 2010, have increased. A satisfaction survey was associated with an initial assessment of the unit activity in late 2011. Objectives This study aimed at better understanding patients’ expectations about the palliative day care unit; to assess their satisfaction with the settings, the organization of the palliative day care unit and symptoms management of; to identify unsatisfied needs or expectations. Method A 14 items questionnaire was proposed to all eligible patients for a month. Responses were collected anonymously by phone.
      PubDate: 2013-11-21T05:05:30Z
       
  • Les avatars des soins palliatifs désenclavés. Enquête en
           unités de soins palliatifs, en équipes mobiles et en services de
           soins curatifs
    • Abstract: Publication date: Available online 8 November 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Yaël Tibi-Lévy , Martine Bungener
      Objectifs La diffusion de la « démarche palliative » à tous les services hospitaliers confrontés à la fin de vie est un axe majeur de la politique de développement des soins palliatifs en France. L’objectif de cet article est d’interroger les façons dont l’activité palliative, de plus en plus désenclavée, se configure aujourd’hui dans les hôpitaux français. Méthode Les données ont été recueillies par entretiens semi-directifs individuels auprès de 64 soignants et bénévoles, exerçant dans trois cadres organisationnels distincts : des unités de soins palliatifs, des équipes mobiles et des services de soins curatifs. Résultats Les principaux résultats mettent en évidence une diversité de configurations de travail, reflétant l’hétérogénéité du monde des soins palliatifs (tant conceptuellement, que dans ses pratiques), et montrent que les débats qui parcourent les équipes de soins palliatifs non seulement persistent, mais aussi s’accentuent, lorsque cette activité se déploie dans un milieu ouvert. Conclusion S’il est possible de jouer sur certains facteurs pour diffuser la « démarche palliative » dans les services (comme la formation des soignants ou une révision de l’organisation des services), deux autres, souvent sous-estimés, jouent comme des freins dans l’inflexion des pratiques : le temps incompressible dont le personnel dispose pour réaliser ses multiples tâches et la capacité réelle de chaque professionnel à « s’occuper de mourants ». Objectives Disseminating the “palliative approach” to all hospital services which have to deal with the end-of-life is a major feature of the development of palliative care in France. The aims of this article are to examine the ways in which palliative care, increasingly integrated into hospital's activity, are configured in French hospitals. Methods The data was collected through individual semi-structured interviews with 64 caregivers and volunteers working in three distinct organizational frameworks: palliative care units, palliative care supportive teams and curative care services. Results The principal results highlight a diversity of working configurations, reflecting the heterogeneity of the palliative care world (as concerns both its conceptions and practices of end-of-life care), and show that the debates which run through the palliative care teams tend not only to persist, but also to become more acute, as this activity unfolds in an open environment. Conclusion If it is possible to act on certain factors to improve the dissemination of the “palliative approa...
      PubDate: 2013-11-12T07:59:06Z
       
  • Le respect de la volonté du patient à l’épreuve de la
           culture bushinengué en Guyane : à propos d’un cas
           clinique
    • Abstract: Publication date: Available online 7 November 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Olivia Crépeau-Boespflug , Gaëlle Saintomer , Virginie Pomies
      Les différentes cultures qui se côtoient en Guyane nous ont permis de mesurer les limites de l’application de la loi Leonetti. Un patient de 61 ans, Bushinengué originaire de Maripasoula, atteint d’un lymphome, a exprimé le souhait d’un retour en Hollande où il a travaillé et vécu pendant 23ans, et où il a deux enfants adultes, afin d’y terminer ses jours et d’y être enterré. Ce projet a heurté de front la culture d’origine de ce patient et sa famille s’y est opposée fermement, expliquant que sa réalisation générerait de graves retentissements pour toute la famille et que le malade n’était plus décisionnaire pour lui-même. Dans la culture bushinengué, ce sont les membres de la famille maternelle qui deviennent les interlocuteurs des soignants pour toute annonce ou décision à prendre. L’arrivée des enfants de Hollande est venue contrebalancer cette position et la décision finale a été prise d’un départ pour ce pays. Le patient est décédé le jour même du départ. Cette situation nous a permis de constater que l’application des principes éthiques portés par la loi Leonetti trouvait ses limites en Guyane, territoire administrativement français, mais aux cultures multiples. Nous accordons la plus grande importance au respect de ces cultures, ce qui devrait nous imposer parfois de réviser nos pratiques dans l’application des textes législatifs fort éloignés de la réalité de terrain en Guyane. Different cultures that mix in French Guyana permitted us to measure the limits of Leonetti law's application. A 61-year-old patient, Bushinengué (an ethnic group) from Maripasoula, suffering from a lymphoma, expressed the wish to go back to Holland, where he lived and worked during 23 years, and where his two adult children are living, to end his life and be buried there. This plan conflicted with his origins’ culture and his family has strongly been opposed to it, explaining that its realization would generate severe repercussions for the whole family and that the patient was the decision-maker for himself. Indeed, in Bushinengué culture, the family members on the maternal side become the interlocutors for the medical and paramedical team, be it for announcing bad news or making decisions. The arrival of the children from Holland counterbalanced this position and the final decision was to organize the departure of the patient for that country. The patient died the day he was supposed to leave. This situation is an example of the limits of Leonetti law's ethical principles application in French Guyana, which administratively belongs to France but with multiple cultures. We attach the greatest importance to the respect of these cultures, which should sometimes compel us to readapt our practices when applying the law that is far from the actual situation in French Guyana.


      PubDate: 2013-11-08T11:08:01Z
       
  • Négocier sa participation à une assistance au suicide en Suisse
    • Abstract: Publication date: Available online 5 November 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Murielle Pott , Claudia von Baalmoos , Julie Dubois , Claudia Gamondi
      Objectifs Si elle respecte certaines conditions, l’assistance au suicide n’est pas interdite en Suisse. Encadrée par diverses associations, cette pratique a été peu étudiée sous l’angle des proches qui l’expérimentent, alors même qu’ils sont au centre de ce processus qui mènera à la mort programmée d’un parent ou d’un ami. Méthode Afin d’analyser l’expérience des proches qui ont participé à une assistance au suicide, nous menons une étude par entretiens semi-directifs. Cet article présente les premiers résultats basés sur 5 situations et 10 entretiens. À terme, 30 entretiens seront menés dans 4 cantons suisses. Résultats La participation à un suicide assisté donne lieu à d’intenses négociations s’organisant autour de cinq étapes : la légitimation de la demande de mort, la décision de se suicider, l’accompagnement de fin de vie, le jour de la mort, l’élaboration de la mémoire. Discussion Malgré la difficulté de l’épreuve, les proches soutiennent le droit à l’assistance au suicide, tout en choisissant les personnes avec qui l’évoquer. Ils ont peu d’attentes envers les professionnels, si ce n’est qu’ils leur fournissent les certificats leur donnant accès aux prestations des associations d’aide au suicide. Les entretiens à venir chercheront à documenter les premiers résultats. The practice of assisted suicide is tolerated in Switzerland and a number of associations are involved in providing assisted suicide to patients. It is a phenomenon that has been insufficiently investigated from the perspective of close relatives, even though they could be deeply involved during decision making and afterwards. Methods To investigate the experience of family members who have participated in an assisted suicide, we conducted 30 semi-structured interviews to bereaved relatives in several French-speaking and italian speaking cantons in Switzerland. This article presents preliminary results based on 10 interviews related to 5 patients. Results Intense negotiations have been identified in different phases of assisted suicide. Five steps have been identified: the legitimation of the demand of death, the decision to commit suicide, support at the end of life, the day of death and the development of memory. Discussion Despite the difficult ordeal, close relatives support the right to assisted suicide, while choosing the people with whom to talk. They have few expectations concerning professionals, mainly related to the provision of the medical certificates. Future interviews will document these first elements.

      PubDate: 2013-11-05T07:32:28Z
       
  • Analgésie locorégionale et qualité de vie en soins
           palliatifs. Étude prospective multicentrique : résultats
           préliminaires
    • Abstract: Publication date: Available online 25 October 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Dominique Grouille , Bertrand Sardin , Gérard Terrier
      Les analgésies locorégionales, techniques développées en anesthésie-réanimation, offrent une alternative intéressante pour soulager les malades en soins palliatifs, lorsque les traitements médicamenteux habituels sont insuffisants. Cependant, l’efficacité des analgésies locorégionales sur la douleur suffit-elle à garantir une amélioration de la qualité de vie des patients ' C’est pour répondre à cette question importante qu’une étude prospective multicentrique a été lancée par notre équipe. Elle s’adresse aux malades pris en charge en soins palliatifs en raison d’une maladie cancéreuse et victimes de douleurs rebelles. Les premiers résultats sont encourageants puisque, si 66,6 % des malades voient leur douleur soulagée, 58,3 % décrivent une réelle amélioration de leur qualité de vie. Mais il est observé une diminution progressive des inclusions dans cette étude, en relation avec une diminution des indications d’analgésie locorégionale. La diffusion de l’analgésie par pompe d’analgésie autocontrôlée par le malade et l’apparition des nouvelles galéniques de fentanyl transmuqueux pourraient expliquer ce constat. Regional analgesia is effective for relieving palliative care patients’ pain, when usual medications are ineffective. However, does it improve also the quality of life' A prospective multicenter study has been realized by our team to answer to this important question. It concerned patients that were followed up in palliative care for cancer and were suffering from severe pain. The first results were encouraging because 66.6 % of patients felt relieved from the pain and 58.3 % had a better quality of life. But there was a gradual decrease of the inclusions in this study, because of decreased locoregional analgesia indications. The increasing of Patient-Controlled Analgesia Pump System and new galenic form of transmucous fentanyl treatments’ use could explain this.


      PubDate: 2013-10-28T07:36:56Z
       
  • Entre conformité et créativité : application de la loi
           Leonetti en unité de soins palliatifs
    • Abstract: Publication date: Available online 25 October 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Dominique Jacquemin , Claudine Jaud , Donatien Mallet , Jean-François Richard , Bernadette Choteau , Cédric Routier
      La loi Leonetti propose un cadre légal relatif au processus décisionnel auprès des patients en fin de vie. L’application de cette loi varie selon les lieux d’exercice du soin. Un travail de recherche pluridisciplinaire, multicentrique, descriptif et réflexif a été mené pour étudier l’application de cette loi au sein de 3 unités de soins palliatifs. Les résultats mettent en évidence un écart entre les pratiques et le cadre légal. Pour autant les équipes ont mis en œuvre des pratiques témoignant d’une créativité dans la construction du processus décisionnel rejoignant de la sorte la visée de collégialité promue par la loi. In France, the Leonetti law proposes a legal frame concerning decision-making with the patients at the end of life. The implementation of this law varies according to the places of exercise of care. A descriptive and reflexive multidisciplinary research work was performed to study the application of this law within three palliative care units. The results highlight a gap between the practices and the legal frame. Nevertheless, the teams were creative in the construction of the decision-making in their practice, thereby reaching the collegiality promoted by the law.


      PubDate: 2013-10-28T07:36:56Z
       
  • Décisions de limitation et arrêt thérapeutiques : quel
           vécu des réanimateurs de la région
           Rhône-Alpes '
    • Abstract: Publication date: October 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 12, Issue 5
      Author(s): Marc Roussier , Pascale Vassal , Christian Auboyer
      Objectifs Interroger les réanimateurs de la région Rhône-Alpes sur leur connaissance de la loi 2005-370 du 22 avril 2005 « Loi Léonetti » et leur vision des modalités de prise de décision de limitation ou arrêt thérapeutique (LAT) dans le service où ils travaillent. Méthodes Questionnaire envoyé au printemps 2011 à 69 services de réanimation ou soins intensifs de la région Rhône-Alpes (307 médecins). Résultats Cent vingt-deux questionnaires, provenant de 65 % des services interrogés, ont été reçus. La recherche systématique des directives anticipées et de la personne de confiance est minoritaire. Pour 62 % des répondants, au moins un quart des décisions de LAT se prennent dans des conditions s’éloignant de l’esprit de la loi Léonetti (seul, en garde, au lit du malade). Quarante-deux pour cent des répondants déclarent avoir été mal à l’aise récemment avec les modalités de décisions de LAT, principalement pour des problèmes de temporalité (durée de réflexion, délai d’application) ou de lieu de prise de décision. Soixante-dix pour cent des répondants font appel à l’avis d’un médecin extérieur au service dans moins d’un quart des cas. Pour 30 % des répondants, il n’existe pas de possibilité de temps dédié à la réflexion a posteriori sur les décisions de LAT. Conclusion Malgré le souci quotidien des réanimateurs ayant répondu à l’enquête sur les décisions de LAT, la loi Léonetti est encore mal connue et les décisions de LAT ne sont pas toujours prises dans les conditions prévues par la loi. Objectives Questioning intensive care physicians of the Rhone-Alps region about their knowledge of the law 2005-370 of 22 April 2005 “Léonetti Act” and their vision of the process of decisions to withhold and withdraw therapies (DWWT) in the ward where they work. Methods Self-administered questionnaire sent in spring 2011 to 69 intensive care units of the Rhone-Alps region. Results One hundred and twenty-two questionnaires, from 65% of wards questioned, were received. The systematic search of advance directives and the support person is minority. For 62% of respondents, at least a quarter of DWWT are taken under conditions away from the spirit of the Leonetti Act (alone, “on call” time, at the bedside). Forty-two percent of respondents said they were uncomfortable with the way recent decisions of DWWT were taken, mainly because of problems of temporality (time for reflection, time of application) or because of the place the decision was taken. The opinion of a physician not working in the ward is rarely sought (70% in less than a quarter of cases). For 30% of respondents, there is no time dedicated to the afterthought on the DWWT. Conclusion Despite the daily concern of intensive care physicians who responded on the decisions of DWWT, Leonetti l...
      PubDate: 2013-10-17T21:22:35Z
       
  • Editorial board
    • Abstract: Publication date: October 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 12, Issue 5




      PubDate: 2013-10-17T21:22:35Z
       
  • La loi Leonetti : une loi connue des professionnels de santé
           hospitaliers '
    • Abstract: Publication date: October 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 12, Issue 5
      Author(s): Céline Matricon , Géraldine Texier , Donatien Mallet , Nathalie Denis , Alain Hirschauer , Vincent Morel
      Introduction La France s’est dotée en 2005 d’une loi relative aux droits des malades et à la fin de vie, dite Léonetti. L’objectif de ce travail était double : en évaluer la connaissance par les professionnels de santé hospitaliers, tout en les sensibilisant au sujet. Methodologie Un questionnaire a été distribué à un ensemble de soignants, toutes filières confondues, présents à un instant T. Les équipes de quatre types de services ont été interrogées : des services comprenant des lits identifiés de soins palliatifs, des services mettant en œuvre des procédures de limitation de soins, des services sans spécificité et des unités de soins palliatifs (USP). Résultats Sur 296 questionnaires distribués, autant ont été remplis et recueillis. Parmi les professionnels interrogés, 94,9 % savaient qu’un patient en état de s’exprimer pouvait refuser un traitement, 76,4 % connaissaient le principe du double effet et 4,7 % connaissaient l’ensemble des avis à rechercher lors d’une procédure de limitation de soins chez un patient dans l’incapacité de s’exprimer. Aussi, 13,2 % connaissaient la définition de l’obstination déraisonnable. Et 15,2 % connaissaient les différentes identités possibles de la personne de confiance. Les soignants ayant bénéficié de formations et ceux exerçant dans les USP ont significativement mieux répondu aux questions relatives à ces trois dernières thématiques. Conclusion Si certains éléments semblent assimilés, on ne peut que constater une connaissance encore trop imparfaite de la loi. Or, sa connaissance par les professionnels de santé paraît primordiale, imposant une poursuite des formations. Introduction In 2005, France had a law, called Leonetti- about patients’ rights and end-of-life- pass. The aim consisted in assessing its knowledge by healthcare and hospital professionnals but also in raising their awarness to the matter. Methodology A questionnaire was given out to several health care workers, taking all categories together, at an instant T. Teams of four types of services were sollicited: services with identified beds of palliative care, services using a care-limitation procedure, services without specifities, and units of palliative care. Results Out of 296 questionnaires handed out (they were all filled in and given back), 94,9% of the professionnals questioned knew that a patient who could express himself had the right to refuse a treatment. Also, 76,4% had heard of the double-effect principle, 4,7% were aware of the notices needed to be gone through during a care limitation procedure concerning a patient unable to express himself, 13,2% knew how to define unreasonnable obstination, and 15,2% could enumerate the possible identities that could take a person of confidence. The ones who answered the best to the questions related to those three themes were either carers who had been undergoing training, either carers working in palliative care units.
      PubDate: 2013-10-17T21:22:35Z
       
  • Soins palliatifs en établissement d’hébergement pour
           personnes âgées dépendantes : état des lieux,
           problématiques et perspectives
    • Abstract: Publication date: Available online 11 October 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Tanneguy Pialoux , Emmanuelle Amblard-Manhes
      Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad) sont en première ligne en France dans l’accompagnement de la fin de vie. Dans le cadre du programme de développement des soins palliatifs 2008–2012, plusieurs mesures concrètes ou dispositifs ont été instaurés pour aider les professionnels des Éhpad à mettre en place des soins palliatifs de qualité au sein des établissements. Au terme de ce programme, un premier bilan révèle une difficulté réelle sur le terrain. L’analyse des blocages permet d’envisager des pistes d’amélioration. En effet, trois phénomènes bien spécifiques à cette problématiques se dégagent : l’absence de présence d’infirmières la nuit, la constatation d’une sous-population de personnes âgées nécessitant à la fois une institutionnalisation en Éhpad et des soins techniques plus consistants ou encore la difficulté à élaborer un plan de soins personnalisé. Soyons inventifs, les professionnels des Éhpad sont prêts. Nursing homes are actors in France in support of the end of life. As part of the 2008–2012 development program of palliative care, several concrete measures or devices have been introduced to assist nursing home professionals to implement palliative care in institutions. At the completion of this program, an initial assessment revealed significant problems. The analysis of these issues allowed considering possible improvements. In fact, three very specific phenomena emerged: the lack of the presence of a night nurse, the finding of a subpopulation of elderly requiring both institutionalization in nursing homes and more consistent technical care and the difficulty to develop an individualized plan of care. Let us be creative, professionals of nursing homes are ready.


      PubDate: 2013-10-14T06:16:09Z
       
  • Editorial board
    • Abstract: Publication date: August 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 12, Issue 4




      PubDate: 2013-09-19T06:17:01Z
       
  • Intérêts d’une fiche de liaison en situation
           d’urgence de patients en soins palliatifs
    • Abstract: Publication date: August 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique, Volume 12, Issue 4
      Author(s): Marie Pechard , Maurice Tanguy , Marie-Thérèse Le Blanc Briot , François Boré , Caroline Couffon , Jean-Marie Commer , Olivier Capitain , Philippe Hubault
      La confrontation à des patients en phase terminale et reçus à l’hôpital en situation d’urgence nous a conduit à nous interroger sur la nécessité d’une fiche de transmissions médicales standardisée. Pour répondre à cette problématique, nous avons mené une étude analytique descriptive, à partir d’un questionnaire, interrogeant les médecins généralistes libéraux du département de la Mayenne sur l’utilité d’une fiche de transmissions médicales – intitulée « SAMU Urgences Pallia 53 » – concernant les patients en soins palliatifs. L’étude montre que les médecins déclarent quasi unanimement cette fiche comme importante et utile. Plus de 80 pour cent des médecins déclarant être mal informés ont souhaité bénéficier d’une nouvelle formation à propos de cette fiche. Le faible taux de réponse ne permet pas de dresser des conclusions sur les pratiques médicales des médecins généralistes libéraux mais apporte des éléments utiles dans un domaine encore peu exploré. Le bilan à un an de la mise en place de la fiche SAMU Urgences Pallia 53 dans la Mayenne s’avérant positif, un outil similaire est en cours d’élaboration dans le département du Maine-et-Loire. Following palliative care – mostly terminally ill – patients led us to examine the need for a standardized medical record transmissions. To address this issue, we conducted a descriptive analytical study questionnaire asking Mayenne (France, Northwest) GP's about their need of a medical transmissions sheet – entitled “SAMU Urgences Pallia 53” – for palliative care patients. Nearly all physicians declare this sheet as important and useful. More than eighty percent of doctors who had received limited information asked to receive more element about this form. The low response rate does not allow to draw conclusions about medical practice of GPs but provides useful elements in a field largely unexplored. The positive results at 1year of implementation in Mayenne of the form “SAMU Urgence Pallia 53” led to the current development of a similar questionnaire in the neighboring department of Maine et Loire.


      PubDate: 2013-09-19T06:17:01Z
       
  • Directives anticipées et personne de confiance en établissement
           d’hébergement pour personnes âgées
           dépendantes : analyse des entretiens de personnels soignants et
           administratifs
    • Abstract: Publication date: Available online 30 August 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Alain de Broca , Mama Traore , Frédérique Bajus
      Objectif Actuellement, plus de 20 % de décès se passent en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). La plupart de ces décès surviennent chez des patients de plus en plus âgés et de plus en plus médicalisés. Dans ce contexte, nous avons rencontré le personnel soignant et administratif de16 Ehpad de la région sur une période de trois mois et les avons interrogés sur leur manière d’appréhender la fin de vie des résidents. L’article montre ici leurs réponses concernant la mise en place des directives anticipées et la place qu’ils accordent à la personne de confiance au moment ultime de la vie. Méthodologie Lors de notre enquête, chaque entretien a été mené en binôme et a eu une durée variant de 52minutes à trois heures et 30 minutes. Ils ont tous été retranscrits mots à mots, puis analysés de façon « narrative » pour établir un état des lieux par thématiques. Les remarques, réponses et commentaires concernant les directives anticipées et la notion de personne de confiance de ces entretiens font l’objet de cet article. Résultats et discussion Il ressort de l’enquête que la loi Léonetti est souvent mal connue, voire inconnue dans certains Ehpad et qu’il existe de réelles difficultés à aborder avec le résident et la famille les directives anticipées et la nomination de la personne de confiance. Dans cette perspective, la difficulté de la coordination de la gestion des douleurs et de la fin de vie entre médecins référents et médecins coordonnateurs a été soulevée dans presque toutes les institutions. Cependant, la plupart des équipes, même peu formées, demandent à garder les résidents en Ehpad jusqu’à leur décès. Elles manifestent ainsi leur souffrance de devoir se séparer des résidents quand un médecin en décidait autrement. Des demandes de formation sur ces sujets nous ont été exprimées dans presque tous les Ehpad, formation prodiguée parfois dès l’après-midi même de notre visite quand cela fut possible Purpose Currently, over 20% of deaths in France occur in nursing home. Most of these deaths occur to elderly patients with an age more and more advanced. Nursing homes become increasingly medicalized because of this aging population. The aim of this work is to understand how medical and administrative staffs of these institutions are apprehensive about the end of life, according to the place they give to the advance directive and the trustworthy person, as it is proposed in the Leonetti law (April 22, 2005). Methodology A survey using a questionnaire including semi-directive questions was conducted with 16 teams’ nursing homes in our region over a period of 3 months. Each interview was conducted in pairs and lasted from 52minutes to 3 hours and 30 minutes. They were all transcribed words after words and then, were analyzed in a narrative sequence before establishing an inventory of each purpose by themes. Results and discussion We present in this study the positions of the teams about advance medical directives and personhood. It appears from the investigations that the Leonetti law is often misunderstood or unkn...
      PubDate: 2013-09-03T06:21:02Z
       
  • Information médicale et malformations néonatales en Côte
           d’Ivoire
    • Abstract: Publication date: Available online 29 August 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Berthe Evelyne Lasme-Guillao
      Introduction Les malformations néonatales étaient très peu acceptées dans nos sociétés traditionnelles. L’infanticide était un rituel accepté et gardé secret par la communauté et la famille. Les nouveau-nés porteurs malformations, surtout les non viables ne sont pas montrés à leurs mères. Deux mères ont eu des attitudes différentes malgré un contexte culturel identique. L’une a réclamé des informations six mois après le décès et l’autre après avoir vu son bébé a disparu. Aujourd’hui, malgré les traditions, le droit à l’information est-il un droit à reconsidérer dans notre pratique ? Devons nous montrer à la mère son nouveau-né non viable porteur de malformations. Patients et méthodes Pour répondre à cette question, nous avons mené une enquête prospective sur le terrain du 1er au 16 juin 2012 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Nous avons interrogé les femmes sur les marchés et quelques femmes cadres dans certaines grandes sociétés d’Abidjan. Résultats Trois cent quarante-sept femmes ont été interrogées. Les femmes interrogées voulaient que le bébé même non viable soit montré à la mère à 71 %. Les femmes les plus demandeuses avaient entre 20 et 40 ans. Conclusion Le besoin de voir le nouveau-né, non pris en compte par les praticiens, existe dans la population féminine malgré les traditions. Après un entretien en présence du mari et la famille, le choix des mères, s’il est exprimé, doit être respecté. Introduction Birth defects were barely accepted in our traditional societies. Infanticide was an accepted ritual and it was secretly kept by community and family. Newborns carrying malformations especially non-viable are not shown to their mothers. Two mothers have had different attitudes despite a similar cultural background. One asked information six months after the death of her baby and the other one did just after knowing her baby has gone. Nowadays, despite traditions, does right to be informed become a right to reconsider in our practice? Should we introduce a non-viable newborn with malformations to his mother? Patients and methods To answer to this question, we conducted a prospective study from the 1st to 16th of June 2012 in Abidjan, Côte d’Ivoire. In order to have the public opinion, we have interviewed women from open markets, some executive women from certain companies. Results Three hundred and forty-seven women were interviewed. Seventy-one percent of the female population interviewed agreed with the fact that the newborn even non-viable must be showed to the mother. The most demanding women were between 20 and 40 years old.
      PubDate: 2013-08-30T08:17:18Z
       
  • Collegial decision-making in palliative care units
    • Abstract: Publication date: Available online 13 August 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Laure Serresse , Marie-France Mamzer-Bruneel , Jean-François Richard , Olivier Lesieur , Marcel-Louis Viallard
      Introduction Complex situations often occur during the practice of palliative medicine, whereby physicians and care teams might raise the question of the “appropriateness” of the applied investigations and treatments. The medical decision-making process in this context is difficult and the increasing number of treatment options available due to the progress of medical science contributes to the complexity of the task. Legal benchmarks are available to physicians to help guide their thinking and ensure the ethical purpose of care. The Act of April 22, 2005 on patients’ rights and end-of-life requires the establishment of a collegial process for decisions on limiting or discontinuing treatment in end-of-life patients who are unable to express their will. Method This study has been conducted in a palliative care unit with the aim of identifying the situations in which a collegial decision-making procedure is implemented by caregivers. The methodology for this part of the study consisted in analysing all the records of patients hospitalized in the facility during the year 2011 where it was noted that a collegial decision had been made. The second aim of this study was to understand, through semi-structured interviews, how doctors define collegial decision-making and for what decisions or situations they feel its implementation is necessary and relevant. We studied their key methods and compared these methods with those required under the Leonetti law. Results The analysis of 52 patient-records demonstrates that over 20% of collegial decisions do not concern treatment methods but the patient's outcome, and the 60% of cases the patient is able to express his/her will. The analysis of the five interviews held shows that doctors have varying definitions of collegial decision-making. Some define it by the presence of at least two doctors in the discussion, others by the quality of the discussion. All believe that the decision on discontinuing certain treatments such as anticoagulants, corticosteroids and antibiotics does not necessitate the routine application of a collegial decision-making process. There are situations where such a process is imperative, for example whether or not to discontinue mechanical ventilation and sedation. In other cases, the context determines whether collegial decision-making is necessary or not. Despite some limitations to this decision-process, the physicians interviewed can see benefits in the existence of this legal framework for end-of-life decision-making. Discussion End-of-life and the decisions that caregivers may need to make can become an issue due to the ethical issues involved. Physicians interpret the collegial decision-making procedure described by the Leonetti law in different ways. It seems that doctors have avoided falling into the trap of applying the collective procedure described in the Leonetti law “without substance”, and they have, through experience, tailored this tool to their requirements, within its legal framework. They have incorporated it into their work methods in a pertinent fashion, keeping an important focus on the ethical aspect of care and paying great attention to the reason behind each act or omission.


      PubDate: 2013-08-14T02:59:19Z
       
  • Réflexions à propos du texte du Conseil national de
           l’Ordre des médecins : fin de vie, « assistance
           à mourir »
    • Abstract: Publication date: Available online 9 August 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Bertrand Sardin , Dominique Grouille , Jean Vincent Bourzeix , Gérard Terrier



      PubDate: 2013-08-10T01:40:00Z
       
  • Limitations et arrêts de traitements chez les patients en lits
           identifiés de soins palliatifs
    • Abstract: Publication date: Available online 25 July 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Camille Saussac , Noëlle Bernard , Bernard Paternostre , Benoit Burucoa
      But et contexte Les lits identifiés de soins palliatifs (LISP) représentent une structure spécifique de soins palliatifs récente. Les décisions de limitations et arrêts de traitements (LAT), encadrées par la loi Leonetti, y sont fréquentes et complexes. La question centrale de cette recherche est : « pourquoi les décisions de LAT sont-elles difficiles à prendre par les médecins de LISP ' » L’hypothèse retenue est que les éléments mis en jeu dans cette démarche décisionnelle sont insuffisamment pris en compte. Méthode Sur la base d’un guide d’entretien réalisé à partir d’un protocole de validation, 11 entretiens semi-dirigés ont été menés auprès de médecins seniors volontaires travaillant en LISP, en secteur privé ou public, sur la communauté urbaine de Bordeaux, afin d’évaluer leurs attitudes et leurs pratiques. Les données d’entretien ont été enregistrées, dactylographiées, puis leur contenu a été analysé. Résultats Les pratiques sont hétérogènes. Les éléments cliniques, législatifs, éthiques et psychologiques sont insuffisamment pris en compte par manque de méthodologie et d’outil. Des lacunes sont observées sur les connaissances des textes officiels et des LAT. Les situations de LAT sont sources de difficultés pour les médecins concernés. Discussion La démarche décisionnelle est complexe, nécessitant une procédure collégiale tout en appréhendant la dimension humaine et les souffrances engendrées par la situation de LAT. Cette étude nous a permis de mieux comprendre les difficultés rencontrées par les médecins et d’appréhender le besoin de formation et la nécessité d’un outil d’aide à la décision et d’en préciser le contenu. Context and objective The identified beds in palliative care (lits identifiés de soins palliatif [LISP]) are a specific palliative care structure which appeared recently. The decisions to limit or to interrupt treatments, regulated by the law “loi Leonetti”, are frequent and complex in these structures. The central question of this study is: “why the decisions to limit or to interrupt treatments are so hard to make by practitioners'” The assumption is that the elements involved in this decision process are insufficiently taken into account. Methods Based on an interview guide made from a validation protocol, eleven semi-structured interviews were realized with volunteer senior medical practitioners. They worked in palliative care structures with identified beds, in the public or the private sector of Bordeaux metropolitan area. These interviews were aimed at evaluating their aptitudes and practices. The data collected during the interviews were recorded, typed, and their content was analyzed. Results The practices are heterogeneous. The clinical, legal, ethical and psychological eleme...
      PubDate: 2013-07-25T23:08:57Z
       
  • Fin(s) de vie. Le débat. Coordonné par Ferry J.-M., avec le
           concours de Martin N. Fondation d’entreprise. Presses universitaires
           de France, Paris (2012). 528 pp., ISBN : 978-2130579137.
    • Abstract: Publication date: Available online 19 July 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Martyna Tomczyk



      PubDate: 2013-07-22T06:18:52Z
       
  • Sédation palliative à base de propofol : étude
           rétrospective
    • Abstract: Publication date: Available online 7 June 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Andréanne Côté , Andrée Néron , Patrick Vinay , Lucie Laplante , Louise Gagnon , Anne De Médicis
      Objectifs Valider les recommandations posologiques produites en 2007 par un comité de travail du centre hospitalier universitaire de Montréal (Chum) en regard du propofol dans les cas de sédation palliative et les comparer avec celles proposées dans la littérature médicale. Identifier les caractéristiques communes parmi les patients dans cette situation clinique particulière. Patients et méthodes Étude rétrospective de dossiers de patients admis à l’unité de soins palliatifs du Chum pour lesquels une sédation palliative au propofol a été administrée entre le 1er janvier 2009 et le 15 octobre 2012. Résultats Les dossiers de cinq femmes et trois hommes souffrant de pathologies cancéreuses variées ont été étudiés. Les indications sont demeurées semblables à celles rapportées dans la littérature (douleur incoercible, agitation psychomotrice, délirium, détresse respiratoire). Les doses de médication analgésique administrée dans les 24heures précédant l’administration du propofol étaient élevées. La dose moyenne en équivalent morphine sous-cutanée s’élevait à 550,81mg. La dose moyenne de méthadone, requise chez cinq des huit patients, s’élevait à 72,5mg. L’usage des sédatifs courants (midazolam, méthotriméprazine, phénobarbital) était limité par la présence de réactions paradoxales, d’interactions médicamenteuses, de tolérance ou d’effets secondaires notables, d’où le recours au propofol. Le débit initial moyen de perfusion était de 2 à 3mg/kg/h et s’est élevé à 5mg/kg/h en moyenne. Conclusion Lorsque utilisée avec prudence, la sédation palliative à base de propofol représente une avenue thérapeutique pouvant apporter un soulagement aux patients souffrant de symptômes réfractaires, d’effets secondaires ou de tolérance avec la médication sédative couramment utilisée. Objectives To validate the recommendations produced in 2007 by a working group at the University of Montreal Hospital Center (Chum) for the prescription of propofol in palliative sedation and to compare them with those proposed in the literature. To establish common characteristics among patients for whom propofol-based palliative sedation was required. Material and methodology Retrospective charts study of patients admitted at Chum's palliative care unit, who were given palliative sedation with propofol between January 1st 2009 and October 15th 2012. Results The cases of five women and three men suffering from various types of cancer were studied. Indications remained similar to those reported in the literature (intractable pain, psychomotor agitation, delirium, respiratory distress). The doses of analgesic re...
      PubDate: 2013-06-08T06:35:13Z
       
  • La sédation m’a tué : discussion autour des
           propositions du rapport de la commission de réflexion sur la fin de
           vie en France
    • Abstract: Publication date: Available online 27 May 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Benoît F. Leheup , Élise Piot , Manuel Doron , Jean-François Villard , Bernard Wary
      Le rapport remis par la commission Sicard au président de la République française, François Hollande, le 18 décembre 2012 aborde, entre autres propositions, la question de la possibilité d’un « geste létal dans les phases ultimes de l’accompagnement en fin de vie ». Ce geste semble pour la commission pouvoir être assimilé à la sédation telle qu’elle est envisagée par la loi Leonetti dans son deuxième article et, donc, à la sédation pour détresse en phase terminale qui en est l’application pratique. Cette assimilation nous semble dangereuse pour la sédation pour détresse en phase terminale car elle la condamne soit à l’échec, soit au reniement. En effet, soit la sédation n’abrège pas les jours des patients qui en bénéficient et elle ne peut jouer le rôle écrit par la commission Sicard, le « geste létal » étant, par définition, entendu comme accélérant le décès ; soit elle abrège les jours du patient et on ne peut plus la qualifier de sédation, le caractère voulu de l’anticipation du décès nous semblant clairement euthanasique. Nous rappelons que, pour ne pas perdre de vue son objectif qui doit être uniquement de soulager le patient, la sédation a besoin d’un cadre légal clair et d’une définition précise, ce dernier point nous semblant remis en cause par le rapport Sicard. The report submitted by the commission Sicard to the president of the French Republic, François Hollande, on December 18th, 2012, discussed, among other proposals, the question of the possibility of “a lethal act in final stages of support care at the end of life”. This act seems for the commission to be equated with sedation as envisaged by the Law Leonetti in its second article and, therefore, with the sedation for intractable distress of terminal illness, which is the practical application. This assimilation seems to us dangerous for the sedation for intractable distress of terminal illness because it is condemned to failure or to renunciation. Indeed, if the sedation doesn’t abbreviate patient's days, it cannot play the role written by the commission Sicard, the “lethal action” is understood, by definition, as accelerating the death. If the sedation abbreviates patient's days, it cannot be called sedation longer, the voluntary nature of anticipating death seems to us clearly euthanasia. We repeat that, not to lose sight of its goal, which is only to relieve the patient, the sedation must have a clear legal framework and precise definition, this last point seems to us challenged by the Sicard report.


      PubDate: 2013-05-31T06:19:54Z
       
  • Drainage sous-cutané des œdèmes en soins palliatifs
    • Abstract: Publication date: Available online 29 May 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Romain Valéry , Bertrand Sardin , Jean-Claude Desport , Eymeric Jacques , Dominique Grouille
      Les œdèmes des membres inférieurs sont un problème fréquent (19 %) chez le patient cancéreux en fin de vie. La prise en charge reste basée sur la physiothérapie et les diurétiques mais s’avère souvent peu efficace. Dans un cadre palliatif, le drainage sous-cutané peut être proposé. La technique est simple mais encore peu connue. Les auteurs rapportent un cas clinique associant diminution du poids, des circonférences des membres inférieurs et du périmètre abdominal et une amélioration de la qualité de vie. Vingt-deux autres observations ont étés retrouvés dans la littérature depuis 2004. Les auteurs proposent un protocole pour des études ultérieures. Edema of lower extremities is a common problem in 19% of palliative cancer patients. Lymphedema decreases mobility, induces pain and impacts daily activities. Usual treatment is based on diuretics and physiotherapy, but it is often unsuccessful. If conventional treatment failed in palliative care, subcutaneous drainage can be discussed with the patients. The technique is simple, easy to use, but remains little known. We report a clinical case that assesses daily weight, abdominal perimeter, lower extremities circumferences and bioelectrical impedance measurements. Since 2004, twenty-two cases were reported with various methods. A standardized protocol is described for further studies.


      PubDate: 2013-05-31T06:19:54Z
       
  • J.FabriziDéjà-presque-mort mais
           encore-si-terriblement-vivant2012L’Harmattan978-2296961982193pp
    • Abstract: Publication date: Available online 24 May 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Martyna Tomczyk



      PubDate: 2013-05-27T06:21:13Z
       
  • Aïda N’DiayeToute vérité est-elle bonne à
           dire '2012Les Éditions de l’Opportun
    • Abstract: Publication date: Available online 24 May 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Martyna Tomczyk



      PubDate: 2013-05-27T06:21:13Z
       
  • Fin de vie au domicile en France métropolitaine en 2010 : à
           partir d’une étude nationale en population générale
    • Abstract: Publication date: Available online 28 April 2013
      Source:Médecine Palliative : Soins de Support - Accompagnement - Éthique
      Author(s): Sophie Pennec , Françoise Riou , Alain Monnier , Joëlle Gaymu , Chantal Cases , Silvia Pontone , Régis Aubry
      Introduction Les lieux et conditions des dernières semaines de vie en France ont fait l’objet d’une enquête menée en population générale. Méthodes L’enquête, rétrospective, interrogeait les médecins ayant certifié les décès d’un échantillon de 14999 personnes représentatif des décès d’adultes survenus en décembre 2009. L’analyse a porté sur les situations des personnes décédées au domicile, ainsi que celles ayant passé leurs dernières semaines ou jours à domicile. Résultats En cas de décès non soudain au domicile (484), le médecin répondant était huit fois sur dix un généraliste. Des proches étaient présents lors du décès dans 83 % des cas. La personne était traitée par opioïdes (36 % des cas), par midazolam (3 %). Le médecin rapportait la présence le dernier jour d’au moins un symptôme physique ou psychique très intense respectivement dans 29 % et 40 % des cas. Quand la dernière semaine se déroulait au domicile (444), l’objectif premier des traitements était encore curatif dans 21 % des cas. Les traitements à visée palliative concernaient 69 % des personnes. Un service d’hospitalisation à domicile (25 %) ou un réseau de soins palliatifs (16 %) était impliqué dans ces traitements. La personne était hospitalisée le jour du décès dans 8 % des cas, une fois sur trois ce décès avait lieu dans un service d’urgences. Conclusion Le pourcentage de décès à domicile est resté stable depuis 20ans contrairement à ce qui s’observe dans certains pays. Un changement de tendance nécessiterait des aides aux proches et aux soignants, et un suivi de la qualité des prises en charge. Introduction A population-based follow-back survey has studied places and circumstances of last weeks of life in France. Methods Physicians having certified the deaths were asked to fulfil a questionnaire for a representative sample of 14,999 people deceased in December 2009. We analysed the cases of people deceased or having spent their last days or weeks at home, when death was not sudden. Results The physician was a GP in 80% of the 484 deaths at home. When death occurred, close kin/family were present in 83% of cases, one patient out of three was treated with opioids, one out of 20 with midazolam. During the last day, the patient had at least one very severe physical symptom, or one very severe psychological symptom, in 30% and 40% of cases, respectively. When the last week was spent at home (n =444), the treatments were still devoted to cure in 20% of cases. Palliative-oriented treatments were set up for 69%. A hospital-at-home service or a palliative care support team were involved in the management of 25% and 16% of these cases. Hospitalisation occurred the day of the death ...
      PubDate: 2013-04-29T06:21:24Z
       
 
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
Fax: +00 44 (0)131 4513327
 
About JournalTOCs
API
Help
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-2014