for Journals by Title or ISSN
for Articles by Keywords
help
  Subjects -> BIOLOGY (Total: 2985 journals)
    - BIOCHEMISTRY (232 journals)
    - BIOENGINEERING (105 journals)
    - BIOLOGY (1422 journals)
    - BIOPHYSICS (46 journals)
    - BIOTECHNOLOGY (216 journals)
    - BOTANY (219 journals)
    - CYTOLOGY AND HISTOLOGY (28 journals)
    - ENTOMOLOGY (63 journals)
    - GENETICS (162 journals)
    - MICROBIOLOGY (253 journals)
    - MICROSCOPY (10 journals)
    - ORNITHOLOGY (25 journals)
    - PHYSIOLOGY (70 journals)
    - ZOOLOGY (134 journals)

BIOLOGY (1422 journals)                  1 2 3 4 5 6 7 8 | Last

Showing 1 - 200 of 1720 Journals sorted alphabetically
AAPS Journal     Hybrid Journal   (Followers: 20)
Achievements in the Life Sciences     Open Access   (Followers: 4)
ACS Synthetic Biology     Full-text available via subscription   (Followers: 20)
Acta Biologica Colombiana     Open Access   (Followers: 6)
Acta Biologica Hungarica     Full-text available via subscription   (Followers: 4)
Acta Biologica Sibirica     Open Access  
Acta Biomaterialia     Hybrid Journal   (Followers: 25)
Acta Biotheoretica     Hybrid Journal   (Followers: 5)
Acta Chiropterologica     Full-text available via subscription   (Followers: 6)
acta ethologica     Hybrid Journal   (Followers: 4)
Acta Limnologica Brasiliensia     Open Access   (Followers: 3)
Acta Médica Costarricense     Open Access   (Followers: 2)
Acta Musei Silesiae, Scientiae Naturales : The Journal of Silesian Museum in Opava     Open Access  
Acta Parasitologica     Hybrid Journal   (Followers: 9)
Acta Scientiarum. Biological Sciences     Open Access   (Followers: 2)
Acta Scientifica Naturalis     Open Access   (Followers: 2)
Actualidades Biológicas     Open Access   (Followers: 1)
Advanced Health Care Technologies     Open Access   (Followers: 4)
Advances in Antiviral Drug Design     Full-text available via subscription   (Followers: 3)
Advances in Bioinformatics     Open Access   (Followers: 18)
Advances in Biological Regulation     Hybrid Journal   (Followers: 4)
Advances in Biology     Open Access   (Followers: 8)
Advances in Biosensors and Bioelectronics     Open Access   (Followers: 6)
Advances in Cell Biology     Open Access   (Followers: 23)
Advances in Cellular and Molecular Biology of Membranes and Organelles     Full-text available via subscription   (Followers: 12)
Advances in Developmental Biology     Full-text available via subscription   (Followers: 11)
Advances in DNA Sequence-Specific Agents     Full-text available via subscription   (Followers: 5)
Advances in Ecological Research     Full-text available via subscription   (Followers: 39)
Advances in Ecology     Open Access   (Followers: 13)
Advances in Environmental Sciences - International Journal of the Bioflux Society     Open Access   (Followers: 20)
Advances in Enzyme Research     Open Access   (Followers: 10)
Advances in Experimental Biology     Full-text available via subscription   (Followers: 7)
Advances in Genome Biology     Full-text available via subscription   (Followers: 12)
Advances in High Energy Physics     Open Access   (Followers: 20)
Advances in Human Biology     Open Access   (Followers: 1)
Advances in Life Science and Technology     Open Access   (Followers: 14)
Advances in Life Sciences     Open Access   (Followers: 4)
Advances in Marine Biology     Full-text available via subscription   (Followers: 16)
Advances in Molecular and Cell Biology     Full-text available via subscription   (Followers: 22)
Advances in Planar Lipid Bilayers and Liposomes     Full-text available via subscription   (Followers: 3)
Advances in Regenerative Biology     Open Access   (Followers: 1)
Advances in Structural Biology     Full-text available via subscription   (Followers: 8)
Advances in Virus Research     Full-text available via subscription   (Followers: 5)
African Journal of Range & Forage Science     Hybrid Journal   (Followers: 6)
AFRREV STECH : An International Journal of Science and Technology     Open Access   (Followers: 1)
Ageing Research Reviews     Hybrid Journal   (Followers: 7)
Aging Cell     Open Access   (Followers: 9)
Agrokémia és Talajtan     Full-text available via subscription   (Followers: 2)
Agrokreatif Jurnal Ilmiah Pengabdian kepada Masyarakat     Open Access  
AJP Cell Physiology     Full-text available via subscription   (Followers: 13)
AJP Endocrinology and Metabolism     Full-text available via subscription   (Followers: 23)
AJP Lung Cellular and Molecular Physiology     Full-text available via subscription   (Followers: 3)
Al-Kauniyah : Jurnal Biologi     Open Access  
Alasbimn Journal     Open Access   (Followers: 1)
AMB Express     Open Access   (Followers: 1)
Ambix     Hybrid Journal   (Followers: 3)
American Biology Teacher     Full-text available via subscription   (Followers: 12)
American Fern Journal     Full-text available via subscription   (Followers: 1)
American Journal of Agricultural and Biological Sciences     Open Access   (Followers: 10)
American Journal of Bioethics     Hybrid Journal   (Followers: 10)
American Journal of Biostatistics     Open Access   (Followers: 9)
American Journal of Human Biology     Hybrid Journal   (Followers: 12)
American Journal of Medical and Biological Research     Open Access   (Followers: 5)
American Journal of Plant Sciences     Open Access   (Followers: 19)
American Journal of Primatology     Hybrid Journal   (Followers: 15)
American Malacological Bulletin     Full-text available via subscription   (Followers: 3)
American Naturalist     Full-text available via subscription   (Followers: 64)
Amphibia-Reptilia     Hybrid Journal   (Followers: 6)
Anaerobe     Hybrid Journal   (Followers: 4)
Analytical Methods     Full-text available via subscription   (Followers: 7)
Anatomical Science International     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Animal Cells and Systems     Hybrid Journal   (Followers: 4)
Annales de Limnologie - International Journal of Limnology     Hybrid Journal   (Followers: 1)
Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale     Full-text available via subscription   (Followers: 3)
Annales Henri Poincaré     Hybrid Journal   (Followers: 3)
Annales UMCS, Biologia     Open Access   (Followers: 1)
Annals of Applied Biology     Hybrid Journal   (Followers: 8)
Annals of Biomedical Engineering     Hybrid Journal   (Followers: 18)
Annals of Human Biology     Hybrid Journal   (Followers: 4)
Annual Review of Biomedical Engineering     Full-text available via subscription   (Followers: 17)
Annual Review of Biophysics     Full-text available via subscription   (Followers: 25)
Annual Review of Cell and Developmental Biology     Full-text available via subscription   (Followers: 37)
Annual Review of Food Science and Technology     Full-text available via subscription   (Followers: 14)
Annual Review of Genomics and Human Genetics     Full-text available via subscription   (Followers: 18)
Annual Review of Phytopathology     Full-text available via subscription   (Followers: 10)
Anthropological Review     Open Access   (Followers: 23)
Anti-Infective Agents     Hybrid Journal   (Followers: 3)
Antibiotics     Open Access   (Followers: 8)
Antioxidants     Open Access   (Followers: 4)
Antioxidants & Redox Signaling     Hybrid Journal   (Followers: 8)
Antonie van Leeuwenhoek     Hybrid Journal   (Followers: 5)
Anzeiger für Schädlingskunde     Hybrid Journal   (Followers: 1)
Apidologie     Hybrid Journal   (Followers: 4)
Apmis     Hybrid Journal   (Followers: 1)
APOPTOSIS     Hybrid Journal   (Followers: 8)
Applied Bionics and Biomechanics     Open Access   (Followers: 8)
Applied Vegetation Science     Full-text available via subscription   (Followers: 9)
Aquaculture Environment Interactions     Open Access   (Followers: 2)
Aquaculture International     Hybrid Journal   (Followers: 22)
Aquaculture Reports     Open Access   (Followers: 3)
Aquaculture, Aquarium, Conservation & Legislation - International Journal of the Bioflux Society     Open Access   (Followers: 6)
Aquatic Biology     Open Access   (Followers: 4)
Aquatic Ecology     Hybrid Journal   (Followers: 30)
Aquatic Ecosystem Health & Management     Hybrid Journal   (Followers: 13)
Aquatic Science and Technology     Open Access   (Followers: 3)
Aquatic Toxicology     Hybrid Journal   (Followers: 19)
Archaea     Open Access   (Followers: 3)
Archiv für Molluskenkunde: International Journal of Malacology     Full-text available via subscription   (Followers: 3)
Archives of Biomedical Sciences     Open Access   (Followers: 7)
Archives of Microbiology     Hybrid Journal   (Followers: 8)
Archives of Natural History     Hybrid Journal   (Followers: 7)
Archives of Oral Biology     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Archives of Virology     Hybrid Journal   (Followers: 5)
Archivum Immunologiae et Therapiae Experimentalis     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Arid Ecosystems     Hybrid Journal   (Followers: 3)
Arquivos do Instituto Biológico     Open Access   (Followers: 1)
Arquivos do Museu Dinâmico Interdisciplinar     Open Access  
Arthropod Structure & Development     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Arthropods     Open Access   (Followers: 1)
Artificial DNA: PNA & XNA     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Artificial Photosynthesis     Open Access   (Followers: 1)
Asian Bioethics Review     Full-text available via subscription   (Followers: 1)
Asian Journal of Biodiversity     Open Access   (Followers: 5)
Asian Journal of Biological Sciences     Open Access   (Followers: 3)
Asian Journal of Cell Biology     Open Access   (Followers: 5)
Asian Journal of Developmental Biology     Open Access   (Followers: 2)
Asian Journal of Medical and Biological Research     Open Access   (Followers: 2)
Asian Journal of Nematology     Open Access   (Followers: 3)
Asian Journal of Poultry Science     Open Access   (Followers: 4)
Australian Life Scientist     Full-text available via subscription   (Followers: 2)
Australian Mammalogy     Hybrid Journal   (Followers: 5)
Autophagy     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Avian Biology Research     Full-text available via subscription   (Followers: 3)
Avian Conservation and Ecology     Open Access   (Followers: 7)
Bacteriology Journal     Open Access   (Followers: 2)
Bacteriophage     Full-text available via subscription   (Followers: 3)
Bangladesh Journal of Bioethics     Open Access  
Bangladesh Journal of Plant Taxonomy     Open Access  
Bangladesh Journal of Scientific Research     Open Access   (Followers: 1)
Berita Biologi     Open Access   (Followers: 1)
Between the Species     Open Access   (Followers: 1)
Bio Tribune Magazine     Hybrid Journal  
BIO Web of Conferences     Open Access  
BIO-Complexity     Open Access  
Bio-Grafía. Escritos sobre la Biología y su enseñanza     Open Access  
Bioanalytical Reviews     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Biocatalysis and Biotransformation     Hybrid Journal   (Followers: 6)
Biochemistry and Cell Biology     Hybrid Journal   (Followers: 14)
Biochimie     Hybrid Journal   (Followers: 7)
BioControl     Hybrid Journal   (Followers: 5)
Biocontrol Science and Technology     Hybrid Journal   (Followers: 5)
Biodemography and Social Biology     Hybrid Journal   (Followers: 1)
Biodiversidad Colombia     Open Access  
Biodiversity : Research and Conservation     Open Access   (Followers: 26)
Biodiversity and Natural History     Open Access   (Followers: 5)
Biodiversity Data Journal     Open Access   (Followers: 3)
Biodiversity Informatics     Open Access  
Bioedukasi : Jurnal Pendidikan Biologi FKIP UM Metro     Open Access  
Bioeksperimen : Jurnal Penelitian Biologi     Open Access  
Bioelectrochemistry     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Bioelectromagnetics     Hybrid Journal   (Followers: 1)
Bioenergy Research     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Bioengineering and Bioscience     Open Access   (Followers: 1)
BioEssays     Hybrid Journal   (Followers: 10)
Bioethics     Hybrid Journal   (Followers: 14)
BioéthiqueOnline     Open Access  
Biofabrication     Hybrid Journal   (Followers: 3)
Biogeosciences (BG)     Open Access   (Followers: 10)
Biogeosciences Discussions (BGD)     Open Access   (Followers: 1)
Bioinformatics     Hybrid Journal   (Followers: 236)
Bioinformatics and Biology Insights     Open Access   (Followers: 14)
Bioinspiration & Biomimetics     Hybrid Journal   (Followers: 6)
Biointerphases     Open Access   (Followers: 1)
Biojournal of Science and Technology     Open Access  
Biologia     Hybrid Journal  
Biologia on-line : Revista de divulgació de la Facultat de Biologia     Open Access  
Biological Bulletin     Partially Free   (Followers: 4)
Biological Control     Hybrid Journal   (Followers: 5)
Biological Invasions     Hybrid Journal   (Followers: 16)
Biological Journal of the Linnean Society     Hybrid Journal   (Followers: 14)
Biological Letters     Open Access   (Followers: 4)
Biological Procedures Online     Open Access  
Biological Psychiatry     Hybrid Journal   (Followers: 41)
Biological Psychology     Hybrid Journal   (Followers: 6)
Biological Research     Open Access  
Biological Rhythm Research     Hybrid Journal   (Followers: 2)
Biological Theory     Hybrid Journal   (Followers: 1)
Biological Trace Element Research     Hybrid Journal  
Biologicals     Full-text available via subscription   (Followers: 9)
Biologics: Targets & Therapy     Open Access   (Followers: 1)
Biologie Aujourd'hui     Full-text available via subscription  
Biologie in Unserer Zeit (Biuz)     Hybrid Journal   (Followers: 42)
Biologija     Open Access  
Biology     Open Access   (Followers: 5)
Biology and Philosophy     Hybrid Journal   (Followers: 16)
Biology Bulletin     Hybrid Journal   (Followers: 1)
Biology Bulletin Reviews     Hybrid Journal  
Biology Direct     Open Access   (Followers: 7)
Biology Letters     Full-text available via subscription   (Followers: 35)
Biology Methods and Protocols     Hybrid Journal  

        1 2 3 4 5 6 7 8 | Last

Journal Cover Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale
  [SJR: 0.113]   [H-I: 15]   [3 followers]  Follow
    
   Full-text available via subscription Subscription journal
   ISSN (Online) 1879-7261
   Published by Elsevier Homepage  [3042 journals]
  • Oropharyngectomie par voie transorale et transcervicale sans
           mandibulotomie et réparation par lambeau libre fasciocutané
           antébrachial dans les cancers de l’oropharynx : suites opératoires,
           résultats carcinologiques et fonctionnels, facteurs pronostiques
    • Authors: M. Roux; O. Dassonville; M. Ettaiche; G. Poissonnet; A. Sudaka; A. Bozec
      Pages: 66 - 71
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): M. Roux, O. Dassonville, M. Ettaiche, G. Poissonnet, A. Sudaka, A. Bozec
      Objectif Analyser les suites opératoires, les résultats carcinologiques et fonctionnels, ainsi que les facteurs pronostiques de la chirurgie des cancers l’oropharynx par voie transorale et transcervicale sans mandibulotomie avec réparation par lambeau libre fasciocutané antébrachial. Matériel et méthodes Analyse rétrospective des dossiers informatisés de tous les patients ayant bénéficié de ce type de chirurgie entre 2004 et 2014 dans notre institution. Les facteurs prédictifs des résultats carcinologiques et fonctionnels ont été recherchés en analyses univariées et multivariées. Résultats Au total, 44 patients (37 hommes et 7 femmes, âge moyen=62,3±9,3 ans) ont été inclus dans cette étude. À trois ans, les taux de survie globale, spécifique et sans récidive étaient respectivement de 90, 92 et 79 %. Un score fonctionnel satisfaisant (fonction normale ou légèrement perturbée) a été obtenu pour l’alimentation, l’élocution et l’ouverture buccale dans respectivement 86, 93 et 100 % des cas. Un score ASA ≥ III avait un impact péjoratif statistiquement significatif sur la survie globale (p =0,005), ainsi que sur la qualité de l’alimentation (p =0,01) et de l’élocution (p =0,01). Conclusion La chirurgie des cancers de l’oropharynx par voie transorale et transcervicale sans mandibulotomie permet d’obtenir d’excellents résultats carcinologiques et fonctionnels et constitue une alternative avantageuse à la classique buccopharyngectomie transmandibulaire conservatrice.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.07.012
       
  • Monitorage peropératoire des nerfs vagues et récurrents au cours de la
           chirurgie thyroïdienne et parathyroïdienne : étude prospective
    • Authors: N. Julien; E. Ferrary; A. Sokoloff; G. Lamas; O. Sterkers; D. Bernardeschi
      Pages: 72 - 78
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): N. Julien, E. Ferrary, A. Sokoloff, G. Lamas, O. Sterkers, D. Bernardeschi
      Objectifs Stimuler électriquement les nerfs vagues et laryngés inférieurs pendant une chirurgie thyroïdienne ou parathyroïdienne, enregistrer les réponses musculaires, interpréter les modifications des paramètres électrophysiologiques et en déduire un pronostic sur la mobilité laryngée. Patients et méthodes Il s’agit d’une étude prospective au cours de laquelle 151 nerfs vagues et 144 nerfs laryngés inférieurs ont été monitorés chez 114 patients. Parmi eux, 7 patients (14 nerfs vagues) ont été monitorés en continu avec l’électrode APS et chez 15 patients (21 nerfs vagues), le seuil de stimulation a été étudié. La réponse musculaire a été recueillie après stimulation directe du nerf vague et/ou du nerf laryngé inférieur par une sonde monopolaire ou après stimulation directe et répétée par une électrode fixée sur le nerf vague. En cas d’altération du signal du premier côté opéré, la totalisation chirurgicale n’était pas réalisée. Résultats La stimulation du nerf vague permet de vérifier l’intégrité du nerf laryngé inférieur et son caractère récurrent, sans risque de faux-négatif. Le seuil minimal de stimulation avant et après la dissection du nerf vague entraînant une réponse supérieure ou égale à 100 μV variait de 0,1 à 0,8mA. La similitude des réponses à une stimulation supramaximale de 1mA, en pré- et post-dissection, d’une part et en post-dissection entre le nerf vague et le nerf laryngé inférieur, d’autre part, était corrélée à une mobilité laryngée postopératoire normale. À l’inverse, la diminution de la réponse musculaire en dessous de 100μV et l’augmentation du temps de latence témoignaient d’un risque de paralysie laryngée. Conclusion La stimulation du nerf vague permet de suspecter ou d’éliminer une lésion bas-située sur le nerf laryngé inférieur et de détecter un nerf laryngé inférieur non récurrent. Le monitorage « intermittent » apprécie la fonction nerveuse à l’instant de la stimulation, alors que le monitorage « permanent » peut détecter les premiers signes de la souffrance nerveuse annonciateurs d’une possible paralysie récurrentielle postopératoire. En cas d’indication de thyroïdectomie totale, la perte du signal électrique du premier côté opéré doit faire reconsidérer la réalisation d’un geste chirurgical controlatéral dans le même temps.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.08.008
       
  • Mise au point sur la technique du ganglion sentinelle dans les cancers
           épidermoïdes des voies aérodigestives supérieures cN0. Guide pour la
           pratique du GETTEC
    • Authors: R. Garrel; G. Poissonnet; S. Temam; G. Dolivet; N. Fakhry; D. de Raucourt
      Pages: 84 - 89
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): R. Garrel, G. Poissonnet, S. Temam, G. Dolivet, N. Fakhry, D. de Raucourt
      La fiabilité de la technique du ganglion sentinelle (GS) est établie depuis plus d’une dizaine d’années dans les carcinomes épidermoïdes T1-T2 de la cavité buccale et de l’oropharynx. Bien que la plupart des auteurs insistent sur la rigueur nécessaire à sa réalisation, il n’existe pas de référence consensuelle. De plus, d’autres indications sont décrites sur d’autres aires anatomiques des voies aérodigestives supérieures (VADS) ainsi qu’en cas d’antécédents chirurgicaux ou de radiothérapie. Les équipes expertes dans cette technique sous l’égide du GETTEC ont réalisé une mise au point sur les points clés de la réalisation de la technique des ganglions sentinelles dans les VADS à travers un guide pour la pratique, ainsi que sur les indications classiques et étendues. La fiabilité de cette technique repose sur le respect des points clés du repérage préopératoire par lymphoscintigraphie, du prélèvement peropératoire et de l’analyse anatomo-pathologique des GS. Cette technique est le meilleur moyen de diagnostiquer une atteinte ganglionnaire occulte quelle que soit la localisation de la tumeur primaire, son stade T ou les antécédents du patient.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.07.009
       
  • La phytothérapie en pratique clinique en otorhinolaryngologie :
           apport, limites et risques
    • Authors: O. Laccourreye; A. Werner; L. Laccourreye; P. Bonfils
      Pages: 90 - 95
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): O. Laccourreye, A. Werner, L. Laccourreye, P. Bonfils
      Dégager l’apport, les limites et les risques de la phytothérapie en pratique clinique en otorhinolaryngologie. Analyse des bases de données PubMed et Cochrane en utilisant comme mots clés les termes « phytothérapie, phytomédecine, plantes, otologie, rhinologie, laryngologie, otite, rhinite, laryngite et otorhinolaryngologie ». Soixante-douze articles (dont 18 études prospectives randomisées, 4 études Cochrane, 4 méta-analyses et 15 revues de la littérature) consacrés aux études clinique ont été analysé. Les articles dédiés aux études in vitro et/ou sur animaux, aux analyses biochimiques, de type cas clinique (moins de dix cas) ainsi que les articles dédiés aux vertus du miel, de l’aromathérapie et/ou des minéraux sont exclus de cette analyse. Le ginkgo biloba per os n’a pas d’indication dans les acouphènes, la presbyaousie et l’anosmie après rhinite virale. La médecine asiatique « traditionnelle » n’a pas fait la preuve de son utilité dans la surdité brusque et la papillomatose laryngée. La prise per os d’extraits de gui après traitement conventionnel des carcinomes épidermoïdes à point de départ cervicofacial n’augmente pas le taux de survie à 5 ans. Diverses plantes, au premier rang desquelles se trouvent l’échinacée, l’eucalyptus, la pétasite hybridus, le pelargonium sidoïdes, le romarin, la spirulina et le thym, ont une efficacité, comparativement aux placebos, dans le traitement des rhinosinusites aiguës ou de la rhinite allergique tout comme le ginkgo biloba dans certains vertiges. Des résultats préliminaires dignes d’intérêt existent quant au rôle d’extraits de plantes en solution huileuses lors de l’otite moyenne aiguë, de l’injection intratumorale d’extraits de gui dans les cancers cervicofaciaux et de l’acupoint herbal patching dans la rhinite allergique. Une consommation de « plantes » doit être systématiquement recherchée devant certains symptômes inexpliqués (épistaxis, céphalées, vertiges) ou signes évoquant une allergie. L’arrêt de la phytothérapie doit être conseillé avant chirurgie et/ou chimiothérapie. La preuve scientifique formelle de l’apport de la phytothérapie en otorhinolaryngologie reste à établir. Les résultats des travaux publiés et la fréquence d’utilisation doit conduire les otorhinolaryngologistes à développer leur connaissance de cette approche thérapeutique.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.08.009
       
  • Endoscopie sous sommeil induit : nouvel examen de référence du SAS ?
           Partie I : technique
    • Authors: M. Blumen; E. Bequignon; F. Chabolle
      Pages: 96 - 103
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): M. Blumen, E. Bequignon, F. Chabolle
      Les résultats de la chirurgie du syndrome d’apnée du sommeil sont très variables et quelle que soit la technique utilisée ou le site traité. La plupart des auteurs s’accordent à dire qu’une sélection précise et exacte des bons candidats à la chirurgie s’avère logique et nécessaire. Un examen, l’endoscopie sous sommeil induit, a été mis au point en 1991 et redécouvert de façon extensive après les années 2000. Il s’agit d’essayer de mimer le sommeil naturel et d’examiner les voies aériennes supérieures à l’aide d’une nasofibroscopie. Une revue de la littérature a été réalisée comprenant 2 parties. Dans la première partie, nous décrivons la technique d’endoscopie sous sommeil induit : les produits utilisés, les modalités pratiques anesthésiques et ORL, sa reproductibilité et ses limites.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.05.007
       
  • Endoscopie sous sommeil induit : nouvel examen de référence du SAS ?
           Partie II : résultats
    • Authors: M. Blumen; E. Bequignon; F. Chabolle
      Pages: 104 - 112
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): M. Blumen, E. Bequignon, F. Chabolle
      Les résultats de la chirurgie du syndrome d’apnée du sommeil sont très variables quels que soit la technique utilisée ou le site traité. La plupart des auteurs s’accordent à dire qu’une sélection précise des bons candidats à la chirurgie s’avère logique et nécessaire. Un examen, l’endoscopie sous sommeil induit, a été mis au point en 1991 et redécouvert de façon extensive après les années 2000. Il s’agit d’essayer de mimer le sommeil naturel et d’examiner les voies aériennes supérieures à l’aide d’une nasofibroscopie dans une situation où des obstructions peuvent survenir. Une revue de la littérature a été réalisée comprenant 2 parties. Dans la 2e partie, nous décrivons les résultats retrouvés lors de l’endoscopie sous sommeil induit concernant les sites d’obstruction, l’impact sur l’efficacité des traitements et les indications qui en découlent.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.05.009
       
  • Comment réaliser une reconstruction tridimensionnelle pour une tumeur de
           la base du crâne ?
    • Authors: N.-X. Bonne; F. Dubrulle; M. Risoud; C. Vincent
      Pages: 113 - 116
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): N.-X. Bonne, F. Dubrulle, M. Risoud, C. Vincent
      La prise en charge chirurgicale d’une lésion de la base du crâne est délicate du fait de la complexité anatomique de cette région et des rapports étroits pouvant exister entre la lésion et les structures vasculo-nerveuses environnantes. L’évolution de cette chirurgie se fait vers des voies d’abord moins invasives respectant le plus possible le pronostic fonctionnel. La possibilité de visualiser une reconstruction tridimensionnelle tomodensitométrique (TDM) de la lésion permet au chirurgien une meilleure planification de la chirurgie grâce à une visualisation des rapports dans tous les plans (artères, veines, nerfs, oreille interne) ainsi qu’une simulation de la voie d’abord dans la position opératoire. Un angioscanner spiralé est effectué avec une optimisation de l’injection par rapport à la prise de contraste tumorale et aux vaisseaux. La définition 3D de chaque structure se fait en affectant une couleur spécifique avec seuillage automatique lorsque cela est possible (os, vaisseaux) ou manuel par contourage sur chaque coupe (tumeur, structures nerveuses, oreille interne). La présentation s’effectue généralement dans les 3 plans de l’espace (vues supérieure, frontale antérieure et sagittale) avec simulation du geste opératoire (5 à 6 vues en position opératoire avec différents niveaux en profondeur).

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.07.004
       
  • Lymphome nasal T/NK : observation dramatique
    • Authors: L. Taali; M. Abou-Elfadl; M. Fassih; M. Mahtar
      Pages: 117 - 118
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): L. Taali, M. Abou-Elfadl, M. Fassih, M. Mahtar
      Introduction Le lymphome nasal T/NK est une entité clinicopathologique rare anciennement dénommée granulome malin centrofacial. Depuis les progrès de l’anatomopathologie et l’avènement de l’immunohistochimie en pratique courante, le diagnostic de lymphome nasal T/NK a pu être reconnu par l’OMS en 2001. Observation Nous rapportons l’observation d’une patiente âgée de 22ans, diabétique insulinodépendante, qui a présenté un placard inflammatoire médiofacial à la suite d’un traumatisme facial, et qui a été diagnostiqué et traité comme une cellulite de la face. L’évolution était rapidement progressive et fatale, avec installation d’une nécrose centrofaciale dont les examens anatomopathologiques ont conclu à un lymphome T/NK. Discussion Parmi les diagnostics différentiels du lymphome T N/K, on trouve une cellulite gangréneuse, une rhinosinusite mycosique invasive, une maladie de Wegener, une actinomycose, ou un lymphome T facial… ; sa présentation clinique est atypique d’où le retard diagnostique et thérapeutique. Le traitement repose sur la radiothérapie et la chimiothérapie mais le pronostic reste péjoratif même si le traitement est instauré rapidement.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.05.003
       
  • Kyste hydatique cervical primitif. Localisation rare et inhabituelle
    • Authors: K. Oqbani; M. Chraïbi; N. Harchichi; S. Abbaoui
      Pages: 119 - 121
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): K. Oqbani, M. Chraïbi, N. Harchichi, S. Abbaoui
      Introduction Les tuméfactions cervicales isolées d’origine parasitaire, en particulier hydatique sont rares même en pays d’endémie. Notre objectif est d’étudier les aspects épidémiologiques, cliniques et les démarches diagnostiques de l’hydatidose cervico-faciale. Observation Il s’agit d’un garçon âgé de 3 ans, hospitalisé pour une masse latéro-cervicale gauche isolée et évoluant depuis un an. L’échographie cervicale objectivait une formation latéro-cervicale kystique hypoéchogène de 3,5cm de diamètre. L’étude histologique de la masse reséquée confirmait le diagnostic du kyste hydatique cervical (KHC). Discussion En pays d’endémie, toute masse cervicale kystique doit faire évoquer le diagnostic d’hydatidose. Les données épidémiologiques, cliniques, biologiques et radiologiques du kyste hydatique restent des éléments de présomption. La cytoponction permet de rectifier des diagnostics erronés. L’étude histologique permet le diagnostic de certitude devant ces localisations inhabituelles.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.07.003
       
  • Maladie de Kimura chez un patient tunisien de 50 ans
    • Authors: M. Drouillard; M. Steve; T. Ranoarivony; J.-B. Souraud
      Pages: 122 - 124
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): M. Drouillard, M. Steve, T. Ranoarivony, J.-B. Souraud
      Introduction Alors que la maladie de Kimura, maladie rare, atteint principalement les hommes trentenaires, originaires d’Asie du Sud et de l’Est, nous rapportons le cas d’un patient tunisien de 50 ans dont le diagnostic de maladie de Kimura a été posé a posteriori. Observations Le patient présentait deux lésions nodulaires chroniques de 2cm de diamètre en regard de la mandibule droite, sans signes locaux inflammatoires ni autre atteinte clinique. Une exérèse des 2 lésions a été réalisée sous anesthésie locale. L’anatomopathologie a montré une hyperplasie des centres germinatifs, des micro-abcès à polynucléaires éosinophiles et une hyperplasie des veinules post-capillaires, évoquant une maladie de Kimura. Ce diagnostic a été confirmé par le bilan biologique : IgE augmentée (519g/L), hyperéosinophilie (580/mm3). Le bilan rénal était normal. Discussion Le diagnostic de maladie de Kimura a été posé devant un faisceau d’arguments : homme, localisation cervico-faciale, aspect histologique très évocateur, augmentation des IgE et hyperéosinophilie, même si l’âge et l’ethnie ne concordaient pas avec le tableau typique. Le principal diagnostic différentiel est l’hyperplasie angiolymphoïde avec éosinophiles (HALE) qu’il convient de différentier en raison de l’atteinte rénale possible au cours de la maladie de Kimura.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.09.001
       
  • Un diagnostic rare d’une tumeur mandibulaire
    • Authors: H. Touil; J. Hamila; M. Bouzaiene
      Pages: 125 - 128
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): H. Touil, J. Hamila, M. Bouzaiene


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.08.010
       
  • Une image laryngée anténatale inhabituelle
    • Authors: J. Chevreau; C. Rieu; C. Page
      Pages: 129 - 131
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): J. Chevreau, C. Rieu, C. Page


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.10.004
       
  • Une tuméfaction nasolabiale
    • Authors: C.A. Righini; A. Baguant; I. Atallah
      Pages: 132 - 134
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): C.A. Righini, A. Baguant, I. Atallah


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.08.011
       
  • Exérèse d’un schwannome massétérin par voie d’abord transorale
           assistée par endoscopie
    • Authors: K. Endo; K. Kase; T. Yoshizaki
      Pages: 135 - 136
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): K. Endo, K. Kase, T. Yoshizaki


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.10.003
       
  • Polype fibroépithelial du conduit auditif externe
    • Authors: P. Thomas; P. Rai; R. Meena
      Pages: 136 - 137
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): P. Thomas, P. Rai, R. Meena


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.11.001
       
  • Lettre sur l’article « Une tumeur cervicale rare chez un
           enfant »
    • Authors: M. Dogan; A.S. Kahraman; İ.O. Yıldırım
      First page: 138
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): M. Dogan, A.S. Kahraman, İ.O. Yıldırım


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.08.002
       
  • Les polymorphismes de l’eNOS (synthase du monoxyde d’azote
           endothéliale) dans l’otite séromuqueuse
    • Authors: M. Ates; C. Cevik; R. Dokuyucu; O. Berber; S. Colak; M. Izmirli
      Pages: 3 - 5
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): M. Ates, C. Cevik, R. Dokuyucu, O. Berber, S. Colak, M. Izmirli
      Objectifs L’otite séromuqueuse (OSM) est la pathologie la plus fréquente après une infection virale des voies respiratoires supérieures chez l’enfant. Les études indiquent le rôle important du monoxyde d’azote (NO) dans l’étiologie de la perte d’audition. Toutefois, il n’existe aucune étude portant sur le rôle des polymorphismes de la synthase du monoxyde d’azote endothéliale (eNOS) dans l’OSM. L’objectif de cette étude est d’évaluer les polymorphismes de l’eNOS chez l’enfant atteint d’OSM. Matériels et méthodes Au total, 89 patients atteints d’OSM et 85 sujets sains appariés en termes d’âge et de sexe ont été inclus dans l’étude. Tous les patients de l’étude ont été soumis à des examens ORL et audiologiques complets. Une analyse ADN a été réalisée avec la technique Polymerase Chain Reaction (PCR) à partir de prélèvements sanguins. Le produit PCR a été coupé par la technique Restriction Fragment Length Polymorphism (RFLP) avec l’enzyme BanII et contrôlé par électrophorèse au gel d’agarose. Résultats À l’issue de l’analyse génétique, il n’y a pas de différence significative entre les patients et les témoins en termes de polymorphisme Glu298Asp de l’eNOS (G/G, G/T, T/T). Lors de la comparaison de ces groupes en termes de répartition des allèles, une relation significative a été constatée entre les patients et les témoins (p =0,037). Conclusion À notre connaissance, l’allèle G a été identifié comme prédisposant au développement d’une OSM. Cette étude est la première à indiquer la corrélation entre le polymorphisme G894T de l’eNOS et l’OSM en Turquie.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.04.001
       
  • Améloblastome des maxillaires : prise en charge thérapeutique et taux
           de récidive
    • Authors: A. Laborde; R. Nicot; T. Wojick; J. Ferri; G. Raoul
      Pages: 6 - 10
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): A. Laborde, R. Nicot, T. Wojick, J. Ferri, G. Raoul
      Introduction L’améloblastome est une tumeur bénigne odontogène rare à fort potentiel récidivant. Il représente 1 % des tumeurs des maxillaires. Cette étude avait pour but d’observer le taux de récidive des améloblastomes en fonction de leur type de traitement : radical ou conservateur. Patients et méthodes Il s’agissait de recenser de façon rétrospective entre 1991 et 2013 tous les patients ayant eu un diagnostic d’améloblastome, de recueillir leurs caractéristiques topographiques, radiologiques, histologiques, le type de traitement choisi : conservateur (marsupialisation, énucléation, curetage) ou radical (résection osseuse segmentaire interruptrice) et de comparer leurs taux de récidive. Résultats Nous avons inclus 27 patients, il y a eu 22 traitements conservateurs (TC) et 14 traitements radicaux (TR). Le taux de récidive était de 90,9 % dans le groupe TC et de 9,1 % dans le groupe TR avec p =0,025. La durée moyenne de suivi était de 56,2 mois. Discussion Le taux de récidive du TC a été plus élevé que celui du TR. Ces résultats sont similaires à ceux retrouvés dans la littérature. Le choix du traitement doit s’adapter aux caractéristiques macroscopiques et histologiques de chaque tumeur ainsi qu’au patient.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.03.009
       
  • Apport diagnostique et pronostique de l’électromyographie dans les
           immobilités laryngées unilatérales de l’adulte
    • Authors: A. Focquet; Y. Péréon; S. Ségura; C. Ferron; O. Malard; F. Espitalier
      Pages: 11 - 17
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): A. Focquet, Y. Péréon, S. Ségura, C. Ferron, O. Malard, F. Espitalier
      Buts Étudier l’apport diagnostique et pronostique de l’électromyographie laryngée (EMGL) face à un trouble de mobilité laryngée unilatérale chez l’adulte. Patients et méthodes Étude rétrospective de 2007 à 2015 incluant les patients présentant une immobilité laryngée unilatérale et ayant eu une EMGL. Les tracés de type neurogène, normal ou myogène étaient confrontés au contexte clinique. Le potentiel de récupération d’une paralysie unilatérale, évalué par la présence de potentiels de réinnervation sur le tracé de l’EMGL, a été comparé à l’évolution de la mobilité laryngée en laryngoscopie. Résultats Soixante-trois patients (âge moyen de 59 ans) ont été inclus, mais 2 ont été exclus. Le délai moyen entre l’apparition de l’immobilité et la réalisation de l’EMGL était de 7 mois. Sur un total de 61 patients, 85 % présentaient un tracé neurogène en faveur d’une atteinte nerveuse, 13 % un tracé normal en faveur d’une ankylose crico-aryténoïdienne et un avait une activité de type myogène. Les tracés neurogènes étaient le plus souvent secondaires à une intervention chirurgicale cervicale. Trois quarts des patients présentant des potentiels de réinnervation ont récupéré une mobilité laryngée. La valeur prédictive positive de l’EMGL était de 69,2 %. Trente-huit patients ont été réévalués à distance. Conclusion L’EMGL s’avère être un outil performant pour préciser l’origine d’une immobilité laryngée unilatérale chez l’adulte. Elle a aussi un rôle pronostique dans les paralysies laryngées, l’absence de potentiels de réinnervation pouvant faire proposer précocement une médialisation laryngée si nécessaire.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.07.002
       
  • Évaluation des symptômes nasosinusiens par l’auto-questionnaire
           DyNaChron : faut-il le remplir avant ou après la consultation ?
    • Authors: D.T. Nguyen; C. Rumeau; M. Felix-Ravelo; P.-L. Nguyen-Thi; R. Jankowski
      Pages: 18 - 22
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): D.T. Nguyen, C. Rumeau, M. Felix-Ravelo, P.-L. Nguyen-Thi, R. Jankowski
      Objectif L’évaluation des doléances naso-sinusiennes par auto-questionnaire reste très subjective. Cependant, elle est un outil indispensable pour quantifier les symptômes. L’objectif de cette étude était de comparer les réponses au questionnaire DyNaChron rempli juste avant et juste après une consultation pour un dysfonctionnement nasosinusien chronique. Matériels et méthodes Soixante-dix-huit patients (l’âge moyen : 43,1±16,9 ans) qui ont consulté pour un dysfonctionnement nasosinusien chronique ont participé à cette étude prospective. Les patients ont rempli la version informatisée de l’auto-questionnaire DyNaChron dans une salle dédiée juste avant et juste après l’entretien médical et l’examen physique. Résultats Les patients ont majoritairement tendance à coter leurs symptômes de façon moins sévère après la consultation. Une différence significative entre les scores moyens avant et après consultation était retrouvée pour l’obstruction nasale (différence de 0,94/10), la rhinorrhée antérieure (0,40) et postérieure (0,26), les troubles de l’odorat (0,65), les douleurs faciales/céphalées (0,65). Il n’y avait pas de différence avant-après pour la toux chronique. Conclusion Les scores de l’auto-évaluation d’un dysfonctionnement nasosinusien chronique sont modestement différents avant et après la consultation. L’interprétation de ces scores doit être prudente et tenir compte des facteurs qui ont pu éventuellement biaiser les réponses.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.05.006
       
  • Place de l’Oramorph en complément de l’ibuprofène et du paracétamol
           dans la prise en charge de la douleur après adéno-amygdalectomie chez
           l’enfant
    • Authors: R. Wei Chern Gan; T. Kamani; M. Daniel
      Pages: 23 - 25
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): R. Wei Chern Gan, T. Kamani, M. Daniel
      Introduction Depuis peu, la codéine n’est plus recommandée dans le traitement de la douleur après (adéno)-amygdalectomie chez l’enfant et l’administration d’Oramorph est proposée en complément du paracétamol et de l’ibuprofène. Ce travail rapporte les besoins réels en Oramorph sur une cohorte de patients. Méthode Enquête téléphonique rétrospective concernant l’administration d’Oramorph auprès des parents d’enfants opérés d’une (adéno)-amygdalectomie. Résultats Sur les 56 enfants inclus, 41 (73,2 %) se sont vus administrer de l’Oramorph. Quatorze n’en ont pas eu car les parents n’en n’ont pas ressenti le besoin et 1 par peur d’effets secondaires. L’administration d’Oramorph a été source d’inquiétude chez 14 parents au total (25 %), surtout par crainte d’effets secondaires. Conclusion Environ 3/4 des enfants opérés d’une (adéno)-amygdalectomie ont besoin, pour bénéficier d’une antalgie satisfaisante, d’Oramorph en plus du paracétamol et de l’ibuprofène. L’usage d’Oramorph est adapté à la prise en charge de la douleur après (adéno)-amygdalectomie.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.10.001
       
  • Paralysie faciale périphérique : parole, communication et
           fonction motrice orale
    • Authors: T. Movérare; A. Lohmander; M. Hultcrantz; L. Sjögreen
      Pages: 26 - 30
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): T. Movérare, A. Lohmander, M. Hultcrantz, L. Sjögreen
      Objectifs Cette étude visait à examiner l’effet de la paralysie faciale périphérique unilatérale acquise sur la parole, la communication et les fonctions orales et à étudier la relation entre le degré de paralysie faciale et la capacité à articuler, le contrôle de la salive, la capacité à s’alimenter et la force labiale. Matériels et méthodes Dans cette étude descriptive, 27 patients (15 hommes et 12 femmes, âge moyen 48 ans) atteints de paralysie faciale périphérique unilatérale ont été inclus s’ils avaient obtenu un score inférieur à 70 sur l’échelle de Sunnybrook. L’évaluation s’est déroulée lors de consultations ORL de routine sous la forme d’auto-questionnaires portant sur la force labiale, la capacité à articuler et l’intelligibilité, ainsi que sur la capacité ressentie à communiquer, à s’alimenter et à contrôler sa salive. Résultats Les patients porteurs d’une paralysie faciale unilatérale avaient une force labiale significativement plus faible et une capacité à articuler, à manger et à contrôler leur salivation significativement inférieure en comparaison des données de référence des populations saines. Le degré de paralysie faciale était significativement corrélé à la force labiale mais pas à la capacité à articuler, à l’intelligibilité, à la capacité à communiquer ou à s’alimenter et à contrôler sa salivation. Conclusion La paralysie faciale périphérique acquise peut affecter la communication et la capacité à s’alimenter et à contrôler sa salivation. Les médecins doivent savoir qu’il n’y a pas de corrélation directe entre le degré de paralysie faciale et son effet sur la communication, la capacité à s’alimenter et à contrôler sa salivation. Il est, par conséquent, recommandé aux médecins de poser des questions spécifiques liées à ces problèmes fonctionnels pendant les consultations de routine et de proposer l’éventuelle intervention d’un orthophoniste ou d’un kinésithérapeute.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.10.002
       
  • Recommandation de la SFORL. Prise en charge des épistaxis dans le
           cadre de l’HTA
    • Authors: J. Michel; V.P. Escabasse; E. Bequignon; B. Vérillaud; L. Robard; L. Crampette; O. Malard; O. Malard; L. Crampette; M. Achache; M.Y. Alaoui Lamrani; L. Ardillon; E. Babin; C. Bal Dit Sollier; E. Bequignon; M. Borsik; L. Castillo; A. Coste; C. Debry; P. Dessi; L. Drouet; X. Dufour; S. Dupuis-Girod; F. Faure; P. Gallet; R. Guldman; E. Houdart; R. Jankowski; F. Jegoux; S. Leble; J. Michel; G. Mortuaire; E. Mouchon; C. Page; V. Pruliere Escabasse; L. Robard; A. Roux; J.P. Saint Maurice; G. Sarlon; V. Strunski; V. Trevillot; B. Verillaud; P. Vironneau
      Pages: 31 - 33
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): J. Michel, V.P. Escabasse, E. Bequignon, B. Vérillaud, L. Robard, L. Crampette, O. Malard
      Objectif Présenter les recommandations de la Société française d’oto-rhino-laryngologie (SFORL) concernant la prise en charge des épistaxis dans le cadre de l’hypertension artérielle. Méthodes Un groupe de travail multidisciplinaire a été chargé d’effectuer une revue de la littérature scientifique sur la thématique étudiée. À partir de ces textes et de l’expérience de chacun, des recommandations ont été rédigées, puis relues par un groupe de lecture indépendant du groupe de travail. Une réunion de synthèse a permis d’aboutir au texte final. Les recommandations proposées ont été classées en grade A, B, C ou accord professionnel selon un niveau de preuve scientifique décroissant. Résultats Il est recommandé de mesurer la pression artérielle des patients à la phase aiguë d’une épistaxis (Grade A), de contrôler médicalement les chiffres tensionnels élevés à la phase aiguë du saignement afin de diminuer sa durée, de surveiller la tension artérielle au décours de l’épistaxis, de contrôler médicalement les chiffres tensionnels élevés au décours du saignement afin de diminuer le risque de récidive. En cas de persistance de chiffres tensionnels élevés au décours d’une épistaxis sévère, il est recommandé de demander un bilan cardiovasculaire pour rechercher une maladie hypertensive sous-jacente (Grade B).

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.07.005
       
  • Recommandation de la SFORL (version courte). Prise en charge spécifique
           des épistaxis dans le cadre d’une maladie de Rendu-Osler
    • Authors: L. Robard; J. Michel; V. Prulière Escabasse; E. Bequignon; B. Vérillaud; O. Malard; L. Crampette; O. Malard; L. Crampette; M. Achache; M.Y. Alaoui Lamrani; L. Ardillon; E. Babin; C. Bal Dit Sollier; E. Bequignon; M. Borsik; L. Castillo; A. Coste; C. Debry; P. Dessi; L. Drouet; X. Dufour; S. Dupuis-Girod; F. Faure; P. Gallet; R. Guldman; E. Houdart; R. Jankowski; F. Jegoux; S. Leble; J. Michel; G. Mortuaire; E. Mouchon; C. Page; V. Pruliere Escabasse; L. Robard; A. Roux; J.P. Saint Maurice; G. Sarlon; V. Strunski; V. Trevillot; B. Verillaud; P. Vironneau
      Pages: 34 - 38
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): L. Robard, J. Michel, V. Prulière Escabasse, E. Bequignon, B. Vérillaud, O. Malard, L. Crampette
      Objectif Les auteurs exposent les recommandations de la Société française d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie de la face et du cou (SFORL) concernant la prise en charge spécifique des épistaxis dans le cadre d’une maladie de Rendu-Osler. Méthodes Un groupe de travail multidisciplinaire a été chargé d’effectuer une revue de la littérature scientifique sur la thématique étudiée. À partir de ces textes et de l’expérience de chacun, des recommandations ont été rédigées, puis relues par un groupe de lecture indépendant du groupe de travail. Une réunion de synthèse a permis d’aboutir au texte final. Les recommandations proposées ont été classées en grade A, B, C ou accord professionnel selon un niveau de preuve scientifique décroissant. Résultats Le diagnostic de maladie de Rendu-Osler s’établit sur la présence de trois signes parmi les quatre critères de Curaçao. Devant une épistaxis aiguë, il est recommandé de réaliser une compression bi-digitale. L’embolisation est réservée aux épistaxis résistantes. Les méchages avec du matériel non résorbable ou des cautérisations sont contre-indiqués. L’éducation thérapeutique est indispensable. Le traitement des télangiectasies de la muqueuse nasale est possible en utilisant différents moyens locaux. En cas de contrôle insuffisant, il est recommandé d’utiliser l’acide tranexamique par voie systémique.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.07.006
       
  • Traitement original des sténoses ischémiques des transplants coliques.
           À propos de deux cas
    • Authors: S. Daldoul; A. Moussi; S. Sayari; M. Ben Moussa
      Pages: 39 - 41
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): S. Daldoul, A. Moussi, S. Sayari, M. Ben Moussa
      Introduction Le traitement des sténoses ischémiques du transplant colique est mal codifié. Cas clinique Nous rapportons deux observations de patientes opérées pour une sténose ischémique de l’extrémité cervicale d’un transplant colique. Ce traitement avait consisté en une résection de la sténose avec confection d’une nouvelle anastomose cervicale après mobilisation du transplant colique par cervico-sterno-laparotomie chez une patiente et un nouveau transplant iléo-colique remplaçant uniquement le segment sténosé de l’ancienne coloplastie chez la deuxième. Discussion À travers ces deux observations, nous discutons la complexité des modalités thérapeutiques de cette complication. Conclusion Le traitement de choix d’une sténose ischémique du transplant colique est la résection avec confection d’une nouvelle anastomose ; parfois la confection d’un nouveau transplant constitue la seule alternative thérapeutique.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.06.001
       
  • Rhabdomyosarcome primitif de la thyroïde avec thrombose auriculaire
           chez un adulte
    • Authors: B. Febrero; I. Oviedo; A. Ríos; J.M. Rodríguez
      Pages: 42 - 45
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): B. Febrero, I. Oviedo, A. Ríos, J.M. Rodríguez
      Introduction Le rhabdomyosarcome (RMS) est la tumeur des tissus mous la plus fréquente chez l’enfant. Elle est rare chez l’adulte. L’atteinte de la thyroïde est exceptionnelle et seuls quatre cas ont été rapportés : deux RMS primitives chez des enfants et deux cas chez de jeunes adultes avec dissémination métastatique sur la thyroïde. Nous rapportons le premier cas de la littérature d’un RMS primitif de la thyroïde chez l’adulte avec syndrome cave supérieur. Cas clinique Un homme de 67ans a été admis pour un œdème du membre supérieur s’étendant jusqu’à la région latérocervicale. Le scanner a montré une masse de 6cm dans l’hémithyroïde avec thrombose veineuse jusqu’à l’oreillette. Une ponction à l’aiguille fine a indiqué une catégorie Bethesda III. La chirurgie a révélé une thyroïde de consistance pierreuse. Une biopsie peropératoire a montré une néoplasie indifférenciée et aucune intervention chirurgicale complémentaire n’a été réalisée. Le patient est décédé 48heures plus tard. Une histologie définitive a montré un RMS. Discussion La thrombose veineuse due à une tumeur thyroïdienne est peu fréquente. Les rares articles de la littérature recommandent l’exérèse des carcinomes thyroïdiens avec thrombose auriculaire le plus rapidement possible après le diagnostic. Toutefois, dans les cas de carcinomes anaplasiques ou peu différenciés, l’exérèse est controversée. Si, dans le cas présent, il y avait eu un diagnostic histologique préopératoire, la chirurgie n’aurait pas été indiquée.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.08.004
       
  • Nodules de langue : quel est votre diagnostic ?
    • Authors: R. Ilham; A. Wafae; L. Essakalli
      Pages: 46 - 47
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): R. Ilham, A. Wafae, L. Essakalli


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.03.007
       
  • Une angine pas comme les autres
    • Authors: R. Quatre; E. Lamblin; C.A. Righini
      Pages: 50 - 51
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): R. Quatre, E. Lamblin, C.A. Righini


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.06.002
       
  • Le lambeau myo-muqueux de buccinateur à charnière
           postérieure (dit de Bozola)
    • Authors: F. Remangeon; M. Hivelin; D. Maurice; L. Lantieri; O. Laccourreye
      Pages: 52 - 55
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): F. Remangeon, M. Hivelin, D. Maurice, L. Lantieri, O. Laccourreye
      À partir d’un cas de reconstruction du palais dur après exérèse carcinologique, les auteurs précisent les points clefs de la réalisation du lambeau myo-muqueux de buccinateur à charnière postérieure dit de Bozola et détaillent les limites et les indications de ce lambeau local de translation lors de la chirurgie carcinologique des tumeurs de la cavité buccale et/ou de l’oropharynx.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.05.005
       
  • Corps étranger de l’orbite : une balle de fusil extraite 20ans après
           l’accident
    • Authors: P. Clarós; J.V.F. Fokouo; A. Clarós
      Pages: 56 - 58
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): P. Clarós, J.V.F. Fokouo, A. Clarós
      Introduction Les traumatismes de l’orbite et du globe oculaire sont fréquents. L’incarcération d’une balle de fusil est plutôt rare. Cas clinique Nous rapportons l’observation et la prise en charge d’un patient victime de chorioretinitis sclopetaria secondaire à un traumatisme par balle remontant à vingt ans. Discussion Nous envisageons les aspects cliniques, diagnostiques et thérapeutiques de ce cas particulier de corps étranger de l’orbite.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2014.09.015
       
  • Kyste osseux anévrismal du ramus mandibulaire chez un enfant
    • Authors: K. Kilic; M. Sedat Sakat; O. Tan; H. Ucuncu
      Pages: 59 - 60
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): K. Kilic, M. Sedat Sakat, O. Tan, H. Ucuncu


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.08.001
       
  • Le lymphome de hodgkin du sinus maxillaire, un piège
           diagnostique ?
    • Authors: C. Korenbaum; L. Fornecker; G. Noël; C. Vigneron
      Pages: 60 - 62
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): C. Korenbaum, L. Fornecker, G. Noël, C. Vigneron


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.03.008
       
  • Les parenthèses nasales ou cantho-alaires : étude de la base
           d’implantation faciale du nez
    • Authors: G. Bonfort; D.T. Nguyen; C. Rumeau; R. Jankowski
      Pages: 341 - 345
      Abstract: Publication date: December 2016
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 133, Issue 6
      Author(s): G. Bonfort, D.T. Nguyen, C. Rumeau, R. Jankowski
      Buts La base d’implantation de la pyramide nasale osseuse sur le massif facial répond à l’orifice piriforme, dont la forme se projette sur la face en forme de parenthèses. Le but était de comparer l’écartement de ces parenthèses nasales avec leur visibilité subjective de face. Matériels et méthodes Le groupe « patients » provenait d’une cohorte rétrospective de photographies avant septo-rhinoplastie. Les photographies du groupe « modèles » étaient recueillies sur Internet ou magazines. Indépendamment de la détermination subjective du caractère marqué ou discret des parenthèses nasales, leur écartement était mesuré sur ordinateur en pixels et converti en millimètres par calibrage sur le diamètre irien. L’écartement des parenthèses était comparé statistiquement à leur présentation marquée/discrète, en fonction du genre et du groupe. Résultats L’échantillon comportait 113 photographies : 46 patients (19 femmes, 27 hommes) et 67 modèles (43 femmes, 24 hommes). Les parenthèses apparaissaient marquées chez 67/113 (59,3 %). Les parenthèses marquées étaient plus fréquentes chez les hommes que chez les femmes (70,6 % vs 50,0 %, p =0,02), et chez les patients que chez les modèles (69,6 % vs 52,2 %, p =0,06). L’écartement des parenthèses marquées était significativement plus grand que celui des parenthèses discrètes (34,9±3,5mm vs 30,7±3,4mm, p <0,0001). L’écartement était plus grand chez les hommes comparativement aux femmes (35,2±4,1mm vs 31,5±3,1mm, p <0,0001), et chez les patients comparativement aux modèles (34,9±4,0mm vs 32,0±3,6mm, p <0,0001). Conclusion Des parenthèses nasales marquées reflétaient une implantation faciale plus large du nez.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2015.12.009
       
  • Métastases cervicales occultes de cancers thyroïdiens dans les
           curages cervicaux
    • Authors: S. Périé; F. Torti; M. Lefevre; N. Chabbert-Buffet; A. Jafari; J. Lacau St Guily
      Pages: 346 - 350
      Abstract: Publication date: December 2016
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 133, Issue 6
      Author(s): S. Périé, F. Torti, M. Lefevre, N. Chabbert-Buffet, A. Jafari, J. Lacau St Guily
      Objectifs Quantifier et discuter la prévalence des métastases ganglionnaires occultes thyroïdiennes découvertes sur les pièces de curages ganglionnaires cervicaux réalisés pour un carcinome épidermoïde des voies aérodigestives supérieures (CE-VADS) et discuter les conséquences thérapeutiques. Type d’étude Étude rétrospective menée entre mai 2004 et janvier 2007. Lieu d’étude CHU. Méthodes Les résultats histologiques des curages ganglionnaires cervicaux effectués au cours du traitement chirurgical d’un CE-VADS ont été analysés sur un total de 329 curages chez 266 patients opérés consécutivement. Résultats Vingt et un patients présentaient des métastases ganglionnaires d’un cancer thyroïdien (prévalence 7,9 %) : carcinome papillaire dans 13 cas et carcinome folliculaire dans 8 cas. Parmi ces 21 patients, 5 avaient eu, de principe, avec le curage classique, un curage récurrentiel avec lobectomie unilatérale ; aucun foyer tumoral thyroïdien n’y a été retrouvé. Treize patients ont bénéficié d’une radiothérapie dans le cadre de leur CE-VADS. Le suivi consistait à réaliser annuellement une échographie du cou et de la thyroïde chez les 21 patients. Dans 5 cas, une thyroïdectomie totale a été décidée, conduisant à retrouver chez un seul patient, trois microcarcinomes papillaires (traitement complémentaire par I131). Aucun carcinome thyroïdien n’a été retrouvé pour les 4 autres. Aucun décès lié au carcinome thyroïdien n’est survenu au cours de la période de suivi (moyenne de 41 mois). Conclusion La prévalence des métastases ganglionnaires de carcinome thyroïdien retrouvée lors d’un curage cervical dans la prise en charge d’un CE-VADS apparaît plus élevée (7,9 %) que le taux rapporté dans la littérature (0,3 à 1,6 %). Cette différence peut être liée aux méthodes histopathologiques utilisées. La prise en charge doit être discutée en fonction des résultats de l’échographie thyroïdienne et du pronostic du CE-VADS.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2013.10.008
       
  • Série monocentrique rétrospective de quatorze patients atteints de
           mélanomes muqueux des fosses nasales et sinus paranasaux
    • Authors: J.-C. Letievant; M. Poupart; A. Ambrun; C. Colin; J.-C. Pignat
      Pages: 351 - 355
      Abstract: Publication date: December 2016
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 133, Issue 6
      Author(s): J.-C. Letievant, M. Poupart, A. Ambrun, C. Colin, J.-C. Pignat
      Objectifs Les mélanomes muqueux des fosses nasales et des sinus paranasaux sont des tumeurs rares et extrêmement agressives. Nous présentons ici notre expérience sur 20ans de prise en charge. Patients et méthodes Étude rétrospective de la prise en charge de 14 patients atteints de mélanomes muqueux primitifs des fosses nasales et des sinus paranasaux. Résultats Il s’agissait de 8 hommes et 6 femmes. L’âge moyen au moment du diagnostic était de 67ans. Selon la classification des cancers des sinus de l’American Joint Committee on Cancer nous retrouvions : 14 % de T2, 22 % de T3, 75 % de T4a et 7 % de T4b. Tous les patients ont eu une prise en charge chirurgicale initiale. Au total, 71 % ont été traités par radiothérapie externe postopératoire. Le délai moyen de la récidive est de 28,7 mois. La survie globale à 2ans est de 43 % et de 32 % à 5ans. La durée moyenne de la surveillance est de 43 mois. Conclusion Les mélanomes muqueux des fosses nasales et des sinus paranasaux sont des entités très spécifiques. Notre connaissance physiopathologique encore insuffisante ne nous permet pas de les traiter de façon efficace à moyen et long termes. L’avenir thérapeutique reposera probablement sur des traitements globaux adjuvants ou néoadjuvants de type chimiothérapie ciblée.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2015.12.010
       
  • Malformations lymphatiques cervico-faciales et prise en charge
           thérapeutique : étude clinique à propos de 23 cas
    • Authors: J. Lerat; C. Mounayer; A. Scomparin; S. Orsel; J.-P. Bessede; K. Aubry
      Pages: 356 - 359
      Abstract: Publication date: December 2016
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 133, Issue 6
      Author(s): J. Lerat, C. Mounayer, A. Scomparin, S. Orsel, J.-P. Bessede, K. Aubry
      But de l’étude Les malformations lymphatiques de la face et du cou sont des tumeurs bénignes rares, touchant principalement les enfants avant l’âge de un an. L’exérèse complète est souvent difficile et les récidives fréquentes. Les conséquences fonctionnelles et esthétiques sont un enjeu majeur. Matériels et méthodes Étude rétrospective monocentrique portant sur les patients atteints de malformations lymphatiques cervico-faciales, du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2013, traités par chirurgie±associée à une sclérose à l’alcool absolu, la bléomycine ou l’aétoxisclérol. Le contrôle local, les récidives et les complications ont été analysés, tout comme les troubles de la déglutition, les trachéotomies et les résultats phonatoires. Résultats La cohorte comprenait 23 patients, d’âge moyen 15,80ans. Dix-sept patients (73,91 %) présentaient des localisations sus-hyoïdiennes et 6 patients (26,09 %) des localisations sous-hyoïdiennes. On retrouvait 11 macrokystes (47,82 %), 2 microkystes (8,70 %) et 10 lésions mixtes (43,48 %). Trois patients ont une résolution spontanée ; 12 patients (52,17 %) ont bénéficié d’une chirurgie seule, 2 patients (8,7 %) de chirurgies multiples, 2 patients (8,7 %) de chirurgies multiples et d’une sclérose, 2 patients (8,7 %) d’une chirurgie et de plusieurs scléroses et 2 patients (8,7 %) de chirurgies multiples et de scléroses multiples. Le contrôle local était de 69,56 %. Huit récidives (34,78 %) ont été constatées, toutes pour des lésions sus-hyoïdiennes, et microkystiques ou mixtes. Deux complications ont été observées (8,7 %), à savoir un œdème majeur cervical haut après sclérose d’une lésion de plancher buccal (n =1) et un déficit du rameau mentonnier après chirurgie (n =1). Une sonde naso-gastrique pendant six jours (4,35 %) a été nécessaire sans trachéotomie. Conclusion Les récidives restent fréquentes avec des conséquences fonctionnelles et esthétiques non négligeables notamment dans la région supra-hyoïdienne et pour les lésions microkystiques.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.01.009
       
  • Intérêt de la gastroplastie dans le traitement des cancers
           pharyngo-œsophagiens avancés
    • Authors: Y. Marion; G. Lebreton; C. Brévart; T. Sarcher; A. Alves; E. Babin
      Pages: 360 - 364
      Abstract: Publication date: December 2016
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 133, Issue 6
      Author(s): Y. Marion, G. Lebreton, C. Brévart, T. Sarcher, A. Alves, E. Babin
      Objectif Dans les cancers pharyngo-œsophagiens évolués, le choix des techniques de reconstructions après pharyngolaryngectomie totale circulaire (PLTc) demeure controversé. Nous avons étudié les résultats de la reconstruction des voies digestives par l’utilisation d’un transplant gastrique en reconstruction synchrone de la PLTc et en reconstruction secondaire à distance ou après échec d’une première tentative de reconstruction. Matériel et méthodes Étude rétrospective réalisée entre décembre 1998 et janvier 2011, chez 24 patients atteints d’un carcinome pharyngo-œsophagien évolué traités par PLTc avec réhabilitation digestive par gastroplastie tubulisée. Résultats La survie à 2ans des patients était de 9 patients (37,5 %). La mortalité postopératoire à 30jours concernait un patient (4,1 %) mais 3 patients sont décédés dans les suites de l’intervention. La morbidité périopératoire concernait 13 patients (54,1 %) dont 9 fistules (37,5 %). La réalimentation était possible chez 17 patients (71 %). Conclusion La gastroplastie tubulisée est une technique de reconstruction intéressante après PLTc avec envahissement de la bouche œsophagienne qui permet un confort alimentaire acceptable au prix d’une morbimortalité encore importante. La survie à distance reste modeste en partie liée au pronostic défavorable des tumeurs pharyngo-œsophagiennes avancées. Le taux élevé de fistule dans notre série doit faire discuter cette chirurgie pour reconstruction en deuxième intention après échec d’une première technique.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.07.001
       
  • Efficacité de la macrobiopsie échoguidée dans le diagnostic
           étiologique des lymphadénopathies cervicales
    • Authors: K.H. Oh; J.S. Woo; J.G. Cho; S.K. Baek; K.Y. Jung; S.Y. Kwon
      Pages: 365 - 368
      Abstract: Publication date: December 2016
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 133, Issue 6
      Author(s): K.H. Oh, J.S. Woo, J.G. Cho, S.K. Baek, K.Y. Jung, S.Y. Kwon
      Objectif La ponction endoscopique à l’aiguille fine guidée échoguidée (US-FNA) est utile pour le diagnostic de lymphadénopathie cervicale. Toutefois, elle affiche un taux de faux négatifs élevé, en particulier chez les patients atteints de lymphome. Depuis peu, la macrobiopsie échoguidée (US-CNB) est de plus en plus utilisée pour le diagnostic des cancers mais sa valeur reste à déterminer. Cette étude évalue l’efficacité de l’US-CNB, réalisée dans un contexte ambulatoire, dans le diagnostic étiologique des lymphadénopathies cervicales. Matériels et méthodes Cette étude rétrospective a inclus 79 sujets sans carcinome épidermoïde et sans antécédents de cancer entre janvier 2006 et juillet 2009. Une US-CNB a été réalisée sur des adénopathies cervicales de plus de 1cm chez tous les sujets. La sensibilité, la spécificité et la précision diagnostiques de l’US-CNB pour différencier une lymphadénopathie maligne d’une lymphadénopathie bénigne ont été évaluées. Tous les sujets recrutés ont subi une US-FNA programmée avant que l’étude US-CNB ne soit réalisée. Les résultats de l’US-CNB et de l’US-FNA ont été comparés. Résultats Les diagnostics histopathologiques étaient corrects à partir de prélèvements obtenus par US-CNB chez 73 des 79 sujets (91,1 %). Les diagnostics les plus fréquents étaient l’hyperplasie réactive (26 sujets), la maladie de Kikuchi (17 sujets), la lymphadénite tuberculeuse (15 sujets), le lymphome (8 sujets) et le cancer métastatique (3 sujets). L’US-CNB était très efficace pour différencier les lymphadénopathies malignes des lymphadénopathies bénignes, avec une sensibilité, une spécificité et une précision diagnostiques de respectivement 91,6 %, 100 %, et 98,6 %. En outre, l’US-CNB était plus précise que l’US-FNA pour identifier le lymphome (88,8 % vs 11,1 %) et la maladie de Kikuchi (89,4 % vs 29,4 %). Aucune complication liée à l’US-CNB n’a été observée. Conclusion L’US-CNB est une technique sûre et efficace qui présente un rendement diagnostique élevé pour les lymphadénopathies cervicales. L’US-CNB peut également être utile pour diagnostiquer le lymphome et la maladie de Kikuchi.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.08.003
       
  • Développement de la chirurgie minimale invasive dans la prise en charge
           des cancers naso-sinusiens
    • Authors: A. Moya-Plana; D. Bresson; S. Temam; F. Kolb; F. Janot; P. Herman
      Pages: 369 - 376
      Abstract: Publication date: December 2016
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 133, Issue 6
      Author(s): A. Moya-Plana, D. Bresson, S. Temam, F. Kolb, F. Janot, P. Herman
      Les cancers naso-sinusiens sont des tumeurs rares et hétérogènes sur le plan histologique. Leur prise en charge est complexe du fait de leur agressivité et de leur proximité avec des structures anatomiques critiques (orbite, base du crâne…). La diversité des types histologiques associée à leur faible incidence rend difficile l’inclusion de ces tumeurs dans des études prospectives. La réalisation de référentiels thérapeutiques consensuels est donc complexe. Le traitement chirurgical de référence de ces cancers est la voie trans-faciale et la résection cranio-faciale en cas d’extension basicrânienne. Cette chirurgie est cependant associée à une morbidité périopératoire importante. Ces vingt dernières années, la chirurgie endoscopique des sinus a connu des progrès majeurs aboutissant à l’extension de ses indications. Ainsi, initialement chirurgie fonctionnelle sinusienne, cette technique permet aujourd’hui le traitement de pathologies bénignes basicrâniennes (fuite de LCR, méningocèles…) et plus récemment celui de tumeurs malignes naso-sinusiennes. L’analyse de la littérature met en évidence une diminution significative des complications postopératoires et une amélioration de la qualité de vie de ces patients. Les résultats oncologiques rapportés sont en faveur d’une sécurité carcinologique de la chirurgie endoscopique des cancers naso-sinusiens qui doit être, cependant, réservée à des opérateurs expérimentés. Des études complémentaires comportant un suivi à plus long terme et une stratification selon l’histologie sont nécessaires.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.02.008
       
  • Conséquences audiovestibulaires de l’infection congénitale à
           cytomégalovirus
    • Authors: N. Teissier; S. Bernard; S. Quesnel; T. Van Den Abbeele
      Pages: 377 - 382
      Abstract: Publication date: December 2016
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 133, Issue 6
      Author(s): N. Teissier, S. Bernard, S. Quesnel, T. Van Den Abbeele
      L’infection congénitale par le cytomégalovirus (CMV) est la première cause de retard mental et de surdité neurosensorielle après les causes génétiques. Depuis quelques années, les études autopsiques pédiatriques et fœtopathologiques ont permis de progresser dans la compréhension des phénomènes physiopathologiques aboutissant aux différentes séquelles neurosensorielles. Depuis l’identification de certains facteurs pronostiques de surdité, des protocoles thérapeutiques reposant sur l’administration de molécules antivirales sont proposés aux populations cibles. Ce traitement a démontré son efficacité dans le ralentissement de la dégradation de l’audition et semble permettre, dans certains cas, une récupération partielle du seuil auditif chez les nourrissons présentant une infection symptomatique par le CMV. Cependant, les modalités optimales de durée de traitement et d’administration ne sont pas encore clairement définies. Cet article reprend les principales données récentes sur les séquelles audiovestibulaires et leur prise en charge chez les enfants infectés congénitalement par le CMV.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2015.11.006
       
  • Fibroodontosarcome améloblastique de la mandibule chez l’enfant
    • Authors: S.-J. Chen; X.-W. Zheng; X. Lin; H. Liu
      Pages: 383 - 385
      Abstract: Publication date: December 2016
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 133, Issue 6
      Author(s): S.-J. Chen, X.-W. Zheng, X. Lin, H. Liu
      Introduction Le fibroodontosarcome améloblastique est un sous-type de sarcome odontogène extrêmement rare, 13 cas seulement étant rapportés dans la littérature. Cas clinique Un garçon de 4ans s’est présenté avec une tuméfaction mandibulaire indolore, évoluant depuis 4 mois. L’imagerie cone-beam a révélé une vaste radioclarté multiloculaire et mal limitée de la mandibule droite s’étendant de la première molaire primaire au ramus, associée à des opacités légèrement denses. L’examen histologique de la biopsie a révélé une tumeur biphasique avec mésenchyme sarcomateux et composant épithélial améloblastique bénin compatible avec un diagnostic de fibrosarcome améloblastique. Une résection de l’hémi-mandibule droite a été réalisée. Des zones de dépôts de dentine et d’émail à proximité immédiate de l’épithélium améloblastique ont été observées dans la pièce opératoire. Un diagnostic final de fibroodontosarcome améloblastique a été posé. Après quatre ans de suivi rapproché, aucun signe de récidive ou de métastase n’est observé. Conclusion Bien que rare, le fibroodontosarcome améloblastique doit être évoqué dans le diagnostic différentiel des lésions maxillo-mandibulaires avec radioclartés aux contours mal limités et contenant un matériau radio-opaque. Le diagnostic définitif dépend de l’examen histopathologique. Une exérèse chirurgicale complète est le traitement de prédilection.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
      DOI: 10.1016/j.aforl.2016.04.003
       
  • Hommage à Georges Freyss
    • Authors: Tran Huy
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): P. Tran Ba Huy


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
       
  • L’articulation voméroprémaxillaire : un témoin de l’évolution des
           espèces
    • Authors: Botti Rumeau; Gallet Jankowski
      Abstract: Publication date: April 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 2
      Author(s): S. Botti, C. Rumeau, P. Gallet, R. Jankowski
      Objectif Dans la théorie évo-dévo, les vomers sont des os issus du palais secondaire. La croissance des plaques palatines des maxillaires les pousse à fusionner sur la ligne médiane en arrière du palais primaire qui sert de butée à leur élévation en direction de la cloison du nez primaire, formée du cartilage septal et de la lame perpendiculaire de l’ethmoïde. Dans cette hypothèse, le bord antérieur du vomer s’articule avec la face postérieure du prémaxillaire au niveau du canal incisif (CI). Matériel et méthode Le but de cette étude rétrospective était de mesurer l’incarcération de l’angle antéro-inférieur du vomer dans le CI sur des scanners montrant un septum nasal non déformé. Trente-deux scanners de sinus sur 506 archivés ont permis les mesures sur des coupes coronales de septums non déformés passant par le CI. Résultats Trente et un vomers sur 32 étaient incarcérés dans le CI. Lorsque le vomer avait une forme en Y (n =26), 43 % de sa hauteur étaient incarcérés dans 41 % de la hauteur du CI. Dans les formes en I (n =6), 34 % de la hauteur du vomer étaient incarcérés dans 41 % de la hauteur du CI. Le seul vomer non incarcéré avait une forme de Y. Conclusion L’incarcération du vomer dans le CI en arrière du prémaxillaire trouve son explication dans la conception évo-dévo de la formation des fosses nasales. La description embryologique classique de formation de la cloison nasale ne permet pas quant à elle d’expliquer l’incarcération vomérienne.

      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
       
  • Abécédaire : qui suis-je ? X’…
    • Authors: Laccourreye Werner; McGill Martin
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): O. Laccourreye, A. Werner, I. McGill, C. Martin


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
       
  • Céphalées et diplopie
    • Authors: Hermann Debeaupte; Durbec
      Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1
      Author(s): R. Hermann, M. Debeaupte, M. Durbec


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
       
  • Remerciements aux lecteurs
    • Abstract: Publication date: February 2017
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 134, Issue 1


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
       
  • Abécédaire : qui suis-je ? Y’…
    • Authors: Werner McGill; Laccourreye
      Abstract: Publication date: December 2016
      Source:Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 133, Issue 6
      Author(s): A. Werner, I. McGill, O. Laccourreye


      PubDate: 2017-05-06T16:12:08Z
       
 
 
JournalTOCs
School of Mathematical and Computer Sciences
Heriot-Watt University
Edinburgh, EH14 4AS, UK
Email: journaltocs@hw.ac.uk
Tel: +00 44 (0)131 4513762
Fax: +00 44 (0)131 4513327
 
Home (Search)
Subjects A-Z
Publishers A-Z
Customise
APIs
Your IP address: 54.81.235.55
 
About JournalTOCs
API
Help
News (blog, publications)
JournalTOCs on Twitter   JournalTOCs on Facebook

JournalTOCs © 2009-2016